[caption id="attachment_50094583" align="aligncenter" width="780"] Le premier Xiaomi Black Shark[/caption] Le secteur du smartphone gamer est en pleine ébullition. Alors que le Razer Phone 2 vient tout juste d’être annoncé, la réponse des autres constructeurs ne devrait pas se faire attendre. De nombreuses marques ont en effet décidé de suivre cette tendance, ce qui a déjà créé une féroce concurrence dans ce secteur encore très jeune. Alors que le Black Shark premier du nom est disponible depuis peu (premier semestre 2018), Xiaomi devrait rapidement lancer le second. C’est déjà ce que laissaient entendre des clichés de la TENAA, l’organisme de certification officiel chinois, mais la marque vient de passer à la communication officielle. Un site web dédié laisse entrevoir une partie du smartphone avec l’inscription « Sharks Approaching », littéralement « les requins approchent ». Une phrase qui laisse entendre que plusieurs déclinaisons seraient en préparation, mais rien n’est sûr. Il ne faudra probablement pas s’attendre à une révolution. La TENAA indique qu’on retrouvera un écran de 5,99 pouces ainsi qu’une batterie de 4000 mAh comme sur le premier Black Shark. [caption id="attachment_50094582" align="aligncenter" width="630"] Source : TENAA[/caption] On peut assez facilement deviner qu’il embarquera le Snapdragon 845, qui est déjà présent sur les smartphones haut de gamme sortis récemment. On peut éventuellement s’attendre à quelques révisions concernant le module photo. De son côté, le nouveau smartphone de Razer n’a montré que des améliorations timides. À Xiaomi de nous étonner. On devrait en savoir plus assez rapidement.

Continue Reading

Après la très efficace Mi Box 3, Xiaomi vient d’officialiser la Mi Box S. Cette nouvelle box Android TV est équipée d’un processeur GPU Mali-450, 2 Go de RAM, 8 Go de stockage, du Bluetooth 4.2, un port HDMI 2.0A, d’une sortie audio ainsi que d’un port USB 2.0. Elle est compatible en 4K à 60 images par seconde, mais aussi avec le Dolby DTS en ce qui concerne la partie sonore. L’ensemble tourne sous Android TV 8.1 et sa nouvelle interface. L’OS permet notamment de profiter du tiroir d’application, et de modifier la disposition de la page d’accueil à l’envie. La box intègre également directement Google Assistant. C’est surtout la télécommande qui a été revue. On constate la présence d’un bouton dédié à Netflix tandis que celui de Google Assistant se trouve en haut de l’appareil, sous celui de l’allumage. La Mi Box S sera disponible dès le 19 octobre 2018 aux États-Unis, à 60 dollars (soit environ 52 euros). C’est encore moins cher que le prix de la Mi Box 3 à son lancement, qui coûtait 69 dollars. Aucune date n’a été communiquée pour la France, mais les sites d’import ne devraient pas tarder à la proposer à la vente.

Continue Reading

Un choix étendu de smartphones et de produits de l’écosystème Xiaomi Sur place, Mi Fans et visiteurs de Vélizy 2 peuvent ainsi prendre en main et acheter une large gamme de produits de Xiaomi : smartphones, Mi 8 et POCOPHONE F1, accessoires audio et enceintes, ou encore objets connectés (trottinette électrique, Mi Electric Scooter, bracelet connecté Mi Band 3, projecteur vidéo, Mi Laser Projector 150’’…). La boutique Mi Store de Vélizy propose aussi, en exclusivité, des produits inédits en France comme des écouteurs collier, Mi Bluetooth Neckband Earphone, un purificateur d’air, Mi Air Purifier 2S et une valise, Mi Luggage. Des offres spéciales pour l’ouverture ! La trottinettes blanches M365 est en promo à 369€ au lieu de 399€, un smartphone Xiaomi est offert tous les 100 passages en caisse, et enfin dès 30€ dépensés, chaque client repartira avec un Mi Band 2 offert.

Continue Reading

Alors que le Redmi Note 5 a reçu des éloges d’une grande partie de la presse mondiale, Xiaomi est loin de se reposer sur ses lauriers. La firme chinoise vient en effet d’officialiser le Redmi Note 6 Pro en Thaïlande. Contrairement à son prédécesseur, cet appareil affiche une encoche qui contient, et c’est une première, un double module photo à l’avant. Ce dernier est composé d’un capteur de 20 Megapixels (ouvrant à F /2.0) et d’un second de deux mégapixels, qui servira surtout à ajouter un effet de profondeur aux clichés. À l’arrière, on retrouve ce qui semble être le même double capteur que celui du Redmi Note 5 avec un combo 12 Mpx (f /1,9) + 5 Mpx. Mais qu’en est-il du reste de la fiche technique ? Le smartphone embarque une dalle IPS de 6,26 pouces au format 19 :9, en définition Full HD+. Il est animé par un Snapdragon 636 couplé à 3 ou 4 Go de RAM ainsi qu’à 32 ou 64 Go de stockage. L’autonomie est-elle assurée par une large batterie de 4000 mAh. Comme vous pouvez le constater, cette fiche technique se veut très proche de son grand frère. Il est par ailleurs compatible avec la majorité des bandes de 4G françaises, dont la B20. Cette légère évolution semble néanmoins conserver son principal atout : un prix très agressif. Il est actuellement commercialisé à 7000 bahts thaïlandais, ce qui équivaut à 185 euros. Il devrait être disponible pour la France dans les mois à venir.

Continue Reading

L’Amazfit Health Band 1S n’est pas une montre connectée à proprement parler, c’est un traqueur d’activité qui comprend tout le nécessaire pour mesurer l’activité physique de l’utilisateur. La nouveauté ici, c’est la possibilité de réaliser un électrocardiogramme (ECG) avec le cardiofréquencemètre… à l’instar de l’Apple Watch Series 4, bien que cette fonction ne sera disponible que d’ici la fin de l’année chez le constructeur californien.

L’électrocardiogramme au poignet

Le bracelet de Huami a ceci de particulier qu’il mesure la fréquence cardiaque tout au long de la journée, pas uniquement aux moments choisis par le porteur. L’intérêt est médical… et même vital, puisque le traqueur peut alerter en cas d’arythmie. Le Health Band 1S est commercialisé en Chine pour 699 yuans, soit environ 87 €. L’autre produit annoncé par Huami est, pour le coup, une vraie montre connectée. L’Amazfit Verge troque l’écran carré du précédent modèle (l’Amazfit Bip) pour un écran rond. La dalle AMOLED de 1,3 pouce affiche une résolution de 360 x 360. La montre, qui pèse 46 grammes, est assez épaisse (12,6 mm), mais pour rattraper le coup le constructeur y a glissé un GPS, la NFC, un cardiofréquencemètre, et surtout une autonomie de cinq jours. L’appareil, avec lequel on pourra discuter grâce à l’assistant maison Xiao, est aussi résistant à l’eau (certification IP68). Autre atout pour l’Amazfit Verge, son prix : 800 yuans, soit un peu moins de 100 €. Enfin, Huami a dévoilé une nouvelle puce Huangshan-1 pour l’intelligence artificielle dans les produits connectés comme les montres et les traqueurs.

Continue Reading

L’industrie du smartphone peut parfois être un monde de requins et les marques n’hésitent pas à se comparer entre elles pour prouver qu’elles sont les meilleures. La récente présentation des nouveaux iPhone a donc permis à certaines d’entre elles d’envoyer une pique à la firme de Cupertino. Il faut dire que les tarifs exorbitants de certains modèles, notamment les iPhone XS, leur ont laissé une vraie marge de manœuvre. Xiaomi a par exemple rebondi sur le fait qu’il faudrait débourser 1159 euros pour se procurer le premier modèle. Le chinois a ainsi comparé les clients potentiels à des pigeons, prêt à payer un prix très élevé pour le smartphone à la pomme. Xiaomi propose en effet son modèle le plus onéreux, le Mi 8, à « seulement » 499 euros. Le post a déjà été partagé 816 fois et compte près de 350 commentaires. Ces derniers sont par ailleurs mitigés. Les amateurs de la marque ont visiblement apprécié ce troll du community manager, tandis que d’autres ont pointé les propres défauts de la marque. Parmi eux, certains ont rappelé que Xiaomi s’est bien souvent inspiré d’Apple à la fois sur ses smartphones, mais aussi sur ses ordinateurs portables (en référence au Xiaomi Notebook).

Huawei, un autre géant chinois, s’est également prêté au jeu. Pendant la conférence, la marque a publié un tweet soulignant le manque d’innovation de l’iPhone, tout en rappelant que l’implémentation d’une double-sim ne datait pas d’hier. La firme a enfoncé le clou en remerciant Apple de laisser son Mate 20 « être le véritable héros de l’année ». Alors, c’est de bonne guerre ou non ?

Continue Reading

Ces deux produits déjà disponible en Asie, arrivent donc à partir du 12 septembre pour le Mi Laser Projector 150’’ au prix de 1899 euros et dès aujourd’hui pour le Mi Band 3 au prix de 29,99 euros.

Mi Laser Projector, un projecteur à courte focale qui a déjà fait ses preuves !

[shortcode_jdg_read_also label=”Notre test du Xiaomi Mi Laser projector” url=”https://www.journaldugeek.com/test/prise-main-xiaomi-mi-laser-projector-projecteur-laser-ultra-courte-focale-a-1500e/” width=”1/2″ /] Petit bijou d’innovation, le Mi Laser Projector 150’’ embarque deux technologies de pointe : ALPD 3.0 (Advanced Laser Phosphor Display 3.0) développée par Appotronics et utilisée dans de nombreuses salles de cinéma, et DLP de Texas Instruments pour des couleurs vibrantes et un rendu fidèle de l’image. Avec une résolution FHD de 1920×1080, le vidéo projecteur de Xiaomi garantit une véritable expérience cinématographique depuis son canapé. Pour une immersion totale, Xiaomi a aussi équipé son projecteur de quatre haut-parleurs (deux 15W haute fréquence et deux 15W large bande) compatibles Dolby et DTS.

Fonctionnant sous Android TV 8.1 dans sa version européenne, le Mi Laser Projector 150’’ dispose, par ailleurs, d’une connectique avec trois ports HDMI 2.0 (ARC X1), deux USB, deux SPDIF et de connexion Wi-Fi et Bluetooth. Facile à installer par rapport aux projecteurs traditionnels, il ne demande pas d’être accroché à un mur ou au plafond.

Meilleures offres pour le Mi Laser Projector

[content-egg-block template=price_comparison currency=EUR]

Mi Band 3 : un bracelet connecté complet à moindre coût

Présentée en mai dernier en Chine, la nouvelle génération du bracelet connecté de Xiaomi, le Mi Band 3, arrive aussi en France. Le Mi Band 3 est désormais équipé d’un écran OLED tactile de 0,78 pouces qui permet une navigation plus fluide – de haut en bas pour faire défiler le menu et de gauche à droite pour accéder aux options. Un bouton sensible en bas de l’écran permet de revenir au menu principal ou d’activer certaines fonctionnalités comme effacer des notifications ou mesurer son rythme cardiaque. En plus de donner la date, l’heure ou de calculer le nombre de pas, cette nouvelle version offre de nombreuses fonctionnalités comme consulter des messages, localiser son téléphone ou programmer un réveil (via vibration) fonctionnant même si son portable est éteint. Pour la première fois, le Mi Band 3 se jette à l’eau. Avec une étanchéité garantie jusqu’à 50 mètres de profondeur (5 ATM) et une nouvelle fonction chronomètre. Il se connecte à votre smartphone via l’application Mi Fit app pour un suivi et une analyse quotidienne, hebdomadaire et mensuelle, de vos performances. Le Mi Band 3 se décline en trois couleurs : bleu, noir et rouge.

Meilleures offres pour le Mi Band 3

[content-egg-block template=price_comparison post_id=50071567 currency=EUR]

Continue Reading

Cela n’empêche pas les constructeurs de plancher sur des solutions plus élégantes encore. Parmi ceux-là, Xiaomi ne manque pas d’idées ! L’entreprise avait ainsi imaginé une position inédite pour le capteur photo en façade sur le Mi Mix, qui s’est retrouvé… en bas de l’appareil.

Pas une première

Pour la troisième génération de cette gamme emblématique, Xiaomi mise toujours sur des bordures très fines, notamment en bas de l’appareil. Le Mi Mix 3 peut se permettre un « menton » d’autant plus réduit que l’appareil photo et les différents capteurs de façade seront cette fois intégrés dans… un tiroir coulissant. C’est le président du constructeur, Lin Bin, qui a confirmé ce choix de design en partageant une photo du smartphone. Le dirigeant annonce aussi une sortie en octobre. Pour le reste, on en est toujours réduit aux conjectures puisqu’aucune spécification technique n’a été révélée. On peut cependant s’attendre à du haut de gamme. Xiaomi ne sera cependant pas le premier à se lancer avec cette idée d’un tiroir mécanique. Le Find X d’Oppo a en effet grillé la priorité avec un système coulissant original. Vivo a de son côté mis au point un petit tiroir coulissant pour le Nex.

Continue Reading

Flagship-killer, le Pocophone F1 est doté d’un écran à encoche au format 19:9, avec un écran LCD de 6,18 pouces de diagonale et de définition Full HD+. Pas de grosses surprises pour le design, on retrouve une coque en polycarbonate légèrement arrondie dotée de deux capteurs photo et d’un capteur d’empreintes digitales (à noter qu’une édition blindée avec un dos en kevlar sera disponible un peu plus tard) . Le port USB Type-C tout comme le port jack répondent bien présents. Les boutons physiques de contrôle du volume et de mise en veille se trouvent quant à eux sur la tranche droite. Sous le capot se trouve tout ce que l’on peut attendre d’un smartphone haut de gamme de 2018. Voici les principaux points à retenir :

  • SoC : Qualcomm Snapdragon 845
  • Système de refroidissement LiquidCool Technology
  • RAM : 4 à 8 Go selon les versions
  • Espace de stockage : 64 ou 128 Go selon les versions
  • Port micro SD : oui,  jusqu’à 256 Go
  • Batterie : 4 000 mAh
  • Capteur photo dorsal : 12 MP (Sony IMX363) + 5 MP
  • Capteur photo frontal :  20 mégapixels avec technologies de reconnaissance faciale et Super Pixel

À noter pour finir que le Pocophone fera tourner MIUI pour POCO (basé sur Android 8.1 Oreo), l’interface traditionnelle des smartphones Xiaomi mais modifiée pour l’occasion afin de garantir une expérience plus légère, plus rapide et plus fluide. Cette version modifiée prendra le nom de Poco Launcher et sera également disponible en beta sur le Play Store dès le 29 août afin de l’installer sur votre smartphone. On trouve notamment un tiroir d’application ainsi qu’un moteur de recherche interne d’applications. MIUI pour POCO donne la priorité à la sécurité avec des correctifs et des mises à jour régulières de Google. Elle inclura la mise à jour Android P dans quelques temps. Le Pocophone F1 sera disponible dès le 30 août avec des dos en polycarbonate Graphite Black et Steel Blue, à partir de 359 euros et 399 euros respectivement pour les modèles 6 Go + 64 Go et 6 Go + 128 Go. Mias Xiaomi propose une offre de remboursement (ODR) de 30 euros sur les deux versions qui sera offerte aux clients les achetant sur les canaux officiels. Cette offre permettra donc de les avoir à respectivement 329 euros et 369 euros, durant 1 mois (jusqu’au 30 septembre 2018). [gallery link="file" ids="50087492,50087495,50087496,50087497,50087498,50087499,50087502,50087504,50087505,50087506,50087507,50087509"]

Le Xiaomi Pocophone F1 au meilleur prix

[content-egg-block template=price_comparison]

Continue Reading

Le cabinet d’étude IDC a partagé aujourd’hui ses estimations de ventes de smartphone sur le marché européen durant le second trimestre de 2018. C’est un classement très intéressant, puisqu’il permet de savoir qui domine le marché et vers quels appareils se tournent aujourd’hui les consommateurs. [caption id="attachment_50086901" align="aligncenter" width="459"] Les parts de marché des principaux constructeurs de smartphone en Europe depuis le premier trimestre de 2017. Source : The Verge et IDC.[/caption]

Un marché désormais dominé par trois constructeurs

Durant ces dernières années, le marché des smartphones semblait immuable. On retrouvait systématiquement Samsung et Apple aux deux premières places du podium et près de la moitié du marché tandis que les autres constructeurs se partageaient les miettes. Avec l’arrivée de Huawei en Europe ces dernières années, ce n’est plus vraiment le cas. Au deuxième trimestre de 2018, Huawei a par exemple pour la première fois de son histoire pris la seconde place du plus important vendeur de smartphones en Europe. Devant Apple et derrière Samsung. [caption id="attachment_50086902" align="aligncenter" width="776"] L’évolution des ventes de smarphones par constructeur, en Europe, depuis le premier trimestre 2017.[/caption] Cette performance est d’autant plus impressionnante qu’en un an, Huawei est passé de 13,5 % de part de marché en Europe à 24,80 %. Si Huawei rogne légèrement sur les parts de marché de Samsung et Apple, il vient également tuer les « autres » constructeurs de smartphones, qui voient encore leurs ventes baisser.

Xiaomi perce, Wiko résiste

Les petits constructeurs existent toutefois encore. En Europe, Wiko reste encore le cinquième vendeur de smartphones. Mais il vient de se faire dépasser par un certain Xiaomi qui a vendu près de 200 000 smartphones de plus que le français lors du printemps dernier. Là encore, la performance est remarquable, puisque Xiaomi n’est officiellement présent que dans une poignée de pays européens (Espagne, France, Allemagne, Italie) alors que Wiko couvre désormais presque toute l’Europe.

L’Europe, passage désormais obligé des constructeurs chinois en recherche de croissance

La percée des constructeurs chinois en Europe n’est pas qu’une simple tendance. Limités par les autorités américaines, qui se méfient des smartphones chinois, des Huawei ou des Xiaomi sont forcés de se concentrer sur le marché européen et indien pour voir leurs ventes croître. C’est d’ailleurs ce qui explique pourquoi des constructeurs autrefois uniquement cantonnés à la Chine comme Vivo ou Oppo commencent à annoncer leur arrivée sur le vieux continent.

Continue Reading