Une semaine avant sur Xbox

Trois ans après Fallout 4, Bethesda montre son attachement à l’une de ses séries phares avec un nouvel épisode consacré au multijoueur. Fallout 76, dont l’histoire reste encore assez mystérieuse, est attendu pour le 14 novembre prochain, mais il aura droit à une grosse phase de bêta dès le 23 octobre sur Xbox One puis le 30 octobre pour les possesseurs de PS4 et de PC. Pour le studio, il s’agit là d’une occasion unique « de pousser le jeu dans ses retranchements et de le faire planter ». Une idée que l’on ne peut que saluer puisque l’objectif est, bien évidemment, de proposer un titre le moins buggé possible lors de sa sortie. Autre information intéressante, la bêta sera active jusqu’au lancement officiel du jeu, ou tout du moins quelques jours auparavant. Il sera d’ailleurs possible de continuer l’aventure via notre sauvegarde et donc reprendre une partie débutée dans la bêta depuis la version finale. Bethesda précise également que les serveurs du titre ne seront pas en ligne en permanence pendant la phase de test, mais uniquement 4 à 6 heures par jour à des horaires prédéfinis. Heureusement, tout sera communiqué à l’avance sur les réseaux sociaux et le site officiel du jeu. « Nous vous tiendrons informés le plus souvent possible, car nous avons besoin que vous vous connectiez à ces heures-là pour jouer » est-il affirmé. La vidéo d’introduction du jeu a par ailleurs été mise en ligne par le studio qui confirme que la bêta permettra aux joueurs de découvrir l’abri 76, mais aussi de parcourir toute la Virginie-Occidentale. Reste à savoir si le jeu sera, finalement, cross-plateform puisque Sony a commencé un chemin de rédemption récemment. Quoi qu’il en soit, nous ne manquerons pas de vous tenir informé sur la qualité générale de ce Fallout 76 puisque nous allons pouvoir découvrir l’expérience dès la semaine prochaine lors d’une phase de previews réservée à la presse. https://www.youtube.com/watch?time_continue=149&v=r0MnePcXxkI

Continue Reading

En juin dernier, des bruits de couloir laissaient entendre que Microsoft s’apprêtait à mettre en place la compatibilité clavier/souris pour ses Xbox One, avec un petit coup de pouce de la part de Razer. Une rumeur qui a été confirmée hier soir par Microsoft Studios dans l’émission Inside Xbox.

Amour interdit

Microsoft va ainsi déployer le support clavier/souris au compte-goutte, dans un premier temps chez quelques élus du programme Insider. Ne sabrez pas le champagne trop vite cependant, car la compatibilité sera laissée à la discrétion des développeurs. En effet, ces derniers auront tout le loisir de décider si oui ou non, leur jeu supportera le clavier/souris. Bien que l’ensemble des claviers et souris soient compatibles avec cette future fonctionnalité, Microsoft dévoilera dans les prochains jours une gamme de périphériques conçus par Razer spécialement pour l’occasion.  

Continue Reading

L’idée de Microsoft n’est pas idiote. Plutôt que d’acheter une console, puis de prendre des abonnements à différents services par la suite, Microsoft aurait dans l’idée de proposer à ses joueurs un abonnement mensuel avec la console et les services, avec un engagement de deux ans et donc un tarif mensuel relativement abordable.

Microsoft pose la question : vaut-il mieux payer une console ou un abonnement ?

Très concrètement, Microsoft devrait ainsi lancer aux États-Unis dans les prochaines semaines le Xbox All Access. Contre 22 dollars par mois, pendant deux ans, ce nouveau service permettra à ses adhérents de posséder une Xbox One S, mais aussi un abonnement au Xbox Live et un abonnement au Xbox Game Pass. Ce dernier se présente comme un véritable Netflix du jeu vidéo, et permet d’accéder à un catalogue d’une centaine de jeux vidéo, dont de nombreuses exclusivités. Microsoft aurait d’ailleurs une seconde offre, de 35 dollars par mois, qui comprendrait une Xbox One X au lieu d’une Xbox One S. Passé les deux années d’engagement, la Xbox deviendra alors la propriété de l’adhérent. [shortcode_jdg_read_also label=”Design, caractéristiques, utilisation de la 4K, jeux : notre prise en main de la Xbox One X” url=”https://www.journaldugeek.com/dossier/test-xbox-one-x/” width=”1/1″ /] Avec un engagement de deux ans, ce service reviendrait donc à 528 dollars avec la Xbox One S et 840 dollars avec la Xbox One X. C’est respectivement 62 et 19 dollars moins chers que si l’on prenait les consoles et les services séparément. Est-ce une bonne affaire ? Difficile à dire tant cela dépend du client et de ses envies. Mais en prenant en compte le fait que les périodes de soldes et de promotions permettent bien souvent de trouver les consoles moins chères, cet abonnement n’est, au bout du compte, peut-être pas une si bonne affaire pour les acheteurs les plus renseignés. Il s’agit pour l’instant de simples rumeurs, relayées par The Verge ou Windows Central. Mais les journalistes qui les ont publiés affirment que Microsoft devrait bientôt lancer ce service aux États-Unis, dans un premier temps, puis dans le reste du monde si elle trouve son public.

Continue Reading