Le service de streaming a ouvert cette fonction à quelques musiciens bêta-testeurs. Ils peuvent dès à présent uploader des chansons, une illustration et préciser quelques informations, puis choisir une date de lancement. Le minimum est de cinq jours pour laisser le temps à Spotify de vérifier le contenu des morceaux et s’assurer que les chansons ne sont pas déjà dans sa base de données (uploadées par un tiers).

Pas de label ? Pas de problème

Au contraire de SoundCloud où les chansons peuvent être écoutées tout de suite par les utilisateurs, ce service de Spotify n’est donc pas immédiat. L’entreprise présente cette fonction comme un moyen donné aux artistes de gérer leur musique avant de la mettre à disposition de tous. L’upload est gratuit, quant à la rémunération des musiciens, elle est la suivante : Spotify reverse 100% des royalties et 50% des revenus générés par le service avec les morceaux. Les artistes seront payés automatiquement tous les mois. Spotify a mis en place cette possibilité il y a quelques mois déjà, avec comme premiers cobayes VIAA et Michael Brun. Le service en est toujours à sa phase de test, c’est pourquoi seule une poignée de musiciens y ont accès pour le moment. Quand elle sera ouverte à tous, cette fonctionnalité ouvrira certainement des possibilités à de nombreux artistes pour proposer leur musique, et elle pourrait même représenter un complément de revenus intéressant.

Continue Reading

En admettant qu’un morceau dure en moyenne 3 minutes, 3 333 morceaux représentent presque 7 jours d’écoute en continu. Pourtant, pour certains utilisateurs de Spotify, cette quantité est loin d’être suffisante.

Toute la musique que j’aime

Le service de streaming suédois a écouté les complaintes de ses utilisateurs et a décidé, à travers une récente mise à jour, d’augmenter le plafond de chansons téléchargeables ainsi que le nombre de terminaux pouvant les accueillir. [shortcode_jdg_read_also label=”Spotify envisage de laisser ses utilisateurs gratuits zapper les publicités” url=”https://www.journaldugeek.com/2018/08/14/spotify-envisage-de-laisser-utilisateurs-gratuits-zapper-publicites/” width=”1/1″ /] Désormais, les abonnés pourront enregistrer jusqu’à 10 000 chansons par terminal, pour un maximum de 5 appareils par compte, afin de les écouter hors-ligne. 50 000 titres donc, qui représentent 2 500 heures d’écoute totale, ou 104 jours.  

Continue Reading

[caption id="attachment_50087881" align="aligncenter" width="780"] Crédit image : Google[/caption] Après le Google Home et son petit frère le Home Mini, c’est le grand frère qui arrive en France. Disponible en versions galet et charbon, la Google Home Max est la première enceinte de la firme à bénéficier de la technologie Smart sound. Elle propose ainsi un son 20 fois plus puissant que le Google Home. Par ailleurs, l’enceinte s’adapte automatiquement à son environnement grâce à six microphones internes. “Chaque fois que vous déplacez Google Home Max, l’enceinte s’adapte à l’acoustique de la pièce, de sorte que la qualité de votre musique se rapproche de celle d’un studio d’enregistrement” assure Google. [caption id="attachment_50087882" align="aligncenter" width="780"] Crédit image : Google[/caption] Utilisable à l’horizontale ou à la verticale, la Google Home Max est capable de diffuser des morceaux par commande vocale à partir de son titre ou de simples éléments à son sujet (ligne de paroles, détails sur l’album etc.). L’Assistant intégré peut en effet, vous aider à trouver un morceau dont vous avez oublié le titre.

Pour la musique, mais pas pour la télé

Pour le moment, la Google Home Max ne peut pas être utilisée comme un système Home Cinema, il n’est pas possible d’amplifier le son de la télé avec. L’enceinte ne fonctionne que pour la musique avec des services de streaming (Play Musique, YouTube Music, Spotify, Deezer) et des applis compatibles Chromecast (Apple Music, SoundCloud etc.). Elle dispose en outre, d’un port jack de 3,5 mm intégré à l’arrière, permettant de brancher une platine vinyle par exemple. https://www.youtube.com/watch?time_continue=35&v=UiBhshQ0FQA  

Continue Reading

Le carton d’invitation (ci-dessous) envoyé par Spotify à la presse américaine donne effectivement assez peu d’indices sur les annonces qui pourraient être faites. L’introduction en Bourse, effective depuis le 3 avril, a montré que l’entreprise intéressait les investisseurs, mais on imagine mal le service faire le point sur ses premiers pas boursiers. Assistant et enceinte […]

Cet article Spotify : des annonces le 24 avril est apparu en premier sur Journal du Geek.

Continue Reading

Le modèle économique de Spotify est double. Il y a l’offre premium qui coûte une dizaine d’euros par mois pour accéder à l’intégralité du catalogue du service de streaming depuis tous ses appareils. Et puis il y a une offre gratuite, financée par des spots de pub qui saucissonnent les tunnels de musique. Des utilisateurs […]

Cet article Deux millions d’utilisateurs piratent Spotify pour écouter de la musique sans pub est apparu en premier sur Journal du Geek.

Continue Reading