Comme nous vous l’expliquions il y a peu, Samsung aimerait introduire ses innovations sur les appareils milieu de gamme avant de les intégrer sur les familles S et Note. Un bon moyen, selon le coréen, de séduire les millenials qui n’ont pas le même pouvoir d’achat. C’est dans cette optique que la firme pourrait intégrer des processeurs Snapdragon 845 sur le prochain Galaxy A7. Mais ce n’est pas tout. Le site néerlandais Galaxy Club explique avoir récupéré des rendus presse du smartphone et ces derniers montrent la présence d’un triple capteur photo en haut à gauche de la face arrière. [gallery link="file" ids="50090743,50090744"] Ce type de capteur est pour l’instant destiné aux appareils haut de gamme et il serait donc étonnant de le retrouver sûr du milieu de gamme. Précisons toutefois que le prix du A7 n’est pas encore connu, et que toutes ces nouveautés seraient intéressantes à condition que le tarif reste contenu. Le reste est assez classique puisque l’on aperçoit un écran au ratio 18 : 9 et un revêtement bleu ou noir qui ressemble à du verre. Le site précise qu’il pourrait embarquer 4 Go de RAM et un SoC Exynos 7885 mais ces informations restent à prendre avec des pincettes. [gallery link="file" ids="50090745,50090746"] On devrait en savoir plus dès le 11 octobre prochain lors d’un événement spécial nommé « 4x Fun ». Le nombre exact de capteurs présent sur le A7…

Continue Reading

Le géant coréen célébrera bientôt les dix ans d’existence de sa gamme Galaxy sur le marché, et espère bien marquer le coup pour la sortie de son S10. Interviewé par la presse chinoise lors d’une récente conférence de presse, DJ Koh, le patron de la branche mobile, a déclaré qu’il fallait s’attendre à des changements de design « très significatif » (via Sammobile). Sorti un an après le S8, le Galaxy S9 a effectivement repris un design similaire, ne succombant pas à la mode de l’encoche initiée par l’iPhone X. Rien de bien étonnant puisque la firme fonctionne en apportant des innovations majeures une année sur deux, et peaufine sa formule avec le modèle suivant. Le Galaxy S10 est donc attendu au tournant. Hélas, DJ Koh ne s’est pas épanché plus sur l’appareil, soulignant tout de même qu’il sera disponible dans « des coloris incroyables ». Un moyen de répondre à Apple et son iPhone XR, qui sera lui aussi disponible en plusieurs couleurs originales. Concernant la fiche technique, des rumeurs indiquent qu’il devrait disposer d’un capteur d’empreintes sous l’écran signé Qualcomm, mais aussi d’un système de reconnaissance faciale ressemblant au Face ID d’Apple. Côté photo, on pourrait se retrouver avec un triple capteur à l’arrière, à la manière du Huawei P20 Pro. Reste à voir si Samsung passera sur un écran à encoche ou pire, supprimera cette fois-ci le port jack. [content-egg-block template=price_comparison]

Continue Reading

« 4× fun. A Galaxy Event ». Voici comment Samsung tease sa prochaine conférence de presse qu’il tiendra le 11 octobre prochain. Il s’agira donc de l’annonce d’un nouveau smartphone (le Galaxy ne laisse aucun doute à ce sujet) et ce nouvel appareil disposera d’une caractéristique quadruplée.

Quatre fois plus de capteur photo ?

Et la chose qui se multiplie actuellement plus vite que le prix sur les smartphones est sans conteste les capteurs photo. Il y en trois sur le Huawei P20 Pro, trois aussi sur le futur LG V40, voire déjà cinq sur l’un des prototypes de Nokia. Il est donc très probable que Samsung annonce un nouveau smartphone doté de quatre capteurs photo dorsaux. Une déduction appuyée par le fait que le compte Twitter Ice universe laissait entendre qu’un tel projet était en préparation depuis le début du mois chez Samsung. https://twitter.com/UniverseIce/status/1036146460918611968 Reste maintenant à savoir ce que nous réserve Samsung. Ce dernier a déjà commercialisé ses deux traditionnels smartphones haut de gamme – le Galaxy S9 et le Galaxy Note 9 -, et il serait surprenant qu’il en dévoile un troisième d’ici la fin de l’année. A moins qu’il s’agisse du fameux smartphone à écran pliable qui devrait être annoncé d’ici la fin de l’année ? Ca ne coûte rien de rêver.

Continue Reading

La question n’était pas de savoir qu’elle est la marque préférée des Français, mais celle qu’ils perçoivent comme la plus “puissante”. De connaître les valeurs qui la distinguent des autres. Pour ce faire, l’agence Y&R Paris s’est basée sur le BrandAsset Valuator, un outil mis en place par BAV Consulting pour classer les marques dans une région donnée selon leur “indice actif de marque”.

La tech’ en tête

En résulte un classement des 50 marques les plus “puissantes” dans l’esprit des Français. Première surprise, la position d’Apple. La firme de Cupertino n’approche même pas le top 10 puisse qu’elle se hisse à la 15e place. Deuxième constat, le podium n’est occupé que par des industries de la tech’. En troisième position, on déniche ainsi Amazon, précédé de Google. Quant à la marque la plus “puissante” dans l’Hexagone, eh bien il s’agit de Samsung. [caption id="attachment_50089100" align="aligncenter" width="962"] Crédit : Y&R Paris[/caption] La première marque française à apparaître dans le classement est Décathlon, situé à la 5e place, devant Disney, Microsoft, PayPal, YouTube et Tefal, mais derrière Lego. Notons également que Facebook ne décroche “que” la 24e place, alors que Netflix fait un bon de 111 places et atterrit à la 42e position. La dégringolade d’Apple à la 15e position (encore troisième il ya deux ans) s’explique par sa nouvelle politique tarifaire. « Quand vous sortez un modèle, l’iPhone X, à 1200 euros, vous êtes trop cher pour beaucoup de gens», confie ainsi au Parisien Cécile Lejeune, la présidente France de Y&R. [shortcode_jdg_read_also label=”Samsung : Le fameux smartphone à écran pliable dévoilé en novembre ?” url=”https://www.journaldugeek.com/2018/09/04/samsung-fameux-smartphone-a-ecran-pliable-devoile-novembre/” width=”1/1″ /] Il est aussi amusant de constater qu’aucune banque ne fait partie du classement, et que la seule entité financière est PayPal. Une nouvelle preuve que les Français ne portent pas leur banquier dans leur coeur.  

Continue Reading

Cela fait des années que l’on entend parler du smartphone à écran pliable de Samsung, mais il met du temps à pointer le bout de son nez. D’abord connu sous le nom de Galaxy X, ce dernier se nommerait finalement Galaxy F. Interviewé par la chaîne d’information CNBC, DJ Koh, le patron de la division mobile de Samsung, a laissé entendre que l’attente arrivait à son terme. Il estime que la technologie nécessaire est prête pour la conception de ce genre d’appareil, comme l’indique le site.

« Koh nous a affirmé que l’appareil pourrait être dévoilé cette année lors de la conférence de développeurs Samsung qui aura lieu à San Francisco en novembre, mais n’a pas donné davantage d’informations quant à la date de commercialisation »

Si cela est avéré, cela voudrait dire que l’on pourrait officiellement découvrir la bête au mois de novembre, même si la commercialisation semble loin. Le journal coréen ETNews indique que le Galaxy F pourrait être équipé d’un grand écran OLED de 7,3 pouces, qui pourrait se replier comme les téléphones à clapet de l’époque. Samsung devra se dépêcher, car d’autres grands acteurs du marché comme Huawei ou Motorola sont aussi sur le coup.

Continue Reading

[caption id="attachment_50088660" align="aligncenter" width="533"] Le Galaxy Note9, fleuron de la marque[/caption] Capteur d’empreinte sous l’écran, détection des visages, capteur photo coulissant… Les derniers gadgets en date sont bien souvent destinés aux smartphones les plus chers. Mais cela pourrait changer. Du moins chez Samsung. Lors d’une interview donnée au site CNBC, DJ Koh, le patron de la division mobile de la firme, a laissé entendre que la stratégie commerciale allait changer. Le géant coréen aimerait désormais privilégier les appareils de milieu de gamme afin de démocratiser ses innovations grâce à des gammes plus abordables.

« Par le passé, j’ai introduit la nouvelle technologie et la différenciation dans le modèle phare avant de les faire passer à la gamme moyenne. Mais j’ai modifié ma stratégie à partir de cette année pour amener la technologie et les points de différenciation à partir du milieu de gamme »

[caption id="attachment_50088661" align="aligncenter" width="1920"] Le Galaxy S9 Plus, lui aussi considéré comme le haut de gamme[/caption] Cette décision est loin d’être anodine. Difficile de ne pas y voir une réaction à la concurrence des acteurs chinois, qui proposent désormais des smartphones dotés de fiches techniques haut de gamme pour des prix nettement inférieurs à ceux pratiqués par Samsung. Si l’expertise du coréen se ressent encore sur certains aspects (la photo… Et encore), force est de constater que des marques comme Huawei, Honor ou Xiaomi proposent des produits extrêmement performants. La firme explique elle vouloir cibler les fameux « millennials », qui ne disposent pas du même pouvoir d’achat que les gens un peu plus âgés. On imagine que Samsung voit dans ces derniers un bon moyen de les fidéliser par la suite. La marque prévoirait d’ailleurs de sortir un smartphone illustrant cette nouvelle optique dès la fin de l’année. Reste à voir ce que seront les éléments de différenciation du très haut de gamme pour le coréen par la suite. Un pari osé, mais risqué.

Continue Reading

Un seul câble pour un débit de 40 Gbps

Le moniteur C34J791 intègre deux connectiques Thunderbolt 3. Polyvalente, cette technologie unit dans un seul port la prise en charge des équipements, leur alimentation électrique, la sortie audio et vidéo et les transferts de données. C’est un connecteur réversible USB de Type-C capable de connecter des périphériques à son ordinateur à des vitesses allant jusqu’à 40 gigabits par seconde, soit quatre fois plus que l’USB 3.1. A titre d’exemple, en Thunderbolt 3 vous pouvez transférer un film UHD en moins de 30 secondes et 300 heures de vidéos YouTube en moins de 20 secondes ! Cette connectivité est désormais disponible sur des produits Windows et Mac.

Ecran QLED incurvé et AMD FreeSync au programme

Le Samsung C34J791 embarque un design incurvé de 1500R, avec un écran QLED de 34 pouces au format 21:9 et une résolution Ultra Wide QHD de 3 440 x 1 440 pixels. Il est également équipé de la technologie AMD FreeSync, qui perfectionne l’expérience de jeu et la lecture des vidéos, surtout lors de la visualisation de contenus à affichage rapide. De plus, le taux de rafraîchissement de 100 Hz améliore la sensibilité de la souris et réduit les saccades. Enfin, le Samsung CJ791 intègre deux haut-parleurs stéréo. Le Samsung C34J791 sera disponible dans les semaines à venir pour un prix aux alentours de 1000 euros.

Continue Reading

Si la mobilité a quelques peu déserté les allées de l’IFA 2018 cette année, un nouvelle technologie fait son entrée et ce n’est pas n’importe laquelle puisque le salon de Berlin est synonyme du lancement des premiers téléviseurs 8K.

Avec sa technologie phare, Samsung vient d’annoncer sa nouvelle gamme de téléviseurs QLED 8K. Bien évidemment positionnée haut de gamme, la ligne Q900R sera décliné en 3 diagonales : 65 pouces, 75 pouces et 85 pouces. Cette nouvelle gamme intègre toutes les dernières technologies qu’on avait déjà sur les lignes 4K comme le HDR10+ mais la grosse nouveauté vient essentiellement du Quantum Processor 8K qui combine Intelligence Artificielle et puissance pour permettre un upscaling de qualité afin de vous assurer du contenu 8K.

Mais avant d’attaquer l’intelligence artificielle dans les TVs, parlons un peu de la 8K. Oui, la 8K, c’est cette année et c’est une réalité puisque les Q900R seront disponibles dès le 1er octobre 2018. Si on y passe dès cette année, ce n’est pas anodin. On sait que la taille moyenne d’un téléviseur chez les acheteurs est passée à 55 pouces depuis la fin de l’année dernière et que le futur se fera avec des écrans de plus en plus grands. Le hic c’est qu’en restant en 4K, passé une certaine taille, on perdrait en finesse d’affichage.

Cela s’était déjà produit avec le Full HD. Sur un 42 pouces par exemple, on ne faisait pas forcément de différences entre le Full HD et la 4K mais à partir de 49 pouces, ça devenait flagrant. Ici, la différence commence à se faire sentir au delà des 65 pouces.

Reste bine sûr sur le problème du contenu.  L’équation est simple: s’il n’y a pas de contenu, la nouvelle technologie ne sera pas adoptée. Aussi, Samsung, a pris les devants pour vous proposer du contenu 8K quelque soit votre source. Au lieu d’essayer de sublimer un processeur pour mieux gérer l’upscaling comme ce fut le cas jusqu’à maintenant, Samsung a décidé de s’aider d’intelligence artificielle pour un upscaling de qualité et ce, jusqu’à cette résolution 8K. On parle de la technologie 8K IA Upscaling.

Depuis 2013, Samsung a réuni une grosse base de données de contenus 8K. Sur ces contenus, Samsung a réduit la résolution de chacune de ces sources jusqu’au format SD (720p) afin de travailler sur des algorithmes permettant de partir de ces images SD et de revenir jusqu’à la résolution 8K. Un travail qui sert désormais de référence aux différents algorithmes utilisés par le constructeur coréen. Samsung assure qu’ils permettent une reconstitution de l’ordre de 90% (oui, on demande à voir :P).

L’avantage d’une telle technologie, c’est que le processeur Quantum Processeur 8K reste connecté en permanence à ces serveurs afin de mettre à jour sa propre base de donnée, ce qui devrait se traduire par une meilleure image au fil du temps.

De même, avec un boîtier externe qui contient toute la technologie de la TV et les connectiques, les nouvelles TVs de Samsung sont « Future-Ready » et pourront se mettre à jour uniquement en changeant le boîtier externe et non toute la TV.

Et enfin, parlons de prix puisque les Samsung Q900R seront disponibles dès ce mois d’octobre aux prix de 5000 euros pour le 65 pouces, 7000 euros pour le 75 pouces et 15000 euros pour le 85 pouces. Oui, cela peut paraître cher à froid mais pour comparaison, un QLED 4K haut de gamme, c’est un peu moins de 4000 euros.

Continue Reading

[caption id="attachment_50087719" align="aligncenter" width="2048"] Le Galaxy Note9[/caption] Maintenant que le Galaxy Note9 est sorti, les fans de Samsung se focalisent sur le Galaxy S10. Très attendu après un S9 excellent, mais finalement assez similaire à son prédécesseur, ce nouveau modèle devrait apporter plus d’innovations. Les dernières rumeurs indiquent qu’il se déclinera en trois modèles distincts : Le Galaxy S10, le S10+, mais aussi le S10 Lite, plus accessible. Spécialisé dans l’économie coréenne, le site The Investor s’est penché sur la question et explique que la firme prévoit d’intégrer des lecteurs d’empreintes derrière l’écran pour les trois smartphones. Certains smartphones en possèdent déjà un, comme le Xiaomi Mi8 Explorer ou encore le Vivo NEX. Mais il ne sera pas le même selon le modèle de S10 choisi.

« Les deux Galaxy S hauts de gamme intégreront un capteur d’empreintes à ultrason dans l’écran, tandis que l’autre optera pour un capteur optique derrière l’écran »

[caption id="attachment_50087722" align="aligncenter" width="4608"] Capteur d’empreintes sous l’écran sur un concept de chez Vivo[/caption] Les modèles les plus coûteux opteraient donc pour un capteur à ultrasons produit par Qualcomm, plus efficace et onéreux tandis que la version Lite se contenterait d’un capteur optique, moins précis. Les rumeurs autour de la fiche technique des S10 et S10+ laissent entrevoir un écran AMOLED 4K ainsi que le prochain SoC Exynos 9820. On imagine que la version Lite sera différente, mais il faudra patienter pour en savoir plus. Voilà qui devrait permettre à Samsung de faire front face à Apple et ses trois modèles d’iPhone prévus pour le 12 septembre prochain.

Continue Reading

Son design n’est vraiment pas renversant. Mais la fiche technique du Galaxy J2 Core que Samsung vient de dévoiler ne manque pas d’intérêt. Il s’agit en effet du premier smartphone Samsung Android Go, cette version de l’OS mobile de Google optimisée pour les smartphones d’entrée de gamme. En l’occurrence, il s’agit ici de l’édition Go d’Android Oreo avec toutefois, précise The Verge, une surcouche Samsung.

Un Exynos 7570 et une batterie de 2600 mAh

Le Galaxy J2 Core est équipé d’une dalle TFT de 5 pouces, d’un capteur de 8 Mpx à l’arrière et d’un capteur de 5 Mpix à l’avant (ouverture f/2.2 pour les deux caméras). Sous le capot, on retrouve un Exynos 7570 avec 1 Go de RAM, 8 Go de stockage et une batterie de 2600 mAh. Une fiche technique pas époustouflante donc, mais la présence d’Android Go devrait permettre de mieux composer avec ces limites. Le téléphone sera disponible dès aujourd’hui en Malaisie et en Inde et il devrait être progressivement commercialisé dans d’autres marchés par la suite. Le prix n’a pour l’instant pas été précisé, mais, comme le note The Verge, la version standard du Galaxy J2 étant vendue à un peu plus de 100 dollars on peut supposer que cette version sera sous ce seuil.

Continue Reading