Les Chroniques Techno SOSmonordi

Catégorie : Photo

Guide d’achat : sept appareils photo compacts de 120 à 4000 euros

Qui dit période estivale, dit aussi – souvent – départs en vacances. Alors forcément, vous pensez voyages, souvenirs et photographies. La majorité des smartphones du marché permettent de réaliser de jolis clichés sans se prendre la tête, mais disposer d’un véritable appareil photo dédié à cette seule activité permet 1/ de ne pas monopoliser le téléphone et 2/ d’obtenir des images, généralement, de meilleure qualité.

Nikon Coolpix S33 : le familial (120€)

Une fois n’est pas coutume, voici un appareil photo destiné aux enfants et qui ne sacrifie pas la qualité d’image sur l’autel de l’accessibilité. Alors évidemment, avec le Coolpix S33, vous n’allez pas concourir pour le prix Niépce, mais il est parfait pour conserver le souvenir d’une semaine à la mer ou d’un week-end au zoo. Les menus sont simples d’accès et intègrent quelques effets amusants. L’appareil doit pouvoir résister à une chute de 1,5 mètre quand son étanchéité est garantie jusqu’à 10 mètres. Ajoutez à cela un capteur CMOS 13 mégapixels très correct, une réactivité honorable ainsi qu’un prix contenu et vous obtenez l’appareil idéal pour toute la famille.

Le Nikon Coolpix S33 sur Amazon.fr à partir de 139 euros

Fujifilm Instax Square SQ10 : l’instantané (260€)

Véritable OVNI photographique, le Fujifilm Instax Square SQ10 reprend à son compte la formule des Polaroids. S’il n’est pas seul sur ce marché des appareils instantanés, le Square SQ10 en est le représentant le plus convaincant. Malgré la présence d’une petite imprimante pour sortir les clichés au format 86×62 mm, cet appareil surprend d’abord par son faible encombrement, sa relative légèreté (450 grammes) et son excellente prise en main. La qualité des prises de vue est très correcte, même si on se trouve limité à des clichés en 1920×1920 pixels. Toutefois, l’objectif est ailleurs puisque le SQ10 tire tout son intérêt de la sortie « polaroid » presqu’immédiate : 15 secondes séparent la pression sur le déclencheur de la sortie papier ! Alors évidemment, il faut faire l’impasse sur le viseur, le Wi-Fi ou l’écran tactile, mais quel plaisir de manipuler ainsi ses souvenirs… et tant pis si la cartouche 10 impressions coûte environ 10 euros.

Le Fujifilm Instax Square SQ10 sur Amazon.fr à partir de 285 euros

Sony DSC-HX90V : le polyvalent (400€)

Relativement ancien – il est sorti courant 2015 – le DSC-HX90V fait aujourd’hui encore figure de référence sur le segment des compacts à gros zoom (30x ici). S’il n’est pas le meilleur côté qualité d’image ou qu’il n’est pas capable de filmer en 4K/UHD, il dispose d’un viseur électronique escamotable, d’une bague d’objectif programmable et d’un écran que l’on peut orienter en fonction des besoins. Nous regrettons évidemment que Sony n’a pas été capable de garder l’excellence des prises de vue du HX60, mais ce HX90 n’a finalement pas à rougir de la comparaison. La présence d’un zoom 30x exploitable car bien stabilisé, son excellente réactivité et sa compacité en font un excellent compagnon de voyage plus polyvalent que n’importe quel autre appareil photo compact actuellement sur le marché. Une référence qui a, en plus, le bon goût de proposer une très bonne autonomie.

Le Sony DSC-HX90V sur Amazon.fr à partir de 403 euros

Olympus Tough TG-5 : le costaud (500€)

En anglais, tough signifie résistant et c’est indiscutablement le maître-mot qui a présidé à la création de cet appareil chez Olympus. Pensez donc, ce compact est garanti pour supporter une chute de 2,1 mètres et garder toute son étanchéité même après une immersion à 15 mètres. Mieux, il est possible de lui adjoindre un boîtier « caisson » pour porter cette étanchéité à 45 mètres ! À côté de cela, il n’oublie pas les fondamentaux et se trouve être le premier modèle « tout risque » capable de filmer en 4K/UHD. Sa gestion de l’ouverture débute à f/2, même si à fond de zoom (seulement 4x), il ouvre d’entrée à f/4,9. En définitive, la qualité d’image est excellente avec une mention spéciale pour le mode macro et, pour ne rien gâcher, l’ergonomie est un modèle du genre. Nous reprocherons tout de même la faible définition de l’écran, mais ce n’est finalement qu’un détail quand on pense à toutes les qualités de petit « casse-cou ».

Le Olympus Tough TG-5 sur Amazon.fr à partir de 508 euros