Les Chroniques Techno SOSmonordi

Catégorie : Prise en mains

Prise en main : Xiaomi Mi Mix

On a enfin pu mettre la main sur un Xiaomi Mi Mix à l’occasion d’un voyage en Chine. Et à notre grande surprise, il était un peu disponible partout. Positionné à un tarif d’environ 675€, il fait clairement partie de ce qu’il y a de plus premium en Chine.

La première chose qui surprend, à l’exception de sa taille XL, lorsque l’on essaye ce Mi Mix pour la première fois, c’est son écran. Il était tellement imposant et quasiment sans bords que c’était limite le futur qu’on avait l’impression d’avoir entre nos mains. L’écran était tellement propre et précis que durant les premières minutes, j’avais l’impression de tester un mock-up. Mais non, ce Xiaomi Mi Mix était bien un vrai modèle, fonctionnel, et tout.

xiaomi-mi-mix-live-01

Si la base Android était plutôt classique (les chinois aiment les surcouches sans tiroir d’applications), j’avoue être resté plutôt bloqué sur le design de l’appareil, sans égal jusqu’à présent. La finition était super propre, mais aussi super glossy. D’ailleurs les traces de doigts sont encore plus prononcées que sur les récents Samsung Galaxy S7 Edge ou iPhone 7/7 Plus Jet Black. D’ailleurs, j’ai pris le parti de vous prendre des photos en laissant les traces de doigts pour que puissiez voir l’ampleur des dégâts.

xiaomi-mi-mix-live-07

Sur place, et parce que c’était dans une boutique avec un vendeur qui voulait absolument me faire une démo et me le vendre, je ne me suis pas trop attardé sur les performances, mais avec un Qualcomm Snapdragon 821, 128Go de mémoire interne et 6Go de RAM, je ne me suis pas trop inquiété. Idem pour l’appareil photo, je n’ai pas pu tester si ce n’est la caméra frontale qui est située dans la partie inférieure de l’appareil, ce qui surprend la première fois et qui vous rappellera de retourner l’appareil pour vous prendre en selfie.

xiaomi-mi-mix-live-03

Pour ce qui est de l’écran, je vous l’ai dit plus haut, il est impressionnant. Lumineux, coloré, précis, on est avant tout impressionné par les bords, quasiment inexistants.Lors de ma prise en main je n’ai pas noté de problèmes particuliers, même pas ceux rencontrés sur un Samsung Galaxy S7 Edge par exemple, à savoir l’écran qui ne répond plus correctement quand votre paume touche l’écran en même temps que votre pouce. D’un autre côté, la taille imposante du smartphone impose vraiment une utilisation à deux mains. J’ai pu regarder quelques vidéos sur l’appareil et de ce point de vue, je n’ai eu envie de dire qu’une chose : WOUAAAAAH.

xiaomi-mi-mix-live-12

En conclusion, si le design et l’écran font très forte impression, j’avoue que ma première crainte concernait une éventuelle chute. Ici, pas de contours en métal pour éventuellement l’amortir. Dites-vous que le téléphone est protégé par du verre Gorilla Glass et si ça devrait survivre facilement aux rayures, je pense que le moindre gros choc pourrait l’envoyer directement au SAV. Et puis il y a le prix. Je m’étais dit qu’à 500€, j’aurais peut-être considéré la question. Mais à 675 euros, je l’ai trouvé un peu trop cher et fragile pour l’acquérir avec tout ce que cela implique d’avoir un appareil commercialisé uniquement en Chine. J’attends impatiemment les prochains modèles reprenant son écran incroyable. Pour l’instant, c’était juste encore un peu trop de claquer près de 700 euros sur un coup de tête.

Prise en main du Honor Magic : le smartphone qui se courbe devant l’utilisateur

A l’occasion des 3 ans d’existence de la marque en Chine, c’est à Shenzhen que Honor vient d’officialiser son tout nouveau smartphone, le Magic. Avec un nouveau design « edge », le Magic est ainsi une nouvelle gamme. Il affiche un design ultra-fin et ultra-compact avec un écran de 5,09” dont la définition est de 2560 × 1440 soit une densité de 577ppp. L’écran est incurvé des deux côtés, comme sur le Galaxy S7 edge, le tout dans une taille de 146,1 × 69,9 × 7,8 mm pour un poids de 145 grammes.

Côté logiciel, fini EMUI puisque le Honor Magic inaugure sa propre interface, Honor Magic Live sur une base Android 6.0.1 Marshmallow. Sous la coque, Honor a intégré un processeur Huawei Kirin 950 (Octa-Core 4 x 2,3GHz + 4 x 1,8GHz), 64Go de mémoire interne, 4Go de RAM, un double-APN de 12 Mégapixels avec un objectif grand-angle et une ouverture de F/2.2 (les mêmes que le Huawei P9 et Honor 8), une caméra frontale de 8 Mégapixels avec un objectif grand-angle et une ouverture de F/2.0, le Bluetooth 4.2, le WiFi ac, un port Micro-USB, deux ports nano-SIM et une batterie de 2900 mAh.

honor-magic-live-01

Un smartphone-galet original et presque luxueux

D’après Honor, cela fait déjà 4 ans que la nouvelle marque chinoise travaille sur ce concept de smartphone. Le Magic était déjà dans les cartons à la création même de la marque, il y a trois ans.

Lors de la première prise en main, vous aurez la sensation d’avoir une sorte de galet tout plat dans la paume. J’ai particulièrement aimé le design, très fin, sobre et dans l’air du temps. Si vous ne faites pas attention, vous ne verrez pas la différence entre la face avant et la face arrière. D’ailleurs, il est toujours très agréable de voir à quel point c’est bien d’avoir des appareils photo intégrés dans le design sans dépasser comme c’est souvent le cas dernièrement.

honor-magic-live-06

Pour cette première approche, l’écran m’a semblé particulièrement lumineux et contrasté. Malgré une diagonale d’écran de 5,09”, le smartphone m’a surpris par sa compacité, surtout au niveau de la finesse. La prise jack est toujours présente et elle fait quasiment l’épaisseur de l’appareil. Vu le monde présent, je n’ai pas pu spécialement se concentrer sur les haut-parleurs, on verra plus tard. Et le tout avec une finition au top, je ne savais pas quoi demander de plus en fait.

Sur place, je n’ai pas spécialement testé les performances pures. Mais je n’ai pas eu de doute quant à la réactivité de l’appareil, surtout quand on connaît les précédents smartphones de la marque qui utilisait un processeur similaire (le Honor 8, par exemple). Pour la partie photo, on retrouve ce que proposait le Huawei P9 et le Honor 8. On retrouve ainsi les mêmes fonctionnalités photo à l’exception du capteur noir & blanc, réservé aux smartphones estampillés Leica, exclusif aux appareils Huawei, donc. On notera aussi en plus en frontal la présence d’un capteur LED qui permettra d’améliorer les performances de l’autofocus pour les selfies, surtout dans des conditions de faibles luminosités, mais également de reconnaître le propriétaire du smartphone.

honor-magic-live-07

Magic Live, la nouvelle interface dédié aux besoins de l’utilisateur… chinois

Enfin, Magic Live, la nouvelle surcouche de Honor n’utilisera pas EMUI 5.0. Pour moi, c’était sans doute la plus grosse surprise. Et parce que pour l’instant, le Magic est destiné au marché chinois, on comprend vite ce choix vu comment cette nouvelle interface (sur base d’Android 6.0) mets en avant les services chinois. Et Il y en a des tonnes. Aussi, vous pourrez quasiment tout faire depuis votre smartphone. Déjà qu’en Chine, vous pouviez tout faire avec WeChat (messagerie, paiement en ligne et sans-fil, blanchisseur, uber-like, taxi, etc.), et bien imaginez que Magic Live essaie de prendre en charge le reste.

Il y a toutefois bien quelques petites fonctions qu’on apprécierait d’avoir dans une éventuelle version européenne. Je pense notamment aux capteurs embarqués dans le téléphone permettant de reconnaître les mains et le visage du propriétaire. Lorsque la fonctionnalité est activée, les notifications n’apparaissent à l’écran que quand le Magic reconnaît le propriétaire. Pratique. Je n’ai pas pu tester sur place l’IA puisqu’il fallait parler chinois mais Magic Live intègre une IA qui permet de donner des informations à la façon d’un bot. Difficile de juger de son intérêt et de sa qualité sans parler un mot de chinois.

honor-magic-live-10

En conclusion, j’avoue que ce Magic Live m’a beaucoup surpris. Alors que jusqu’à maintenant, Honor reprenait ce que faisait Huawei à six mois près mais avec un nouveau design et un positionnement clairement plus “digital natives”, on constate que la marque chinoise prend son envol avec le Magic. D’ailleurs, ce n’est pas pour rien qu’il est positionné à un prix premium pour Honor. En effet, le Magic est commercialisé à plus de 500€, un prix très élevé pour la Chine, ce qui le place, par exemple, directement en face d’un certain Mate 9 de Huawei.

Pour une éventuelle sortie en France, on n’a pas eu d’informations pour l’instant. Lors de notre rencontre avec Georges Zhao, le Président de Honor, il nous a clairement dit que c’était à l’étude mais de ses propres mots, le Magic est différent parce qu’il se base sur les services et ces derniers sont clairement centrés sur ce qu’on trouve en Chine et non sur l’Europe. Pour voir le Magic débarquer sur le vieux continent, les équipes de Honor devront donc retravailler en profondeur l’interface Magic Live et la rendre sans doute plus classique et plus proche d’EMUI.

Prise en Main : Apple iPhone 7 et iPhone 7 Plus

Comme vous le savez, c’est hier qu’Apple a finalement lancé officiellement ses nouveaux iPhone 7 et iPhone 7 Plus annoncé précédemment une petite dizaine de jours plus tôt. Cette année, Apple surfe sur cette vague de faire évoluer un produit plus que de le révolutionner, le nouvel iPhone 7 apporte ainsi quelques nouveautés plutôt intéressantes. On notera bien évidemment la certification IP67 mais aussi la suppression de la prise audio jack de 3,5mm et l’arrivée d’un double capteur pour l’iPhone 7 Plus.

Pour rappel sur les caractéristiques techniques, je vous redirige vers l’annonce, c’est par ICI.

apple-iphone-7plus-live-01

Quand vous découvrez l’iPhone 7 et l’iPhone 7 Plus pour la première fois, rien ne vous permettra vraiment de différencier un iPhone 6/6S d’un iPhone 7. Très honnêtement, si vous ne faites pas attention au coloris plus spécifique ou à l’APN qui change un peu, vous ne pourrez pas vraiment le différencier de son prédécesseur. Idem du côté de l’épaisseur et du poids, quand vous l’avez en main, c’est exactement la même sensation. C’est fin et c’est propre, petite mention pour la version noire mate que j’aime beaucoup mais comme je ne sais pas comment il va résister aux aléas du quotidien, j’ai préféré ma version classique silver. Pour la version noire de jais, c’est effectivement super classe mais attention aux traces de doigts, surtout sur l’iPhone 7 Plus. A côté, tous les étuis qu’on a à la rédaction à destination des iPhone 6/6s fonctionne à peu près sur l’iPhone 7. Par contre, vous ne pourrez pas spécialement exploiter l’appareil photo, c’est encore plus flagrant avec l’iPhone 7 Plus. La finition est toujours excellente et je regrette toujours un peu qu’Apple n’ai pas revu ses tranches pour permettre une meilleure préhension de l’appareil parce que ça glisse toujours autant.

apple-iphone-7plus-live-08

Pour ce qui est de l’écran, au niveau de la qualité d’affichage, on ne note pas de changement, celui des iPhone 6/6s étaient déjà excellent et on retrouve cette qualité sur le nouvel iPhone 7 en plus lumineux encore et avec une meilleure gestion de la colorimétrie. Alors oui, à l’heure où certains concurrents nous proposent du QuadHD voire même de la 4K, je vous rappelle que celui de l’iPhone 7 ne propose “seulement” qu’une définition 720p (1080p pour l’iPhone 7 Plus). Très honnêtement, on ne voit pas de différence réelle à l’oeil nu et on ne va pas revenir sur le débat. On retrouve également la technologie 3D Touch issue de Force Touch qu’on connaissait déjà sur les Apple Watch et les trackpads des MacBook les plus récents. Mais petite nouveauté puisque le bouton Home n’est plus physique mais capacitif avec le support de la technologie 3D Touch. Il faudra un petit temps d’adaptation mais après 24h avec, je m’y suis fait assez bien !

apple-iphone-7plus-live-04

Pour les performances, je n’avais pas de soucis particulier avec le processeur de la génération A9 donc je ne doute pas de ce qu’est vraiment capable un A10 Fusion. Si l’iPhone 7 propose un appareil photo avec un capteur d’une même résolution que l’iPhone 6s, soit 12 Mégapixels, Apple a tenu à préciser que le capteur a été revu, un nouvel ISP est présent et l’appareil photo devrait proposer une meilleure gestion en basse luminosité. On attendra de tester mais on n’en doute pas puisque par défaut, les deux iPhone 7 proposent un stabilisateur optique donc forcément, ça ne peut qu’être meilleur en basse luminosité. La petite nouveauté en photo concerne l’iPhone 7 Plus qui vous propose un deuxième capteur, toujours de 12 Mégapixels, mais avec un objectif de 56mm (contre le grand angle de 28mm de l’appareil photo principal), vous pourrez ainsi zoomer en 2X en optique et jusqu’à 10x en numérique, l’iPhone 7 plus se chargeant de combiner les deux capteurs pour avoir le plus de détail possible. Dans les faits, ça marche bien mais je n’ai pas vraiment eu le temps d’en faire beaucoup encore. On verra

apple-iphone-7plus-live-07

apple-iphone-7plus-live-05

Côté son, vous le savez déjà, pas de port audio jack de 3,5mm, ça sera soit des écouteurs/casques en port Lightning comme les EarPods livrés avec l’iPhone 7 ou du Bluetooth comme beaucoup de casques/écouteurs maintenant (on parle de 57% du marché). Dans tous les cas, ça ne m’a pas trop gêné puisque je n’utilise plus de fils depuis un certain temps. Maintenant, je peux comprendre que ça puisse en rebuter pas mal d’entre vous, surtout ceux qui switchent entre un Android et un iPhone puisque du côté d’Android, on devrait voir pas mal de casques avec une connectique USB-C prochainement. On n’oublie pas le petit adaptateur Lightning/jack livré aussi en standard (9€ en cas de perte). Pour finir, on notera les haut-parleurs stéréo, c’est tout bête mais ça marche bien mieux, la différence entre un iPhone 6s et mon nouvel iPhone 7 Plus est flagrante sur ce point.

Prise en main : HTC 10

Officialisé aujourd’hui, le HTC 10 est le nouveau haut de gamme du constructeur taiwanais. Ce smartphone sous Android 6 with HTC Sense sera disponible courant mai pour 749 euros.

2016-04-07 11.13.12-1

Des specs haut de gamme au rendez-vous

Ce HTC 10 offre un écran Super LCD 5 de 5.2 pouces Quad HD / 2K (2560 x 1440 pixels, 564 ppi, curved-edge Gorilla Glass), un processeur Qualcomm Snapdragon 820 Quad-core 64-bit jusqu’à 2.2Ghz avec 4Go de RAM, une capacité de 32Go, un port microSD, un capteur photo au dos de 12MPx f/1.8 HTC UltraPixel 2 (1.55µm pixel size) avec Laser autofocus, BSI, OIS, flash LED Dual tone (enregistrement vidéo 4K avec son Hi-Res Audio), une caméra frontale de 5MPx f/1.8 (1.34µm pixel size) avec Autofocus, BSI, OIS et screen flash, le son HTC BoomSound Hi-Fi Edition (Dolby Audio et Hi-Res Audio), une batterie de 3000mAh ainsi que les Wi-Fi 802.11 a/b/g/n/ac, GPS, NFC, Bluetooth 4.2, USB 3.1 Gen1 (Type-C), 4G LTE Cat9. Ses dimensions sont de 145.9 x 71.9 x 3.0 – 9.0 mm pour 161g.

Un design revu et sobre

2016-04-07 11.14.08-1

Exit l’aluminium brossé sur ce nouveau HTC 10 et place au métal mat comme beaucoup de concurrents sur tout le dos de l’appareil, alors que ses tranches sont biseautées et brillantes. La prise en main s’avère diablement efficace, le smartphone ne glisse pas et comme ce n’est qu’un 5.2 pouces l’utilisation à une main est confortable. En façade, la bande noire avec le logo HTC a enfin disparu et le tout semble donc plus équilibré. On retrouve par ailleurs un écran légèrement incurvé dont le verre Gorilla Glass vient terminer sa course dans les bordures métalliques. Enfin, sur la tranche inférieure de l’appareil nous avons droit à un woofer alors que sur celle du haut c’est là où est placée la prise jack 3.5mm.

Une interface épurée

2016-04-07 11.14.43-1

On connait bien l’interface HTC Sense (version 8.0 ici), mais cette fois-ci le constructeur a travaillé en étroite collaboration avec Google pour ne pas retrouver des applications en double sur l’appareil, ce qui est une bonne chose ! Exemple : l’app appareil photo est celle de HTC, mais l’app Galerie est celle de Google. Par ailleurs, le Material Design cher à Google est utilisé par HTC. L’interface est donc assez épurée cet agréable à utilisé, elle est bien entendu basée sur Android 6 Marshmallow. Cependant, HTC a aussi introduit un mode qui permet de s’affranchir de la grille traditionnelle d’Android, et ainsi placer des icônes où on veut (sans alignement particulier), une sorte de thème libre que nous n’avions jamais vu jusque là, et qui est assez fun.

2016-04-07 11.27.10-1

Un capteur photo assez complet

2016-04-07 11.16.19

Si nous avons tout juste eu le temps de faire des photos lors de cette prise en main, on peut tout de même avouer que le nouveau capteur UltraPixel semble avoir de belles promesses. Cette version 2 (1.55µm pixel size) de 12 MPx embarque une ouverture à f/1.8 BSI, un autofocus Laser assez rapide, un stabilisateur optique (OIS), et un flash LED Dual tone. On notera également qu’il est capable d’enregistrer des vidéos en 4K avec son Hi-Res Audio. En façade, HTC a aussi mis ce qu’il fallait pour faire des selfies réussit avec un capteur de 5MPx f/1.8 BSI (1.34µm pixel size) intégrant un autofocus et screen flash. HTC nous a annoncé avoir obtenu un score de 88 sur DXOMark.

2016-04-07 11.14.14

Cap sur l’Hi-Res Audio

Avec Boomsound, HTC avait introduit un meilleur son sur ses smartphones. Cette fois-ci le constructeur y ajoute le fameux Hi-Res Audio. Non seulement HTC 10 est compatible avec ce standard mais il peut aussi capter de la vidéo avec de l’Hi-Res Audio. De plus, et c’est une excellente chose, dans la boite du smartphone vous retrouverez une paire d’écouteurs compatible Hi-Res Audio, permettant donc de profiter pleinement de votre musique dans une excellente qualité sonore. Le HTC 10 est équipé de deux haut-parleurs (Tweeters) et d’un Woofer.

Performances

2016-04-07 11.16.03

Avec un processeur Qualcomm Snapdragon 820 Quad-core 64-bit jusqu’à 2.2Ghz et 4Go de RAM, le HTC 10 est dans la « norme » des smartphones haut de gamme de ce début d’année. L’appareil est assez réactif dans l’ensemble, il faudra confirmer ça lors de notre test complet.
HTC intègre à ce terminal une app nommée Boost+ et qui permet de libérer la mémoire vive non utilisée et l’espace de stockage, afin d’optimiser les performances. Celle-ci vous permet aussi d’augmenter l’autonomie du téléphone puisqu’elle pourra switcher la résolution de l’écran, notamment lorsqu’une app et plus précisément un jeu n’a pas besoin d’être en définition Quad HD.

Autonomie

Côté autonomie, pareil il faudra confirmer ça. Mais selon le constructeur, ce HTC 10 tiendrait 2 jours grâce à sa batterie de 3000mAh, et aux nombreuses optimisations apportées.

Accessoires

2016-04-07 11.22.45-1

Enfin, avec le produit HTC a inclus un chargeur Quick Charge qui vous permettra de recharger l’appareil rapidement, accompagné d’un câble USB 3.1 Type C. Comme accessoire en option, le constructeur a dévoile le HTC Ice View, un étui transparent qui permet d’afficher un certain nombre d’infos sur la façade de l’appareil même si l’étui est fermé et même de prendre des photos sans avoir à l’ouvrir !

2016-04-07 11.22.39

Prise en main : Huawei P9

Comme prévu, après toutes les rumeurs et l’annonce du partenariat avec Leica juste après le MWC 2016 en février dernier, Huawei profite du Printemps, comme chaque année, pour annoncer un nouveau smartphone de la gamme P. Voici donc le nouveau Huawei P9, “co-engineered with Leica”.

Positionné comme un smartphone Premium, le Huawei P9 se différencie de la concurrence avec un double capteur au niveau de la photo et donc un double objectif. Contrairement au LG G5, le Huawei P9 ne vous proposera de pouvoir zoomer mais, dans l’esprit de Leica, de combiner un capteur couleur avec un capteur couleur.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pour rappel au niveau des caractéristiques, le Huawei P9 vous propose ainsi Android 6.0.1 Marshmallow avec une surcouche EMUI 4.0, un écran IPS 2,5D de 5,2” avec une définition Full HD soit 1920×1080, soit une densité de 423ppp, des bords autour de l’écran de seulement 1,7mm, un processeur octo-core Kirin 955 cadencé à 2,5GHz, 32Go de mémoire interne, 3Go de RAM, un port MicroSD, un double appareil photo avec deux capteurs Sony de 12 Mégapixels, deux objectifs grand angle de 27mm Leica Summarit ASPH avec une ouverture de F/2.2 (les deux combinés permettent une ouverture allant jusqu’à F/0.95), une caméra frontale avec un capteur de 8 Mégapixels et un objectif grand angle ouvrant à F/1.9, un AF hybride combinant AF laser, détection de contraste et détection de profondeur, un nouveau capteur biométrique 3D avec une sécurité de niveau 4, un port USB Type-C, une batterie de 3000mAh, la recharge rapide, le tout dans un design en métal brossé avec une taille de 145×70,9×6,95mm pour 144g. Comptez 549€ en version 32Go pour la France, il sera disponible dans les coloris Titanium Grey et Mystic Silver à partir du 29 avril 2016.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

A noter qu’une version 64Go avec 4Go de RAM sera commercialisé en Asie. De même, Huawei a profité pour annoncer le P9 Plus, une version XL avec un écran 2,5D Super AMOLED de 5,5” avec la technologie Press Touch (jusqu’à deux niveaux de pression) mais toujours avec une définition Full HD, deux haut-parleurs et une batterie de 3400mAh. Comptez 699€ en version 64Go pour la France, il sera disponible dans les coloris Noir ou Or à partir du 1er juin 2016.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Après quelques temps avec le Mate 8, découvrir le P9 est assez drôle en fait puisqu’il fait tout petit comparé au smartphone XXL de Huawei. Dans tous les cas, on retrouve une prise en main plus facile et plus en adéquation pour de nombreux utilisateurs. La finition est très propre et on apprécie ce design sobre et élégant. Le métal brossé rend très bien et positionne le smartphone dans le segment des smartphones premium. Quand vous le prenez en main pour la première fois, vous ne passerez pas à côté de sa finesse, il est vraiment très fin en main et on apprécie ses tranches pas trop arrondis, ce qui lui évite de glisser trop facilement des mains. Quand vous le regardez de dos, il a quelques airs de ressemblance avec le Nexus 6P, développé en partenariat avec Google.

En terme de performances, on n’a pas noté de problème particulier. Le Huawei P9 s’est avéré véloce et agréable à l’utilisation. Android 6.0.1 Marshmallow tourne toujours très bien et comme pour le Mate 8, vous pourrez changer de Launcher si vous n’aimez pas celui d’EMUI 4.0. Je n’ai pas encore testé les jeux mais il n’y a pas de raison particulière qu’il ferait qu’on puisse avoir de mauvaises surprises. On le verra plus tard avec les tests. Le capteur biométrique est super rapide, que cela soit au niveau de la configuration ou du déverrouillage, c’est assez impressionnant. Pour ce qui est de l’écran, j’aurais quelque part préférer du Super AMOLED avec du Press Touch, comme son grand frère, le P9 Plus, mais la dalle IPS s’en sort plutôt bien à froid là. Maintenant, il est vrai que c’est plus pour les contrastes que pour la gestion de pression.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Concernant la photo, comme je vous l’avais dit dans l’introduction, Huawei a décidé de collaborer avec Leica pour le développement du P9 et cela fait déjà plus d’un an que la marque chinoise travaille avec la marque allemande. Le résultat est ce double appareil photo avec deux capteurs Sony et deux objectifs Summarit de Leica. Alors que LG a choisi une approche permettant plutôt de “zoomer” avec deux objectifs différents (un standard et un très grand angle), Huawei a suivi la logique Leica en proposant un capteur couleur et un capteur monochrome sans les filtres RGB. Résultat des courses, on se retrouve avec des photos en noir & blanc avec une profondeur sans précédent dans le monde des smartphones.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

En effet, dans le monde de la photo, il y a une très grosse différence entre une photo couleur convertie en noir & blanc et une photo directement capturée en noir & blanc. C’est pour cela d’ailleurs que Leica propose dans ses appareils le Leica M Monochrom qui ne prend que des photos en noir & blanc. On a pu s’essayer et les photos ont un rendu très flatteur et très Leica. Pour les photos couleurs, elles sont bien contrastées et détaillées. Je regrette juste que le P9 n’intègre pas de stabilisateur optique, cela aurait pu être utile, surtout pour les vidéos. En parlant de vidéos, pas de 4K… D’un côté, je me demande pourquoi parce que tout le monde le propose maintenant mais d’un autre côté, je filme toujours en Full HD à cause de la taille des fichiers 4K, trop volumineux pour l’instant.

Dans tous les cas, pour la photo, je vous laisse juger avec notre galerie ci-dessous.

Huawei P9 Photos de Test

Mais l’avantage du double appareil photo ne s’arrête pas là puisque cela permet au P9 de bien mieux gérer la profondeur. C’est un peu le même principe que HTC avait inauguré avec son deuxième capteur sur le One (M8) qui ne prenait pas de photo mais qui permet de très bien gérer la profondeur de champ et donc gérer la mise au point après la prise de vue. D’ailleurs, c’était là la grosse différence avec les Lumia de Microsoft ou les Samsung qui prenaient, en gros, une succession de photo sur différents plans de mise au point alors que le HTC avait l’information dans le fichier photo. C’est apparemment le cas avec le Huawei P9 mais la marque chinoise a poussé un peu plus loin en permettant de gérer l’ouverture pour avoir plus ou moins de flous (d’arrière-plan ou d’avant-plan). On a forcément testé et si ça marche plutôt pas mal, j’ai trouvé que la post-production en faisait peut-être un peu trop mais ça va vous permettre de bien vous amuser et de comprendre la photo. Mais à côté de la gestion de profondeur, le Huawei P9 pourra utiliser les deux capteurs ensemble afin de capter plus de luminosité. Du coup, d’après la marque chinoise, on se retrouve avec 90% de lumière captée en plus par rapport à un Samsung Galaxy S7 et 270% de plus par rapport à un Apple iPhone 6s.