Douleurs chroniques au poignet, syndrome du canal carpien détecté de plus en plus jeune, l’utilisation intensive de la souris peut avoir de vrais effets sur la santé. C’est dans cette optique que Logitech a décidé de lancer la MX Vertical, une souris dont la surface d’interaction est relevée vers la droite de 57°. Comme vous pouvez le constater, elle s’utilise comme s’il s’agissait de serrer une main. Les deux boutons principaux et la molette tombent sous l’index et le majeur. D’autres boutons customisables sont présents près du pouce. Avec 135 grammes sur la balance, elle est un peu plus lourde que la moyenne. Son capteur optique atteint 4000 dpi. Elle fonctionne en Bluetooth, en filaire (une prise USB type-C est présente) ou avec un dongle sans-fil et sa technologie maison Unifying. L’autonomie annoncée est importante puisque le constructeur annonce quatre mois d’utilisation. Une charge d’une minute permet donc d’utiliser la souris pendant trois heures. Il faudra au minimum OX 10.13.6 pour l’utiliser. Disponible en précommande pour 109 euros, elle doit sortir dès le mois prochain. Son tarif parait tout de même élevé, d’autant plus que ce type de modèle est déjà disponible chez certains constructeurs, à des prix inférieurs. https://youtu.be/771aBhngo9A

Continue Reading

Depuis plus de trente ans, Logitech conçoit des périphériques pour nos PC. Claviers, souris, casques… le constructeur Suisse n’a plus grand chose à prouver en la matière. Comment Logitech conçoit-il les périphériques de demain ? Quelles sont les exigences du constructeur ? Comment continuer à innover dans un marché de plus en plus compétitif ? Logitech nous a ouvert ses portes pour nous montrer un peu son travail.

_SAM9499

Lausanne, en Suisse, est réputée pour son campus scientifique de très grande qualité. Et c’est à côté de l’EPFL, non loin des rives du lac Léman, que Logitech à choisi de s’installer. Point de bâtiment futuriste grandiloquent pour Logitech. La société est sise dans un petit immeuble moderne de quatre étages, le Borel Innovation Center. Immeuble comme il y en a des dizaines dans ce coin, calme et propice au travail. Le coin rappelle d’ailleurs l’ambiance que l’on peut trouver dans la Silicon Valley, avec des grands espaces verts, de jeunes ingénieurs se baladant en vélo dans les allées, de grandes sociétés basées les unes à côté des autres…

SUISSE LOGITECH INNOVATION CENTER

Des souris et des hommes

Une fois entré dans l’immeuble de Logitech, nous découvrons un immense hall central, un puit de lumière qui traverse tout le bâtiment. Les bureaux, ouverts, donnent tous sur ce hall central. Mais il faut descendre au sous-sol, composé de salles moins reluisantes, pour découvrir les ateliers de conception des souris.

C’est dans une de ces petites salles, où l’on peut voir des tuyaux d’aération courir le long des murs en béton, que travaille François Morier, ingénieur chargé de la conception des capteurs. Son travail paraît simple… quand il nous en parle. Mais en réalité, c’est un travail de précision où chaque détail compte.

_SAM9546

François Morier conçoit les capteurs de nos souris. Toujours plus précis, toujours plus performants, ces capteurs sont testés dans toutes les conditions possibles avec des machines plus surprenantes les unes que les autres. Par exemple, les capteurs (inclus dans des boîtiers de souris préexistantes pour les test) sont placés sur des disques tournant à pleine vitesse, afin de déterminer le moment où le capteur décroche et ainsi continuer à travailler pour que cela n’arrive pas.

De même, une curieuse machine teste la précision de la souris. Toujours placé sur un disque, le capteur fait un aller-retour sur la surface. Le but de Logitech et que le capteur revienne exactement à son emplacement d’origine, ce qui signifie une précision maximale. Le plus important pour François Morel n’est pas de gagner absolument en dpi, mais bien de garantir une stabilité maximale au capteur, chose importante pour les joueurs.

Photo 5-tracking high2

Enfin, dernière chose, les sous-sols de Logitech disposent d’une salle anéchoïde électromagnétique. Cette salle, isolée de tous réseaux et de toutes ondes électromagnétiques, vérifie les niveaux d’ondes émis par les capteurs et vérifie également que le signal transmis par le mulot soit le plus efficace possible.

_SAM9586

François Morier conçoit donc les capteurs, nus. Lui et son équipe cherchent à faire les meilleurs capteurs possibles pour ensuite les proposer aux autres équipes, qui cherchent à concevoir une souris bien spécifique. L’ingénieur nous indique par ailleurs que, du début de la conception du capteur à la sortie d’une souris l’embarquant, il s’écoule en moyenne deux ans.

Les pros de la torture de claviers et souris

Les claviers, eux, sont conçus à Taiwan ainsi qu’au Japon. Néanmoins, Logitech dispose d’une salle de torture dédiée aux claviers et aux souris. Tous les modèles sont ainsi testés avec des machines de torture.

_SAM9641

Les claviers et les souris subissent donc des pressions de touches pendant des mois et des mois. Dans une salle bruyante où les cliquetis des claviers mécaniques et des souris sont rois, des boutons appuient des mois durant sur les touches. Le but ? Déterminer si les touches G Switch de Logitech tiennent la cadence et arrivent à tenir les 70 millions de pression. De même, les 3 mm de distance entre la pression d’une touche et la prise en compte de l’action sont scrupuleusement étudiés.

Offrir le meilleur aux joueurs

Logitech a martelé un slogan pendant notre visite : Science Wins. Car oui, telle est précisément la philosophie du constructeur : utiliser toutes ses avancées technologiques et scientifiques dans ses produits, afin d’offrir le meilleur au joueur et rester dans la course face à ses concurrents. Logitech veut d’ailleurs montrer au monde entier qu’il est présent dans le domaine du gaming. Une des manières d’y arriver est par exemple de sponsoriser l’équipe d’esport américaine Cloud 9, qui joue notamment sur League of Legends (avec la souris MOBA G302) ou CS GO. Une manière comme une autre de promouvoir ses produits dans un marché de plus en plus compétitif.

2014-11-18 16.36.19

Logitech nous a montré un peu sa manière de travailler, mais pas trop, pour ne pas dévoiler tous ses secrets. Néanmoins, l’exigence ainsi que l’écoute des joueurs (par le biais des pro gamers, notamment) est une priorité pour Logitech. La firme attribue également un produit à chaque type de joueurs. C’est ainsi que le constructeur conçoit une ligne de souris MMO, Moba, FPS… Une stratégie qui se montre payante puisque Logitech a enregistré un CA de 2,1 milliards de dollars en 2014, soit plus que les prévisions annoncées.

_SAM9499 _SAM9510 _SAM9536 _SAM9546 _SAM9586 _SAM9592 _SAM9634 _SAM9636 _SAM9641 _SAM9642 SUISSE LOGITECH INNOVATION CENTER Photo 5-tracking high2 Photo 6-tracking high1 2014-11-18 16.36.19

Continue Reading