Les Chroniques Techno SOSmonordi

Catégorie : X-Force

Test : Motorola X Force

Réparer les écrans cassés de nos smartphones nous aurait coûté 23,5 milliards de dollars en 7 années, selon Bankrate. Fort de ce constat, Motorola a souhaité apporter sa solution pour éradiquer ce fléau trancheur d’oreilles. Cette solution porte le doux nom de ShatterShield (shatter = se briser et shield = bouclier), nom qui cache une véritable révolution dans l’univers du smartphone, révolution que le constructeur a intégré dans son flagship : le Motorola X force (version européenne du Droid Turbo II).

shattershield
Explication : un écran P-Oled (pour plastique OLED) est collé sur un châssis en aluminium. On vient ensuite placer dessus une couche à double contact (pour garder une réactivité accrue), la façade en Gorilla Glass et une plaque de protection.

Motorola garantit son écran 4 ans. Si votre écran est HS, le constructeur vous le change gratuitement. Mais… Vous n’en aurez probablement jamais besoin, car vous aurez plus vite tué votre mobile que l’écran. Notons que la dernière couche du système ShatterShield est entièrement remplaçable, comme les banales vitres en verre trempé. Cette couche peut se fissurer. Dans ce cas, vous avez simplement à décoller la couche fêlée pour en placer une autre fraîchement achetée 30€ sur le site de Motorola.

Une première dans l'histoire des constructeur de mobile : la possibilité de changer la couche de verre de son écran. De quoi permettre des remises à neuf avant revente par exemple.

Une première dans l’histoire des constructeur de mobile : la possibilité de changer la couche de verre de son écran. De quoi permettre des remises à neuf avant revente par exemple.

On ne peut que saluer l’idée. Pour la première fois, un constructeur de smartphone a décidé de dissocier l’écran, élément fragile et qui subit lé déboires du temps, du reste du corps du mobile. Cela permet de rallonger la durée de vie du smartphone.

EL3A4368

Mais le ShatterShield (j’appellerai mon gamin comme ça) n’est pas la seule technologie sympa du mobile. D’un autre côté, face aux 699 euros demandés, cela aurait été un peu léger. Non, Motorola a mis des composants haut de gamme du moment (de sa conception) à l’intérieur de son fleuron. On retrouve ainsi :

3 Go de ram, 32 Gb de mémoire extensible jusqu’à 200Gb, du Cortex A57, le module photo Sony IMX 318 RS (22,5 MP pour 1/ 2,6 pouce), un écran AMOLED 5,4 pouces de 1440 x 2560 pixels, des capteurs de proximité, et un module photo grand angle 5 megapixels avec flash LED en façade pour les selfies. Le tout alimenté par une bonne batterie de 3760 mAh chargeable à 100% en 1 heure seulement grâce à un chargeur turbo fourni ou en 3 heures avec un chargeur sans fil, car le X force embarque la recharge à induction. Malheureusement, Motorola a choisi le Snapdragon 810, avec tout ce que ça implique comme nous le verrons plus loin.

Désormais courant, le tiroir double permet au choix l'emploi d'une carte micro SD, ou d'une seconde carte nano SIM

Désormais courant, le tiroir double permet au choix l’emploi d’une carte micro SD, ou d’une seconde carte nano SIM

Les Caractéristiques et le Packaging

– Android 6.0 Marshmallow
– Surcouche Free (comme Duty Free, Sugar Free, pas le FAI quoi !)
– Ecran incassable ShatterShield (cf plus haut)
– Dalle AMOLED de 5,4″
– Résolution Quad HD de 2560×1440 (540ppp)
– Technologie Ambiant Display (affichage des infos sur l’écran en passant la main devant l’écran)
– Boîtier en aluminium, dos en cuir en option
– Chipset Qualcomm MSM8994 (Snapdragon 810)
– CPU Quad-core 1.5 GHz Cortex-A53 & Quad-core 2.0 GHz Cortex-A57
– GPU Adreno 430
– 32Go de mémoire interne
– Port mémoire MicroSD (jusqu’à 200Go) avec possibilité de fusionner les mémoires interne et SD
– 3Go de RAM
– Module photo dorsal Sony IMX 318 Exmor RS 1/ 2,6 “ de 21 Mégapixels
– Module photo frontal ultra grand angle 5 mégapixels à ouverture f/2.0
– Flash LED opposé au bloc photo en façade
– Flash dual LED à l’arrière
– Enregistrement de vidéos en Full HD 1080p, HDR et Ultra HD 2160p
– 3G/3G+, H+, 4G LTE, 4G+ LTE Cat.9
– Port double nano-SIM ou Nano SIM + Micro SD
– WiFi a/b/g/n/ac (2.4GHz et 5GHz)
– Bluetooth 4.2 LE, A-GPS+GLONASS, DNLA, Miracast (WiFi Direct)
– NFC (support de Samsung Pay)
– Port USB 2.0 compatible MHL
– Baromètre, Gyroscope, Accéléromètre
– Capteur de proximité et de luminosité
– Batterie de 3760 mAh
– Rechargement ultra-rapide en filaire 13 heures pour 15 minutes et la charge complète en 1 heure
– Recharge sans-fil compatible Qi et PMA
– Taille de 149,8 x 78 x 9,2 mm
– Poids de 169 grammes

Le contenu est classique : chargeur turbo, kit piéton, petite pointe pour ouvrir la trappe à SIM et c’est tout !

EL3A4390

EL3A4394

La question que l’on se pose est donc : devenu disponible fin 2015, ce X Force offre-t-il de quoi nous faire rêver, alors que nous attendons la nouvelle cuvée de 2016 ?

Share on Google+Share on FacebookEmail this to someoneShare on LinkedInTweet about this on Twitter