Le député et mathématicien Cédric Villani a présenté son rapport sur le développement de …

Cet article Ce qu’il faut retenir des propositions du mathématicien Cédric Villani sur l’intelligence artificielle est apparu en premier sur Journal du Geek.

Continue Reading

Après Twitter il y a peu, Facebook se met à l’heure de la machine à remonter le temps. Facebook Graph Search vous permet désormais de retrouver d’anciens posts et plus seulement des personnes, pages ou lieux.

facebook-graph-search-update-tags Lire la suite..

Continue Reading

Dans une société de plus en plus individualiste, où le personnal branding est devenu un art à part entière, rien d’étonnant d’apprendre que 71% des Français ont déjà pratiqué l’ego-surfing, cette tendance qui consiste à se rechercher soi-même sur un moteur de recherche, selon une enquête Bing/Ipsos.

ego-surfing_bing_ipsos

Dans le cadre de la publication du palmarès 2014 des mots-clés les plus recherchés sur le web réalisé par Bing, on apprend que 71% des Français ont déjà pratiqué l’égo-surfing.
Mais on aurait tort de penser que ces personnes n’ont été guidées que par l’envie de se regarder à travers un miroir 2.0. Si la curiosité prime avant tout, le souci de sa réputation numérique est devenu un nouvel enjeu pour ses érudits du personnal branding. Et il n’y a pas de limite d’âge, si les jeunes le pratiquent plus régulièrement (5% des 25-34 ans se recherchent au moins une fois par jour), 54% des +65 ans l’ont pratiqué au moins une fois.

Une démarche guidée par la curiosité (51%), une démarche professionnelle mais aussi par l’inquiétude de découvrir ce que la toile conserve sur soi (21%) (photos, mots associés, anciens posts, articles, etc.). Les résultats de cet égo-surfing étonnent la plupart du temps mais flatte l’égo aussi.

bing_ego-surfing

bing_ipsos_ego-surfing

Pour Bing et Ipsos un profil particulier émerge de cette enquête sur l’ego-surfing, ils l’ont nommé : le « WannaBing » (il fallait oser) :

Inspiré de l’expression anglo-saxonne « wannabe », le Wannabing est un internaute « anonyme » qui cultive sa visibilité en ligne comme une célébrité ou une marque. Le WannaBing se cherche plus d’une fois par mois sur les moteurs de recherche comme Bing. Plutôt extraverti, il aime qu’on parle de lui, et fait très attention à ce que les gens disent de lui. Le WannaBing est un jeune actif, ou en recherche d’emploi, âgé entre 26 et 34 ans, et vit en milieu urbain.

* Enquête réalisée par Ipsos pour Bing du 14 au 19 novembre 2014 auprès d’un échantillon national de 1030 Français utilisateurs d’Internet représentatif de la population âgée de 16 ans et plus.

L’intégralité de l’enquête :

Continue Reading