Flagship-killer, le Pocophone F1 est doté d’un écran à encoche au format 19:9, avec un écran LCD de 6,18 pouces de diagonale et de définition Full HD+. Pas de grosses surprises pour le design, on retrouve une coque en polycarbonate légèrement arrondie dotée de deux capteurs photo et d’un capteur d’empreintes digitales (à noter qu’une édition blindée avec un dos en kevlar sera disponible un peu plus tard) . Le port USB Type-C tout comme le port jack répondent bien présents. Les boutons physiques de contrôle du volume et de mise en veille se trouvent quant à eux sur la tranche droite. Sous le capot se trouve tout ce que l’on peut attendre d’un smartphone haut de gamme de 2018. Voici les principaux points à retenir :

  • SoC : Qualcomm Snapdragon 845
  • Système de refroidissement LiquidCool Technology
  • RAM : 4 à 8 Go selon les versions
  • Espace de stockage : 64 ou 128 Go selon les versions
  • Port micro SD : oui,  jusqu’à 256 Go
  • Batterie : 4 000 mAh
  • Capteur photo dorsal : 12 MP (Sony IMX363) + 5 MP
  • Capteur photo frontal :  20 mégapixels avec technologies de reconnaissance faciale et Super Pixel

À noter pour finir que le Pocophone fera tourner MIUI pour POCO (basé sur Android 8.1 Oreo), l’interface traditionnelle des smartphones Xiaomi mais modifiée pour l’occasion afin de garantir une expérience plus légère, plus rapide et plus fluide. Cette version modifiée prendra le nom de Poco Launcher et sera également disponible en beta sur le Play Store dès le 29 août afin de l’installer sur votre smartphone. On trouve notamment un tiroir d’application ainsi qu’un moteur de recherche interne d’applications. MIUI pour POCO donne la priorité à la sécurité avec des correctifs et des mises à jour régulières de Google. Elle inclura la mise à jour Android P dans quelques temps. Le Pocophone F1 sera disponible dès le 30 août avec des dos en polycarbonate Graphite Black et Steel Blue, à partir de 359 euros et 399 euros respectivement pour les modèles 6 Go + 64 Go et 6 Go + 128 Go. Mias Xiaomi propose une offre de remboursement (ODR) de 30 euros sur les deux versions qui sera offerte aux clients les achetant sur les canaux officiels. Cette offre permettra donc de les avoir à respectivement 329 euros et 369 euros, durant 1 mois (jusqu’au 30 septembre 2018). [gallery link="file" ids="50087492,50087495,50087496,50087497,50087498,50087499,50087502,50087504,50087505,50087506,50087507,50087509"]

Le Xiaomi Pocophone F1 au meilleur prix

[content-egg-block template=price_comparison]

Continue Reading

Le cabinet d’étude IDC a partagé aujourd’hui ses estimations de ventes de smartphone sur le marché européen durant le second trimestre de 2018. C’est un classement très intéressant, puisqu’il permet de savoir qui domine le marché et vers quels appareils se tournent aujourd’hui les consommateurs. [caption id="attachment_50086901" align="aligncenter" width="459"] Les parts de marché des principaux constructeurs de smartphone en Europe depuis le premier trimestre de 2017. Source : The Verge et IDC.[/caption]

Un marché désormais dominé par trois constructeurs

Durant ces dernières années, le marché des smartphones semblait immuable. On retrouvait systématiquement Samsung et Apple aux deux premières places du podium et près de la moitié du marché tandis que les autres constructeurs se partageaient les miettes. Avec l’arrivée de Huawei en Europe ces dernières années, ce n’est plus vraiment le cas. Au deuxième trimestre de 2018, Huawei a par exemple pour la première fois de son histoire pris la seconde place du plus important vendeur de smartphones en Europe. Devant Apple et derrière Samsung. [caption id="attachment_50086902" align="aligncenter" width="776"] L’évolution des ventes de smarphones par constructeur, en Europe, depuis le premier trimestre 2017.[/caption] Cette performance est d’autant plus impressionnante qu’en un an, Huawei est passé de 13,5 % de part de marché en Europe à 24,80 %. Si Huawei rogne légèrement sur les parts de marché de Samsung et Apple, il vient également tuer les « autres » constructeurs de smartphones, qui voient encore leurs ventes baisser.

Xiaomi perce, Wiko résiste

Les petits constructeurs existent toutefois encore. En Europe, Wiko reste encore le cinquième vendeur de smartphones. Mais il vient de se faire dépasser par un certain Xiaomi qui a vendu près de 200 000 smartphones de plus que le français lors du printemps dernier. Là encore, la performance est remarquable, puisque Xiaomi n’est officiellement présent que dans une poignée de pays européens (Espagne, France, Allemagne, Italie) alors que Wiko couvre désormais presque toute l’Europe.

L’Europe, passage désormais obligé des constructeurs chinois en recherche de croissance

La percée des constructeurs chinois en Europe n’est pas qu’une simple tendance. Limités par les autorités américaines, qui se méfient des smartphones chinois, des Huawei ou des Xiaomi sont forcés de se concentrer sur le marché européen et indien pour voir leurs ventes croître. C’est d’ailleurs ce qui explique pourquoi des constructeurs autrefois uniquement cantonnés à la Chine comme Vivo ou Oppo commencent à annoncer leur arrivée sur le vieux continent.

Continue Reading

Les marques tierces comme Honor (Huawei) ou OnePlus (Oppo) des grands constructeurs font visiblement des émules. Voici aujourd’hui que Xiaomi annonce une nouvelle gamme de smartphones différente de ce que le constructeur chinois produit habituellement, les Pocophone. Xiaomi a ainsi longuement insisté sur le fait que ces appareils étaient réalisés par une équipe différente de ses autres smartphones et que cette équipe partait pratiquement de zéro pour leur conception.

Grosse fiche technique, petit prix

Le Pocophone F1 est donc le premier d’entre eux et se présente comme un énième « flagship-killer ». Comprenez par là que la fiche technique du smartphone est musclée, mais que son prix est bien inférieur aux tarifs que l’on trouve dans le créneau du haut de gamme. Concrètement, le Pocophone F1 se présente comme un nouvel appareil doté d’un écran à encoche au format 19:9, avec un écran LCD de 6,18 pouces de diagonale et de définition Full HD+. Xiaomi a toutefois indiqué qu’il est possible de cacher logiciellement l’encoche pour ne plus la voir.

Pas de grosses surprises pour le reste du design, on retrouve une coque en plastique (pardon, en polycarbonate) légèrement arrondie dotée de deux capteurs photo et d’un capteur d’empreintes digitales. Le port USB Type-C tout comme le port jack répondent bien présents. Les boutons physiques de contrôle du volume et de mise en veille se trouvent quant à eux sur la tranche droite. À noter que Xiaomi a prévu une version du Pocophone F1 avec un dos en kevlar, dans une édition nommée Armoured Edition. Pourquoi pas. [caption id="attachment_50086742" align="aligncenter" width="780"] La version Armoured Edition.[/caption] Sous le capot se trouve tout ce que l’on peut attendre d’un smartphone haut de gamme de 2018. Voici les principaux points à retenir :

  • SoC : Qualcomm Snapdragon 845
  • RAM : 4 à 8 Go selon les versions
  • Espace de stockage : 64 à 256 Go selon les versions
  • Port micro SD : oui,  jusqu’à 256 Go
  • Batterie : 4 000 mAh
  • Capteur photo dorsal : 12 MP (Sony IMX363) + 5 MP
  • Capteur photo frontal :  20 mégapixels avec technologie de reconnaissance faciale

Une interface plus légère que la traditionnelle MIUI

À noter pour finir que le Pocophone fera tourner une version modifiée de MIUI, l’interface traditionnelle des smartphones Xiaomi. Cette version modifiée prendra le nom de Poco Launcher et mettra l’accent sur la rapidité et l’accessibilité. On devrait ainsi trouver un tiroir d’application ainsi qu’un moteur de recherche interne d’applications. Le Pocophone F1 est installé sous Android 8.1 Oreo et aura droit à une mise à jour vers Android Pie d’ici la fin de l’année. Reste enfin la question du prix et de la disponibilité. Pour l’instant Xiaomi a uniquement annoncé le Pocophone F1 en Inde. Quatre versions du téléphone ont été annoncées et tarifées. Les voici :

  • En version 64 Go de stockage et 4 Go de RAM, le Pocophone F1 sera vendu 20 999 roupies, soit 260 euros environ.
  • En version 128 Go de stockage et 6 Go de RAM, le Pocophone F1 sera vendu 23 999 roupies, soit 300 euros environ.
  • En version 256 Go de stockage et 8 Go de RAM, le Pocophone F1 sera vendu 28 999 roupies, soit 360 euros environ.
  • Enfin l’Armoured Edition sera vendu 29 999 roupies, soit 370 euros environ.

Des tarifs qui viennent directement empiéter sur les plates-bandes du OnePlus 6. On ne sait pas encore quelles versions seront proposées en France, ni les prix pratiqués en euros, avec les taxes. Réponse toutefois lundi prochain, puisque Xiaomi tiendra une autre conférence d’annonce du Pocophone F1 dès la semaine prochaine. https://twitter.com/GlobalPocophone/status/1032183054695948288 [gallery link="file" size="medium" ids="50086748,50086747,50086746,50086745,50086744,50086743,50086742,50086741,50086740,50086739,50086738,50086737,50086736,50086735,50086734,50086733"]

Continue Reading

Cela fait quelques semaines que la rumeur dévoile par petites touches cet étonnant Pocophone F1, pour lequel il est désormais possible de détailler la fiche technique. L’appareil devrait ainsi fonctionner avec un processeur Snapdragon 845, le haut de gamme de Qualcomm, 6 Go de RAM, 64 Go de stockage, un lecteur microSD (jusqu’à 128 Go), […]

Continue Reading