Qu’on l’aime ou qu’on le déteste, Elon Musk reste un personnage à part entière dans le monde de la tech. Voiture autonome, colonisation de Mars etc… les projets qui lui sont associés sont nombreux et parfois fantasques. On a pu le constater avec la récente mise en vente d’un lance-flamme dont les bénéfices ont servi à financer The Boring Company (une autre société dont le but est de désengorger le trafic automobile). L’idée avait beau être saugrenue, plus de 20 000 unités ont trouvé preneur. Un joli pactole, d’autant plus que son prix était tout de même de 500 dollars. Le patron vient d’ailleurs de poster une photo montrant une bouteille ornée d’un logo « Teslaquila, 100% agave pur ». Il n’en a pas fallu plus pour que les internautes en déduisent que le milliardaire allait lancer sa propre tequila !

La première évocation de la boisson datait du 1er avril, et la majorité des gens pensaient alors à une blague. Musk posait prétendument ivre près d’un modèle de Tesla 3, se moquant sur des rumeurs indiquant que sa société était en faillite. Le déficit de la firme s’élevait tout de même à 613 millions d’euros pour le premier trimestre 2018.

Si l’idée prête à sourire, le nom en question a bien été déposé auprès de l’autorité de contrôle des marques déposées, comme l’indique le site de CNBC. Un coup marketing original… À consommer avec modération.

Continue Reading

  En août dernier, Elon Musk avait joué son va-tout en tweetant qu’il retirerait Tesla de la bourse lorsque l’action culminerait à 420 dollars, assurant au passage qu’il possédait déjà les fonds nécessaires. Une déclaration qui avait affolé les marchés financiers, et fait s’effondrer le titre de Tesla de 14% le lendemain, faisant perdre des sommes colossales aux investisseurs. Un tour de passe-passe qui n’a pas du tout été du goût de la SEC (Securities and Exchange Commission), qui a annoncé jeudi dernier qu’elle poursuivait Elon Musk pour fraude.

Un accord à l’amiable

Si à l’origine, le gendarme de la bourse américaine réclamait que l’homme d’affaires soit banni à vie de la tête d’une entreprise cotée, un accord a pu être trouvé entre le milliardaire américain, la SEC et Tesla. Selon les termes de cet accord, dévoilé samedi 29 septembre, Elon Musk doit abandonner son poste de président du conseil d’administration du constructeur automobile, avec l’impossibilité de le récupérer durant les trois prochaines années. Il doit également nommer deux directeurs indépendants à ce même conseil d’administration, avec pour objectif que l’un d’entre eux soit nommé à la présidence. [shortcode_jdg_read_also label=”Elon Musk ne veut plus retirer Tesla de la bourse” url=”https://www.journaldugeek.com/2018/08/27/elon-musk-ne-veut-plus-retirer-tesla-de-bourse/” width=”1/1″ /] “L’ensemble des mesures annoncées aujourd’hui sont faites pour répondre aux actes reprochés en renforçant la gouvernance d’entreprise de Tesla et la supervision, afin de protéger les investisseurs“, explique Stephanie Avakian, codirectrice de la SEC dans des propos rapportés par Le Monde. En outre, Elon Musk est contraint de payer une amende de 20 millions de dollars. Une pénalité dont écope également Tesla.  

Continue Reading

[caption id="attachment_50012803" align="aligncenter" width="640"] Wikimedia Commons[/caption] Cette fois, c’est pour bientôt. Elon Musk a confirmé sur Twitter que la fonctionnalité “dashcam” était en phase finale de test et serait proposée sur la version 9 du logiciel Tesla. Si les voitures de la firme sont équipées de huit caméras, elles ne servent en effet pour l’instant qu’à faire fonctionner l’Autopilot. À l’heure actuelle, les propriétaires ne peuvent donc pas récupérer ces images pour s’en servir de preuves en cas de collision avec un autre véhicule par exemple. [shortcode_jdg_read_also label=”Elon Musk pense pouvoir fabriquer des Tesla à 25 000 dollars d’ici trois ans” url=”https://www.journaldugeek.com/2018/08/20/elon-musk-pense-pouvoir-fabriquer-tesla-a-25-000-dollars-dici-trois-ans/” width=”1/2″ /] Avec la nouvelle dashcam, ils pourront désormais récupérer des séquences vidéos de leurs trajets. Ne reste qu’à découvrir à quelle variété de flux ils auront accès. Faudra t-il sélectionner une caméra précise ? Ou l’utilisateur pourra-t-il récupérer les flux de l’ensemble des caméras présentes ? Nous le saurons bientôt. La version 9 du logiciel de Tesla devrait en effet sortir d’ici la fin du mois de septembre. À noter que cette fonction d’enregistrement ne sera disponible qu’en bêta sur la version 9 mais devrait être améliorée d’ici la version 9.1. https://twitter.com/elonmusk/status/1041826260115120128?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1041826260115120128&ref_url=https%3A%2F%2Fwww.theverge.com%2F2018%2F9%2F18%2F17874566%2Ftesla-dash-cam-version-9

Continue Reading

Du système d’accès et d’ouverture sans clé des véhicules, Tesla est l’un des pionniers. Une innovation reprise depuis par bon nombre de ses pairs, à l’instar de Renault ou Volkswagen. Pourtant, le chef de file n’est pas toujours le mieux loti en matière de sécurité.

Vol d’identité

Un groupe de chercheurs officiants à l’université KU Leuven, en Belgique, vient de présenter un rapport lors de la Cryptographic Hardware and Embedded Systems conference qui se déroule en ce moment à Amsterdam, dans lequel ils détaillent une technique plutôt simple pour contourner la sécurité du système d’accès sans clé. Avec à peine 600 dollars d’équipements informatiques et radio, ils sont parvenus à récupérer le signal émis par le porte-clé sans fil d’une Tesla Model S. Ce qui leur a permis, en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, d’accéder au véhicule appairé sans laisser de trace. [shortcode_jdg_read_also label=”Vidéo : des voleurs hackent en moins d’une minute la carte d’une Mercedes dépourvue de clé physique” url=”https://www.journaldugeek.com/2017/11/28/video-des-voleurs-hackent-en-moins-dune-minute-la-carte-dune-mercedes-depourvue-de-cle-physique/” width=”1/1″ /] “Cloner ces clés n’a rien de compliqué”, a confié Lennert Wouters, l’un des chercheurs en charge du rapport, dans des propos rapportés par Wired. “Nous pouvons complètement usurper l’identité du porte-clé et ouvrir et conduire le véhicule.”

PIN à la rescousse

Ce problème ne semble toucher que les Tesla Model S produites avant le mois de juin 2018. Le constructeur américain ne prend pas le problème à la légère puisqu’il a déployé une mise à jour la semaine dernière, qui renforce le chiffrement de ses porte-clés. [shortcode_jdg_read_also label=”Elon Musk ne veut plus retirer Tesla de la bourse” url=”https://www.journaldugeek.com/2018/08/27/elon-musk-ne-veut-plus-retirer-tesla-de-bourse/” width=”1/1″ /] Qui plus est, Tesla a jugé bon d’installer une double-authentification puisque, si le conducteur le souhaite, le véhicule peut demander un code PIN avant de démarrer. Une sécurité supplémentaire bienvenue, qui s’ajoute au GPS constamment activé, qui permet aux victimes de traquer leur voiture en cas de vol.

Continue Reading

[caption id="attachment_50087775" align="aligncenter" width="780"] Crédit image : Kalachnikov[/caption] Après les armes, le fabricant russe s’attaque au marché des voitures électriques. Lors d’un forum militaire dans la région de Moscou, il a dévoilé le prototype de sa nouvelle voiture électrique nommée CV-1. De couleur bleu pâle avec un design très rétro, elle est inspirée d’une voiture soviétique des années 1970 appelée “lj Kombi”. Le but de Kalachnikov est ici de faire de la concurrence à Tesla : “Cette technologie nous permettra de rivaliser avec les constructeurs mondiaux de voitures électriques, comme Tesla” a déclaré le service de presse du groupe à l’agence publique RIA. La CV-1 est dotée d’une batterie de 90 kWh qui porte son autonomie à 350 km avec une seule charge. Pour le moment, on ne sait pas quand est-ce que le produit sera lancé sur le marché. L’entreprise n’a en effet, donné ni date de commercialisation ni prix de départ.   [shortcode_jdg_read_also label=”Elon Musk pense pouvoir fabriquer des Tesla à 25 000 dollars d’ici trois ans” url=”https://www.journaldugeek.com/2018/08/20/elon-musk-pense-pouvoir-fabriquer-tesla-a-25-000-dollars-dici-trois-ans/” width=”1/1″ /]

Une moto électrique

En plus de la CV-1, Kalachnikov a dévoilé le nouveau modèle de l’UM-1, sa moto électrique qui a été utilisée par la police lors de la Coupe du monde de football en Russie. Destinée au marché civil, elle peut atteindre jusqu’à 100 km/h en 3,5 secondes et bénéficie d’une autonomie affichée de 150 km.    [caption id="attachment_50087776" align="aligncenter" width="780"] Crédit image : Kalachnikov[/caption]

Continue Reading

[caption id="attachment_480241" align="aligncenter" width="780"] La Tesla Roadster, dont le premier modèle grand public est attendu pour 2020.[/caption] Les derniers mois ont été difficiles pour Elon Musk et pour Tesla. Sous le feu des critiques, il a été reproché à Tesla de ne pas tenir ses objectifs et les nombreux scandales qui ont émaillé l’actualité ces derniers mois n’ont pas arrangé les choses. Résultat, l’action boursière de Tesla joue au yoyo, au grand dam d’Elon Musk et des investisseurs. Ce qui a poussé le milliardaire durant le mois d’août à réfléchir à faire sortir Tesla de la bourse et mettre l’entreprise à l’abri des spéculateurs. La nouvelle avait été accueillie très fraîchement à la fois par les investisseurs et par les observateurs. Et après mûre réflexion, Elon Musk a annoncé ce week-end sur le blog de Tesla qu’il ne comptait pas retirer le constructeur de voitures électriques et de batteries de la bourse. Elon Musk avance pour cela deux raisons.

Des actionnaires peu enthousiastes à l’idée de retirer Tesla de la bourse

La première provient de ses actuels investisseurs. « La majorité des actionnaires à qui j’ai demandé s’ils désiraient rester avec Tesla si cette dernière se retirait de la bourse m’ont dit, pour faire vite, “S’il te plaît, ne fais pas ça” ». Le message était clair. Elon Musk explique également qu’en se penchant sur un processus de privatisation de Tesla, il s’est rendu compte que ce dernier lui demanderait énormément de temps. « C’est un problème parce que nous avons absolument besoin de nous concentrer sur la production de la Model 3 et de devenir rentables » explique-t-il sur le blog. [shortcode_jdg_read_also label=”Elon Musk pense pouvoir fabriquer des Tesla à 25 000 dollars d’ici trois ans” url=”https://www.journaldugeek.com/2018/08/20/elon-musk-pense-pouvoir-fabriquer-tesla-a-25-000-dollars-dici-trois-ans/” width=”1/1″ /]

« Je ne le fais pas, mais… »

Pour Elon Musk, il n’est donc plus question de faire sortir Tesla de la bourse. Mais, explique-t-il, en posant la question de cette sortie à différents investisseurs, il s’est rendu compte que l’opération était techniquement tout à fait possible. « Mon sentiment est qu’il y a largement de quoi financer la privatisation de Tesla ». Un moyen pour Musk de laisser entendre que sur un autre coup de tête, il pourrait tout à fait envisager à nouveau de sortir sa société de la bourse.

Continue Reading

[caption id="attachment_50086280" align="aligncenter" width="640"] Capture d’écran de l’interview d’Elon Musk par Marques Brownlee (à retrouver ici).[/caption] Même en plein cœur de la tourmente, Elon Musk ne perd pas le Nord. Alors que sa société Tesla se retrouve dans le viseur du gendarme de la Bourse, la SEC, et que lui-même confie être surmené, il n’en oublie pas pour autant son objectif premier : construire des véhicules électriques vraiment abordables. “C’est vraiment complexe. Pour fabriquer des véhicules plus abordables, il faut de gros volumes et des économies d’échelle”, a-t-il confié au YouTuber Marques Brownlee lors d’une interview publiée vendredi. https://www.youtube.com/watch?v=MevKTPN4ozw L’entrepreneur a également souligné qu’il était difficile pour une entreprise de la taille de Tesla de rivaliser avec des fabricants aussi importants qu’un Ford ou un General Motors dans un secteur aussi compétitif que l’automobile. Elon Musk ne se départ pas pour autant de son optimisme et estime pouvoir atteindre son objectif assez rapidement : “Je pense que fabriquer une voiture à 25 000 dollars, c’est dans nos cordes. Si nous travaillons vraiment dur, je pense que nous pouvons peut-être y arriver dans trois ans.”

Pas de pub, que du bouche-à-oreille

L’entrepreneur a d’ailleurs rappelé que tout l’argent de la compagnie et toute son attention étaient dirigés vers un seul objectif : “tenter de créer un produit aussi attractif que possible”. Créer un produit que les consommateurs aiment et dont ils ont envie de parler est selon lui la clé du succès. Et sur ce plan, l’entrepreneur affirme s’en sortir plutôt bien : il a en effet indiqué que Tesla ne dépensait quasiment rien en publicité.

Continue Reading