Boba Fett 2

Il y a une grande certitude avec The Mandalorian, c’est que le show aura comme modèle deux personnages phares créés par George Lucas : Jango et Boba Fett. Il suffit de voir la première photographie diffusée par LucasFilm et présentant le héros de la série pour se rendre compte d’où Jon Favreau a tiré ses idées. Si on ne connait toujours pas l’acteur (ou l’actrice) qui prêtera ses traits au personnage, force est de constater que le design du Mandalorien est très proche des chasseurs de prime cités précédemment. [caption id="attachment_50093124" align="aligncenter" width="740"] The Mandalorian ressemble à s’y méprendre à Boba Fett[/caption] Quelques détails concernant l’histoire ont également fuité. On apprend ainsi que cette première saison, attendue pour la fin 2019 (certainement avant la sortie de Star Wars IX) se déroulera trois années après la bataille d’Endor (qui marque la fin de la Guerre Civile Galactique). Le Mandalorien, un guerrier “as de la gâchette” (et très certainement mercenaire) vit replié, loin de l’autorité de la Nouvelle République. Cinq réalisateurs et réalisatrices ont été choisis par Jon Favreau et Kathleen Kennedy pour s’occuper des épisodes de la série. Dave Filoni, qui s’est occupé de Star Wars : The Clone Wars et Star Wars Rebels, est en charge du pilote du show. Par la suite, Deborah Chow (Jessica Jones), Rick Famuyiwa (Dope), Bryce Dallas Howard (Solemates) et Taika Waititi (Thor: Ragnarok) vont s’alterner pour mettre en scène les autres segments de la série. Reste désormais à patienter pour connaitre le casting sélectionné par les équipes de Jon Favreau. Pedro Pascal, qu’on a pu voir dans Game of Thrones et Narcos, est toujours en tête dans les sondages.

Continue Reading

Après Star Wars VI, avant Star Wars VII

Avec The Mandalorian, Jon Favreau veut surfer sur la tendance Boba Fett. Si certains pensaient justement que le réalisateur avait écrit une histoire autour du chasseur de primes, c’est plutôt sur son successeur naturel que la série devrait se focaliser. En effet, alors que l’on évoque un long-métrage sur l’un des pires ennemis d’Han Solo (James Mangold travaillerait sur le film), c’est bien une histoire de guerrier solitaire qui va être créée. Sur Instagram, l’américain, qui présentera sa version live du Roi Lion pour Disney l’année prochaine, a diffusé le premier synopsis officiel pour sa série : https://www.instagram.com/p/BofTUzhBtrZ/?utm_source=ig_embed

« Après les aventures de Jango et Boba Fett, un nouveau guerrier émerge dans l’univers Star Wars. Le Mandalorien se déroule après la chute de l’Empire et juste avant l’émergence de Premier Ordre et raconte les voyages dans les contrées les plus éloignées de la Galaxie d’un tireur solitaire loin de l’autorité de la Nouvelle République. »

Désormais, une seule grande question sur toutes les lèvres : qui pour incarner Le Mandalorien ? Les premières rumeurs faisaient état d’un intérêt vivace pour Aaron Paul, l’ancienne star de Breaking Bad. Néanmoins, cette piste s’est refroidie et les médias annoncent que Pedro Pascal (Game of Thrones, Kingsman : Le cercle d’or, Narcos) serait aujourd’hui la priorité de Jon Favreau. Jon Favreau aurait déjà écrit une grosse partie de la première saison et prévoirait de débuter le tournage du show en début d’année prochaine. LucasFilm et Disney, qui supervisent de très près le projet, ne manqueront pas de tenir au courant les fans sur cette première série live Star Wars qui suscite forcément de nombreuses attentes.

Continue Reading

Solo, le spin off de la saga Star Wars, était l’un des films les plus attendus au début de l’année. Avec un budget de 250 millions de dollars et un beau casting (Alden Erhenreich, Emilia Clarke, Donald Glover…), le film de Ron Howard avait pour ambition de réussir aussi bien que Rogue One. Les résultats de Solo ont été plus mitigés que prévu. Mais au Journal du Geek, nous avions tout de même très envie de découvrir les bonus du film. Que trouve t-on dedans? Et bien tout d’abord, plusieurs scènes coupées. Le Blu-Ray nous dévoile par exemple des scènes supplémentaires de la première rencontre entre Han et Chewbacca lorsque le premier, emprisonné pour haute trahison, parvient à convaincre son futur acolyte de ne pas le tuer mais de s’échapper avec lui. [shortcode_jdg_read_also label=”Critique de Solo : A Star Wars Story, bien loin de la déception annoncée” url=”https://www.journaldugeek.com/critique/critique-de-solo-a-star-wars-story-bien-loin-de-deception-annoncee/” width=”1/1″ /] Dans les scènes coupées, on retrouve également quelques échanges entre Han et Qi’ra ainsi qu’une bataille de boules de neige entre Han et Chewie. Pas de scoop donc en revanche les bonus donnent pas mal de précisions sur certains lieux emblématiques du film tels que Corellia , la ville de naissance de Han. Les intervenants expliquent ainsi de quelle manière ils ont imaginé la structure de la ville et élaboré la scène de la course-poursuite. Un autre bonus est consacré à la scène charnière du train et à ses effets spéciaux. Le Faucon Millenium fait lui aussi l’objet d’un reportage dans les bonus. Et George Lucas y fait une apparition. On peut également assister dans une autre vidéo, à un échange entre le réalisateur Ron Howard et les acteurs qui décrivent leurs réactions lorsqu’ils ont appris qu’il allaient jouer dans Star Wars. Un portrait de Chewbacca faisant intervenir son interprète (Jason Suotamo) permet enfin de mieux comprendre ce personnage, son rôle et la façon dont il a été créé.

Continue Reading

La famille Star Wars est en deuil. Gary Kurtz, producteur historique des deux premiers épisodes de la saga, est décédé d’un cancer à l’âge de 78 ans. Georges Lucas, réalisateur des films et ami de Kurtz a partagé sa peine dans un communiqué.

«Toute la famille Star Wars est affectée par le décès de Gary[…] Sa contribution en tant que producteur a permis de faire vivre ces histoires sur grand écran, malgré des conditions de tournage qui étaient parfois difficiles et éprouvantes. Mes pensées vont à sa famille.»

Mark Hamill, qui a incarné Luke Skywalker, s’est lui aussi épanché en lui rendant un bel hommage sur Twitter.

«J’ai perdu l’ami de toute une vie. Le monde a perdu un artiste et réalisateur de talent, bon et sage, qui a beaucoup contribué au cinéma. C’était un honneur de travailler avec lui.»

Kurtz avait réussi à vraiment marquer la saga de son empreinte. Dans sa jeunesse, l’américain avait étudié la religion et de nombreux spécialistes estiment que cela avait beaucoup influé sur la notion de « Force » omniprésente dans la saga. Il n’avait d’ailleurs pas travaillé que sur Star Wars. Il était déjà producteur d’American Graffiti (1973), mais aussi de Dark Crystal (1982) et d’Oz, un Monde extraordinaire (1985). Pacifiste, il s’était aussi démarqué en filmant la Guerre du Vietnam auprès des marines américains.

Continue Reading

Interviewé par The Hollywood Reporter, Bob Iger, le PDG de Disney a expliqué que la franchise allait connaitre « un ralentissement », mais pas un arrêt bien évidemment.

J’ai pris la décision en ce qui concerne les timings, et quand je regarde en arrière, je me rends compte que j’ai fait une erreur. Je prends sur moi cette faute d’avoir voulu en faire trop, trop vite. Vous pouvez vous attendre à un ralentissement des choses, mais cela ne veut pas dire que l’on va arrêter de faire des films.

Une décision qui a fait suite à la déception de Solo : A Star Wars Story, sorti au mois de mai dernier. Comme toujours avec la franchise, tout reste à tempérer puisque ce dernier aurait tout de même rapporté 400 millions de dollars. Une somme bien moins élevée que les huit épisodes officiels ou même que le spin-off Rogue One : A Star Wars Story (qui a rapporté 1,05 milliard de dollars). Il a par ailleurs signalé que l’épisode 9 était en préparation et que c’est J.J. Abrams, qui s’était occupé du Réveil de la Force, qui travaille dessus actuellement. Cet épisode fera partie de la nouvelle trilogie débutée en novembre 2017. Il s’agira du quatrième film Star Wars depuis 2015…

J.J. Abrams est occupé sur l’Episode IX actuellement. Nous avons des talents incluant David Benioff et D.B. Weiss (les producteurs de Game of Thrones), qui sont en train de développer la saga à leur manière, même si nous n’avons pas encore de détails à donner sur ce sujet.

Iger semble avoir compris que la sortie d’un film de la franchise doit rester un événement, et pas simplement pour les fans absolus. Pourtant, en février dernier, la firme a annoncé que des nouveaux films de l’univers Star Wars allaient être réalisés par les créateurs de la série Game of Thrones. Il s’agira d’aventures séparées de celle de Luke Skywalker ou des intrigues liées aux Jedi.

Nous arrivons à un point où nous allons commencer à prendre des décisions sur ce qui devra arriver après le film de J.J. Abrams. Mais dans tous les cas nous serons un peu plus prudents en termes de volume et de timing.

Vous l’aurez compris, Disney n’a pas non plus l’intention de vous laisser quatre ou cinq années sans ses héros favoris.

Continue Reading

Poe et BB-8 sont là

Annoncé il y a plus d’un an, le divorce entre Disney et Netflix n’a pas fait que des heureux. Il faut dire que la firme de Mickey a une grande ambition : rivaliser avec le géant de la SVoD et proposer des contenus originaux tout droit sortis de ses studios. Ainsi, très rapidement, en plus d’annoncer que le catalogue sera composé de l’ensemble des œuvres Disney/Pixar présentées ces dernières décennies, on a appris que des séries Star Wars allaient être créées pour l’occasion. Jon Favreau, celui à qui l’on doit les premiers coups d’Iron Man, s’occupe désormais de la première série live Star Wars tandis qu’un retour de Clone Wars est très attendu. Mais, aujourd’hui, c’est l’autre show animé, nommé Resistance, qui se laisse découvrir. Attendue pour le 7 octobre prochain exclusivement sur Disney Channel, cette première saison permettra de retrouver des personnages bien connus du grand public. Ainsi BB-8, Poe Dameron, mais également le Capitaine Phasma sont les stars de cette nouvelle série aux côtés de Kazuda Xiono, « un jeune pilote recruté par la Résistance et chargé d’une mission top secrète pour espionner la menace grandissante du Premier Ordre ». Oscar Isaac et Gwendoline Christie ont officiellement doublé leur personnage dans ce show qui se situe chronologiquement juste avant les événements dépeints dans Star Wars : Le Réveil de la Force.

Une série trop enfantine ?

C’est Dave Filoni qui a créé et écrit le show, lui à qui l’on doit déjà un certain Star Wars : Rebels. À la vue des premières images, cette nouvelle série s’annonce très légère, drôle et certainement destinée aux plus jeunes. Le premier épisode, qui durera une heure, sera donc diffusé sur Disney Channel, Disney NOW et sera présent sur Disney Channel VOD le 7 octobre aux États-Unis. Si la première saison va être diffusée sur la chaîne maison de Disney, la seconde devrait quant à elle sortir sur le service de SVoD de la firme américaine. https://www.youtube.com/watch?time_continue=54&v=bH_Ws7sA468 Reste à patienter pour connaitre une diffusion française. En attendant, on vous laisse avec le synopsis officiel du premier arc de ce Star Wars : Resistance.

Poe et BB-8 assignent l’espion nouvellement nommé Kaz au Colossus, une plate-forme de ravitaillement d’avions massive sur une planète d’eau extérieure bordant de nouveaux aliens, droïdes et créatures colorées. Alors qu’il est infiltré, Kaz travaille comme mécanicien et vit avec le vieil ami de Poe, Yeager, un pilote chevronné qui exploite un atelier de réparation de vaisseaux dirigé par son équipe : Tam, Neeku et leur ancien droïde astromech battu, Bucket. Kaz se retrouve rapidement avec son nouvel ami BB-8, car il devra participer à de dangereuses courses dans le ciel, garder sa mission secrète pour sa nouvelle famille et éviter le danger du Premier Ordre.

Continue Reading

Le catalogue de Disney fait tourner la tête. Il y a bien sûr tous les films et séries fabriqués maison, des grands classiques aux cartons les plus récents comme La Reine des Neiges, mais aussi tous les films Pixar, les aventures super-héroïques de Marvel, la saga Indiana Jones… et bien sûr, la vache à lait […]

Continue Reading