Alors que la future génération de Xbox et PlayStation est attendue à l’horizon 2020, Nintendo prendrait de l’avance en déployant un an avant une nouvelle version de sa Switch. Selon le Wall Street Journal, le fabricant japonais n’en serait pour le moment qu’à étudier les caractéristiques à faire évoluer sur cette prochaine mouture et les coûts engendrés par de tels changements.

La même en mieux

Le débat porte notamment sur l’amélioration de l’écran de la console. Pas question, par exemple, de passer à l’OLED comme pour les dernières générations de smartphone, mais la mise en place d’un écran LCD plus lumineux, plus fin et surtout moins énergivore. En revanche, les sources du WSJ restent muettes concernant l’amélioration ou non des capacités techniques de la console (arrivée d’un meilleur processeur, de plus d’espace de stockage). Quoi qu’il en soit, les bruits de couloirs récoltés par le WSJ avancent le second semestre de 2019 comme fenêtre de lancement. Soit à peine deux ans et demi après la sortie de la Switch. L’idée étant évidemment de maintenir sur la durée les ventes, encore excellentes, de la Switch. Une stratégie qui n’a rien de surprenant chez Nintendo. La Nintendo 3DS XL est arrivée chez les revendeurs seulement un an et demi après la sortie de la Nintendo 3DS classique.  

Continue Reading

Jadis (comprenez, il y a sept mois), nous vous expliquions dans notre dossier sur le premier anniversaire de la Switch, que Nintendo ne prévoyait pas pour le moment de brader sa console hybride. Cette dernière se vend encore très bien, forçant le constructeur japonais à revoir constamment sa production à la hausse, et les exclusivités de la console suffisent à relancer l’intérêt tous les 3 mois. Pour trouver une Switch neuve à un prix défiant toute concurrence, il faut bien souvent passer par des promotions tierces, comme celle de la Fnac sur ses cartes cadeaux, ce qui permet d’acquérir la Switch à 260 euros au lieu des 300 euros habituels. Même si Nintendo laisse la tarification à la discrétion du revendeur, trop de promotions ne sont pas non plus à son goût. Et il semblerait qu’Amazon France soit en train d’en faire les frais.

Nintendo retiendrait ses stocks

En effet, en pleine période de French Days, la Switch est vendue aux alentours de 350 euros sur Amazon France, et ce uniquement par des vendeurs tiers. Pour le site IGN France, il y a une explication toute simple à ce phénomène. Selon ses informations, Nintendo aurait simplement arrêté d’approvisionner Amazon France en console hybride. “Le constructeur japonais aurait été échaudé par les tarifs parfois très bas affichés par Amazon“, estime IGN France. [shortcode_jdg_read_also label=”Sélection – Ces jeux indés sortis sur Switch pendant vos vacances” url=”https://www.journaldugeek.com/dossier/selection-jeux-indes-sortis-switch-pendant-vos-vacances/” width=”1/1″ /] Pire encore, les futurs packs contenant la console et les jeux prévus pour la fin de l’année, tels que Pokémon Let’s Go, et surtout Super Smash Bros. Ultimate est aux abonnés absents. IGN France avance aussi que les jeux seuls sont également concernés. Rassurez-vous cependant, les précommandes ne semblent pas avoir été annulées. https://twitter.com/jclemmen/status/1045683090771902464 Contacté par Numerama, Nintendo s’est refusé à tout commentaire. De son côté, Amazon n’a pour le moment pas donné plus de détails sur ce mystère.  

Continue Reading

Hier, on apprenait une poignée d’heures avant la diffusion du Nintendo Direct nocturne, la date de lancement du service de jeu en ligne flambant neuf de Nintendo. Ainsi, à compter du 19 septembre prochain, à 2 heures du matin chez nous, les joueurs devront débourser entre 3,99 euros (pour un mois) et 19,99 euros (pour un an) afin de s’amuser en ligne avec leurs pairs. Les familles nombreuses pourront économiser quelques deniers en souscrivant à une offre spéciale facturée 34,99 euros à l’année.

Des options loin d’être convaincantes

Dans la nuit, Nintendo est revenu sur certaines options proposées par son service Online, déjà connues pour la plupart. Au programme donc : sauvegarde dans le Cloud (enfin), chat vocal via une application smartphone (Nintendo nous prouve qu’on peut aussi communiquer à l’oral avec un téléphone) et surtout un aperçu plus précis du catalogue NES accessible à travers le service. Au lancement du Online payant, les abonnés pourront profiter de Balloon Fight, Baseball, Donkey Kong, Double Dragon, Dr. Mario, Excitebike, Ghosts’n Goblins, Gradius, Ice Climber, Ice Hockey, The Legend of Zelda, Mario Bros., Pro Wrestling, River City Ransom, Soccer, Super Mario Bros., Super Mario Bros. 3, Tecmo Bowl, Tennis et Yoshi. https://www.youtube.com/watch?v=t2MbclhRzmg Au mois d’octobre, Double Dragon (SP), Gradius (SP), NES Open Tournament Golf, Solomon’s Key, Super Dodge Ball, Super Mario Bros. 3 (SP) feront leur apparition sur le catalogue en ligne, suivi en novembre de Dr. Mario (SP), Metroid (SP), Mighty Bomb Jack, Super Mario Bros. (SP), TwinBee et de Adventures of Lolo, The Legend of Zelda (SP), Ninja Gaiden, Wario’s Woods en décembre. Des fonctionnalités bienvenues, mais qui ne suffiront certainement pas à Nintendo pour tirer la bourre à ses concurrents sur ce secteur.

La nostalgie, ce fléau

Dernier avantage, s’il en est un, pour les abonnés payants : la possibilité de commander une paire de Joy-Con à l’effigie des manettes NES dès le 19 septembre prochain. Une offre exclusive qui coûte tout de même la bagatelle de 60 euros. Décidément, la nostalgie n’a pas de prix.

Continue Reading

J’en vois au fond qui se frottent les mains en se disant qu’après des années de disette, Final Fantasy VIII va enfin avoir le droit à un portage/remaster digne de ce nom. Désolé de jouer les oiseaux de mauvais augure, mais le brave Squall Leonhart et ses potes vont rester au placard.

Choc des générations

En effet, Square Enix compte déployer Final Fantasy VII, Final Fantasy IX, Final Fantasy X | X-2 HD Remaster et Final Fantasy XII: The Zodiac Age en 2019. Pour prendre leur mal en patience, les amateurs de la licence peuvent dès à présent s’amuser avec Final Fantasy XV Pocket Edition HD ou attendre jusqu’au 6 novembre prochain pour aller capturer des Pokémon créatures issues de la saga avec la version enrichie de World of Final Fantasy, affublée du sous-titre Maxima. https://www.youtube.com/watch?v=-I_XEPqqshI Le studio japonais a aussi fait savoir qu’un nouvel épisode de Chocobo’s Mystery était dans les cartons et qu’il répondait au nom de Chocobo’s Mystery Dungeon Every Buddy !. Pour les possesseurs d’une Xbox One, sachez que vous bénéficierez de tous les jeux cités plus haut, aux mêmes dates, sur le bébé de Microsoft, hormis Chocobo’s Mystery Dungeon Every Buddy ! et Final Fantasy Crystal Chronicles Remastered Edition (prévu pour 2019).  

Continue Reading

Moins d’une semaine à patienter

Avant cela, on apprend que le Nintendo Switch Online, le service payant pour jouer en ligne, sera disponible dès le 19 septembre, à 2 heures du matin, en France. Tous les détails de l’offre seront bien évidemment développés cette nuit, mais on sait d’ores et déjà qu’un essai gratuit de sept jours sera “offert” à l’ensemble des possesseurs de la console. Le but est ainsi d’essayer l’ensemble des fonctionnalités du mode online, mais aussi de tester les jeux associés à ce nouvel abonnement. En effet, pour inciter les possesseurs de Switch à débourser 19,99 euros pour un an d’abonnement (ou 3,99 euros pour 1 mois et 7,99 euros pour 3 mois), Nintendo compte offrir vingt jeux NES, légèrement retouchés puisqu’ils accueilleront un mode coopératif et/ou compétitif en ligne. Ainsi, des titres comme Balloon Fight, Dr. Mario, Super Mario Bros. 3, Donkey Kong, Ice Climber, The Legend of Zelda, Mario Bros., Soccer, Super Mario Bros. ou Tennis seront de la partie. De quoi donner envie aux rétrogamers de tenter l’aventure ? À noter que les jeux free-to-play de la console (Paladins, Fortnite, Pokémon Quest, Fallout Shelter,…) n’auront pas besoin du Switch Online pour continuer d’être joués. Pour rappel, le service inclura également la possibilité d’envoyer ses sauvegardes dans le cloud, sauf pour quelques (grosses) exceptions. Rendez-vous cette nuit, minuit heure française, pour de plus amples informations grâce au Nintendo Direct. https://www.journaldugeek.com/2018/09/10/civilisation-vi-arrive-switch-version-amelioree/

Continue Reading

Switchilisation

Si 2K ne compte pas trop sur les consoles pour faire les beaux jours de sa série Civilization, force est de constater que la petite hybride de Nintendo bénéficie d’un traitement différent. Très appréciée chez les éditeurs, la console de Nintendo va donc ajouter un titre de poids à son catalogue avec le sixième opus de la franchise stratégique Sid Meier’s. Via un communiqué, l’éditeur a confirmé que Civilization VI allait bien être porté sur Switch dans une version qui devrait être plus que complète. En effet, on annonce que cette mouture contiendra le jeu complet, mais également les packs Pologne, Vikings, Australie et Perse & Macédoine. De plus, de nouvelles améliorations inhérentes à la Switch seront présentes comme le fait de pouvoir jouer jusqu’à quatre en local via un mode dédié. Très régulièrement mis à jour et amélioré, Civilization VI devrait donc bénéficier des nombreux ajouts du titre présentés durant les deux dernières années, le tout dans une version jouable partout. De sérieux arguments qui doivent enchanter les fans de la licence, tout comme les nouveaux venus qui pourront s’essayer au jeu dès le 16 novembre prochain. On devrait en savoir plus durant le Nintendo Direct attendu dans les prochains jours. https://www.youtube.com/watch?v=5KdE0p2joJw

Continue Reading