Les Chroniques Techno SOSmonordi

Catégorie : MSI

Test du mini-PC MSI Trident 3 : tout dans la compacité

Dans le monde des gamers, on associe souvent les hardcores gamers aux gros PC bien massifs, que cela soit une tour de bureau ou un PC portable. Mais depuis quelque temps, on découvre aussi que certains joueurs ne souhaitent pas forcément avoir un gros PC embarrassant sous leur bureau. Et grand coup de bol, la dernière génération de cartes graphiques Nvidia est capable de réaliser de grosses performances, même à bord de PC portables. On assiste depuis à une recrudescence de PC plus compacts, mais toujours aussi performants.

C’est le cas du MSI Trident 3 que la marque présente comme le plus petit des PC de bureau dédié au Gaming. En effet, il est silencieux, son volume est de moins de 5 litres et il ne pèse que 3,17 kg, ce qui vous permettra de l’emporter un peu partout pour les LANs. Le Trident 3 supporte également la réalité virtuelle puisqu’il dispose d’un port HDMI VR Link en façade pour brancher rapidement et facilement son casque VR. Et si vous ne pourrez pas pousser les jeux jusqu’en 4K ultra détaillée, autant vous le dire tout de suite, vous n’aurez absolument aucun souci en Full HD.

Les Caractéristiques

Je pense que vous connaissez déjà les caractéristiques techniques de la bête, mais pour rappel :

Windows 10 Famille
– Processeur de 7éme génération Intel Core i7-7700 ou Core i5-7400
– Nvidia GeForce GTX 1060 3Go/6Go
– 1 x SSD M.2 2280 SATA
– 1 x HDD/SSD SATA III 2,5″
– Lecteur de cartes SD/SDHC/SDXC
– WiFi n/ac
– Bluetooth 4.2
– 1 x USB-C 3.1
– 3 x USB-A 3.1
– 4 x USB-A 2.0
– 2 x VR Link (sur sortie HDMI et dont un en façade)
– 1 x HDMI
– Technologie Silent Storm Cooling 2
– Poids de 3,17kg

Au niveau du packaging, rien de bien spéciifique puisqu’on retrouve bien évidemment la petite tour, une documentation pour une première prise en main. Nous avons testé le pack Core Edition avec les claviers et souris issus de SteelSeries.

Le Design

Une des choses qui surprend quand on découvre le MSI Trident 3 pour la première fois, c’est son design assez passe-partout qui lui permet d’être utilisé aussi bien sur un bureau classique que dans une installation dans un salon à côté des consoles du moment. D’ailleurs, si on le compare à une PS4 Pro, c’est à peu de choses près le même volume. Impressionnant. Au niveau du poids, il est relativement léger et il est même moins lourd que les PC portables de Gaming de la marque.

Le MSI Trident 3 vous propose ainsi tous les ports nécessaires, que cela soit à l’avant ou à l’arrière de l’appareil, rien ne manque à l’appel. J’aurais juste aimé avoir un port USB-C supplémentaire et surtout un lecteur de cartes SD, ce n’est pas grand-chose, mais c’est quand même super pratique. Bien évidemment, parce que ça reste avant tout une machine de gaming, vous ne passerez pas à côté des différents liserés illuminés à coup de LED qu’il est heureusement possible de désactiver.

Windows 10 et Dragon Center

Comme tout PC gamer qui se respecte, c’est Windows 10 qui fait tourner l’ensemble. Si le Trident 3 est livré avec de nombreux logiciels tiers (que j’ai désinstallé dès que possible), le centre de contrôle du MSI est de loin le plus intéressant.

Il s’agit de Dragon Center et c’est une application qui permettra ainsi de surveiller ce qui se passe au niveau hardware sur votre PC, de le modifier, de jouer avec les couleurs de rétroéclairage, d’activer le mode Turbo du processeur et de la carte graphique, de gérer les ventilateurs pour qu’ils puissent tourner à pleine puissance (ou non), de créer une image système, de calibrer la batterie, d’optimiser le son ou encore l’écran. Bref, du grand classique.

Performances

Avec une Nvidia GeForce GTX 1060, le MSI Trident 3 s’en sort plutôt bien puisque le temps du test, j’ai pu faire tourner quasiment tous les jeux actuels avec les détails graphiques réglés sur « High » en Full HD. Bien évidemment, j’ai essayé de pousser jusqu’à la 4K et si ça fonctionne, ce n’est pas ce qu’il y a de plus fluide. Le MSI Trident 3 est clairement une machine pour le gaming 1080p ! Quelle différence avec une console actuelle alors ? Cela se situera au niveau des détails, qui restent un gros cran au-dessus des consoles. Toujours est-il que j’ai pu lancer Doom, Dishonored 2, Far Cry Primal ou encore Overwatch sans aucun souci.

Pour tout le reste, je n’ai vraiment pas noté de problèmes, que cela soit dans le montage vidéo ou le traitement des photos, tout tournait très bien. Le SSD de 128 Go était très véloce. Je n’ai pas lancé de benchmarks précis, mais je n’ai pas eu à me plaindre à des performances.

Test : MSI GS73VR Stealth Pro

La promesse des portables de gamers avec des performances équivalentes à celles des PC de bureaux est désormais une réalité. Exit la différence des 30/40% de performances d’il y a encore quelques années. Cette année a été une année charnière pour les gamers en mobilité. Les constructeurs comme MSI, Asus ou encore Acer proposent désormais des ordinateurs portables de gamers avec les cartes graphiques de dernière génération dans leur version bureau.

Après le test du GT73VR, voici le GS73VR, un PC portable de gamers bien plus svelte et donc plus nomade. Se positionnant également comme PC portable de gamers d’entrée de gamme, la cible visée n’est pas forcément la même que celle d’un GT73VR par exemple. Le GS73VR se destine aux gamers qui recherchent un juste compromis entre performances et mobilité.

msi-gs73vr-live-25

Les Caractéristiques

Je pense que vous connaissez déjà les caractéristiques techniques de la bête mais pour rappel :

Windows 10 Home ou Professionnel
– Ecran de 17,3″
– 120Hz, 5ms
– Résolution Full HD de 1920×1080 (Écran 4K en option)
– Format 16/9
– Processeur Intel Core i7-6700HQ de 6ème génération
– Nvidia GeForce GTX 1060 avec 6Go GDDR5
– 256Go NVMe-SSD
– 1To de disque dur
– 16Go de RAM
– Lecteur de cartes SD/SDHC/SDXC
– Killer WiFi n/ac, Gb LAN
– Killer Bluetooth 4.1
– 3 x USB 3.0 + 1 x USB Type-C + 1 x USB 2.0
– 4 x 2W + 1 x 3W
– Taille de 411,8 x 284,9 x 19,6mm
– Poids de 2,43kg (+770g pour l’alimentation)

msi-gs73vr-live-09

Au niveau du packaging, rien de bien spécifique puisqu’on retrouve bien évidemment le MSI, une documentation pour une première prise en main, le chargeur transportable et… rien d’autres. Comptez à partir de 1550€, soit quasiment la moitié par rapport à un GT73VR.

Le Design

Si le GT73VR reprenait les codes d’un vrai PC portable de gamers avec un design massif et des lignes futuristes, le GS73VR se veut plus discret et quand vous le découvrez pour la première fois, vous ne pourrez pas passer à côté de son poids qui n’est que de 2,43Kg par rapport aux 4,5kg de son grand frère. Maintenant, si vous connaissiez déjà les gammes chez MSI, le GS73VR reprend le même design, à peu de choses près que le GS72 de l’année dernière. Il y a tout de même une différence et elle n’est pas négligeable, les charnières du GS73VR ont été modifiées pour permettre une ouverture du portable à 180°. Oui, ça ne vous servira peut-être pas dans la vie de tous les jours mais c’est mieux que rien.

msi-gs73vr-live-02

On se retrouve avec un juste milieu entre un ultrabook et le bon gros PC portable de gamers. Et très honnêtement, ce n’est pas pour me déplaire avec son châssis en aluminium brossé. Gamers oblige, les couleurs sont sombres et collent avec l’esprit gaming. Pas d’éclairage dans tous les sens comme le GT73VR mais on retrouve les lignes rouges si typique à la gamme gaming de MSI. Et si les éclairages vous manquent, ne vous inquiétez pas, l’intérieur se rattrape.

A l’arrière se trouve les aérations et je ne vais pas le cacher, ça souffle et ça chauffe sévère en pleine utilisation. Si on retrouve du plastique au niveau de l’écran et aussi sur quelques autres endroits, le MSI répond bien et on n’a pas noté de craquements à l’utilisation. Comme pour le GT83VR, le clavier est fait par la marque Steelseries et pour le trackpad, il est large et répond aux attentes.

msi-gs73vr-live-10

msi-gs73vr-live-03

Au niveau des connectiques, on retrouve pas moins de 3 ports USB 3.0 de Type-A et un seul port USB 3.0 de Type-C. Dommage, j’aurais aimé un ou deux ports USB Type-C en plus. On retrouve un port USB 2.0 Type-A et très honnêtement, je ne comprends pas pourquoi ne pas le passer en USB 3.0… A côté, on retrouve les prises jack avec le support du 7.1 et un port Thunderbolt 3 mais aussi un port HDMI et un port DisplayPort.

Windows 10 et Dragon Center

Bon, comme tout PC qui se respecte, on a droit à Windows 10 et de toute manière, pour jouer, c’est une obligation donc on ne va se plaindre sur ce point. Si le MSI est livré avec pas mal de logiciel tiers que j’ai désinstallé dès que j’ai pu, il y en a d’important et que vous ne devriez pas supprimé puisque c’est le centre de contrôle du MSI.

Il s’agit de Dragon Center et c’est une application qui vous permettra ainsi de surveiller ce qui se passe au niveau hardware sur votre PC, de les modifier, de jouer avec les couleurs de rétro-éclairage (claviers, etc.), de gérer les ventilateurs pour qu’ils puissent tourner à pleine puissance ou pas, de créer une image système, de calibrer la batterie, d’optimiser le son ou encore l’écran.

msi-gs73vr-live-07

Écran, clavier et son

Avec un PC Portable de gaming ultra nomade comme le GS73VR, je ne m’attendais pas du tout à avoir droit à un écran 120Hz. Et forcément, pour ceux qui apprécient les FPS comme moi, c’est le jour et la nuit avec un écran 60Hz. Maintenant, je tiens à préciser que MSI propose sa propre technologie d’écran 120Hz et on parle ici d’une dalle TN et non IPS. Résultat des courses, si vous n’êtes pas vraiment devant, vous devriez être témoin assez rapidement d’une luminosité moindre sur les côtés et donc d’angle de vision moindres. Les couleurs sont plutôt fidèles et je n’ai rien noté de choquant. D’un autre côté, j’ai utilisé le GS73VR pour le gaming essentiellement et je ne me suis pas non plus attardé sur un côté plus photo/vidéo. Dans tous les cas, malgré l’absence du G-Sync, l’écran du GS73VR est bon et je n’ai pas noté de défauts qui puissent me dire que j’ai envie d’un autre écran lors du test. Bon signe, non ?

msi-gs73vr-live-18

Comme dit plus haut, le clavier du MSI est un clavier qui vient de Steelseries, accessoiriste de renom dans le monde merveilleux du Gaming PC. Il est rétro-éclairé sur 3 zones et c’est à vous de voir si vous voulez activer ou non le rétro-éclairage et si oui, en définir les couleurs. Mais le plus important, c’est la qualité de frappe et sur ce point, MSI et Steelseries ne déçoivent pas ! Bien évidemment, ce n’est pas un clavier mécanique mais très honnêtement, je joue depuis pas mal de temps sur les PC portables de gamers et le MSI s’en sort très très bien. Comme sur le GT73VR, je lui reprocherai peut-être juste le pavé numérique très petit. Si vous avez l’habitude de l’utiliser, vous pourrez être déçus. On notera aussi une police de caractère sur le clavier qui ne plaira pas forcément à tous, comme moi. Et parce que c’est un PC portable de gaming, je n’ai que très peu utilisé le trackpad. Ce dernier est grand et précis, il répond bien mais je ne l’ai que très peu utiliser.

msi-gs73vr-live-14

Enfin, pour la partie sonore, on est en présence d’un système 4.1 et comme vous vous en doutez, tout se passe en bas de l’ordinateur. Le son est plutôt bon et suffisant dans l’absolu (même si je n’ai pas trop entendu les bass) mais je vous avouerai pour les jeux, j’ai tout de même préféré utiliser un casque et à ma grande surprise, la prise casque est Hi-Fi et le son de très grande qualité. Très bon point.

Performances

Je vous rappelle qu’on n’est pas en présence du top de la performance mais d’un juste milieu, plus à destination d’un gamer moyen. Aussi, le GS73VR vous propose un processeur Intel Core i7-6700HQ qui est plutôt bon pour un tel PC portable mais qui est loin des performances d’un vrai processeur de PC de bureau. Pour la partie graphique, on est en présence d’une Nvidia GeForce GTX 1060 qui a été optimisé pour une utilisation portable, du coup, elle est un peu moins rapide qu’une vraie GTX 1060 de bureau. Maintenant, les différences ne sont pas colossales non plus et j’ai pu profiter assez facilement de mes jeux du moments comme Overwatch, Doom, ou encore Battlefield 1. Il est vrai qu’ils sont plutôt bien optimisés mais pouvoir y jouer en déplacement, ça n’a pas de prix.

msi-gs73vr-live-21

Bien évidemment, on est en 2016 et on n’a plus le droit de ne pas être compatible Réalité Virtuelle et vous vous doutez, le GS73VR supporte bien la VR, d’où sa référence d’ailleurs. Dans tous les cas, je vous avouerai que je n’ai pas tester mais il n’y a pas de raison que cela marche moins bien qu’un PC de bureau avec une GTX 1060. Tout dépendra ainsi de la démo ou du jeu.

Pour la partie disque, on est plutôt bien lotie et on se retrouve avec un premier disque SSD de 256Go au format M2 pour le système et un second de 1To pour les données. Je ne l’ai pas démonté mais de ce que j’ai pu voir, il me semble qu’il ne va pas être aisé de changer ses disques et que si vous n’êtes pas bricoleur, vous allez devoir vous contenter de ce que vous propose MSI et jouer avec des disques externes. Maintenant, je n’ai pas spécialement fait de mesures scientifiques mais dans mon utilisation, je n’ai pas eu à me plaindre.

msi-gs73vr-live-08

Avec son poids assez léger pour un PC portable de gaming, il peut être transporter partout et on peut être tenter de l’emmener même pour des utilisations pas forcément gaming. Du coup, je l’ai essayé en déplacement et entre nous, il faudra plutôt le considérer avec une utilisation branchée. Alors que la tendance tend vers les 10h d’autonomie, on se sent vite à l’étroit avec ses 3h30 de moyenne en autonomie (sans vraiment jouer). Maintenant, si vous savez que vous allez jouer à l’hôtel ou autres, cette machine vous fera clairement plaisir.

Test : MSI Titan GT73VR

Avec l’arrivée des dernières cartes graphiques super puissantes à destination des ordinateurs de gamers, on a passé un nouveau cap dans la course à la puissance mais mieux encore, on a surtout passé un cap dans le monde des ordinateurs portables.

msi-titan-gt73vr-live-22

Dernière génération

En effet, en plus des déclinaisons mobiles des cartes graphiques de dernière génération, les constructeurs les plus connus comme MSI, Asus ou encore Acer ont tous décidé de vous proposer des ordinateurs portables de gamers avec les cartes graphiques de dernière génération dans leur version bureau. Ainsi, c’est pas moins de 40% de puissance en plus puisqu’on sait qu’une carte graphique, dans sa dernière génération et dans sa version mobile, c’est l’équivalent d’une carte graphique d’il y a deux ans. Voici donc le nouveau MSI Titan GT73VR qui nous propose bien évidemment les meilleures caractéristiques du moment mais aussi une Nvidia GeForce GTX 1070/1080 (oui, on ne parle pas des versions M).

Nom MSI Titan GT73VR
Taille de l’écran 17 pouces
Définition de l’écran 1920×1080 (Écran 4K en option)
Format 16/9
Fréquence d’affichage et temps de réponse 120Hz, 5ms
Processeur Intel Core i7-6820HK
Carte graphique Nvidia GeForce GTX 1070/1080
SSD 2 x 256Go NVMe-SSD et en RAID 0
Disque dur 1 To
Lecteur de cartes SD/SDHC/SDXC
Poids 4,1kg (+770g pour l’alimentation)
WiFi n/ac
Bluetooth 4.1

Au niveau du packaging, rien de bien spécifique puisqu’on retrouve bien évidemment une documentation pour une première prise en main et le chargeur transportable parce que oui, il est bien massif. Comptez 2900 euros pour la version GeForce GTX 1070 et plus de 3500 euros pour la version GeForce GTX 1080. Il existe aussi une version en SLI pouvant accueillir 2 cartes graphiques 1070 8 Go et équipée d’un dalle 4k à 3 999,95 euros.

msi-titan-gt73vr-live-01

Le design

Dans le plus pur style des gamers, le MSI Titan GT73VR se propose d’être une machine massive avec un design et des lignes très futuristes. Avec une épaisseur de 49mm, le MSI ne joue pas dans la même cour que les Macbook d’Apple par exemple. Le châssis en aluminium brossé est de couleur sombre avec des éclairages rouges pour rappeler les codes couleurs de la gamme gaming de MSI.

À l’arrière se trouvent les aérations massives et inutile de vous le cacher trop longtemps, ça souffle et ça chauffe sévère en pleine utilisation. Si on retrouve du plastique au niveau de l’écran, le MSI répond bien et on n’a pas noté de craquements à l’utilisation. Le clavier est construit par la marque Steelseries et pour le trackpad, il est large et répond aux attentes.

Au niveau des connectiques, on retrouve pas moins de 5 ports USB 3.0 de Type-A et un seul port USB 3.0 de Type-C. Dommage, j’aurais aimé un ou deux ports USB Type-C en plus. À côté, on n’oublie pas les prises jack avec le support du 7.1 et un port Thunderbolt 3 mais aussi un port HDMI et un port DisplayPort. On regrettera juste que le port HDMI ne soit pas au standard 2.0 mais 1.4 pour un meilleur support de la 4K par exemple.

msi-titan-gt73vr-live-12

Windows 10 et Dragon Center

Comme tout PC qui se respecte, on a droit à Windows 10 et de toute manière, pour jouer, c’est une obligation donc on ne va se plaindre sur ce point. Si le MSI est livré avec plusieurs logiciel tiers que j’ai désinstallés dès que j’ai pu, il y en a un d’important et que vous ne devriez pas supprimer puisque c’est le centre de contrôle du MSI. Il s’agit de Dragon Center et c’est une application qui vous permettra ainsi de surveiller ce qui se passe au niveau hardware sur votre PC, de les modifier, de jouer avec les couleurs de rétro-éclairage (claviers, etc.), d’activer le mode Turbo de votre processeur et de votre carte graphique, de gérer les ventilateurs pour qu’ils puissent tourner à pleine puissance ou pas, de créer une image système, de calibrer la batterie, d’optimiser le son ou encore l’écran.

Écran, clavier et son

Une des choses qui m’a le plus excité avant ce petit test, c’était de savoir que l’écran vous proposait un taux de rafraîchissement de 120Hz et un temps de réponse de 5ms. Si ça peut paraître inutile au premier abord, c’est une donnée précieuse au moment de jouer sur un FPS, où la différence entre le 60 et le 120fps saute aux yeux en terme de fluidité. Sinon, à part ça, l’écran du MSI s’en sort plutôt bien avec une bonne luminosité et un bon contraste, j’ai juste noté une petite teinte bleutée quand je traitais des photos. Vous ne le verrez peut-être pas en jeu mais pour ce qui est de la photo, c’est assez flagrant. Maintenant, vous pourrez toujours le calibrer (ce que je n’ai pas pu faire). D’après des confères, le MSI s’en sort plus que bien avec une très bonne colorimétrie.

Comme je l’ai dit plus haut, le clavier du MSI est un clavier qui vient de Steelseries, accessoiriste de renom dans le monde merveilleux du gaming PC. Il est rétro-éclairé sur trois zones et c’est à vous de voir si vous voulez activer ou non le rétro-éclairage et si oui, en définir les couleurs. Mais le plus important, c’est la qualité de frappe et sur ce point, MSI et Steelseries ne déçoivent pas. Bien évidemment, ce n’est pas un clavier mécanique mais très honnêtement, je joue depuis pas mal de temps sur les PC portables de gamers et le MSI s’en sort très très bien. Je lui reprocherai peut-être juste le pavé numérique relativement petit. Si vous avez l’habitude de l’utiliser, vous pourrez être déçu. À droite se trouve le bouton de mise sous tension mais aussi d’autres boutons pour activer ou non la carte graphique dédiée, pousser les ventilateurs un peu plus, lancer XSplit Gamecaster si vous l’utilisez et enfin changer le rétro-éclairage.

msi-titan-gt73vr-live-13

Et parce que c’est un PC portable de gamer, je n’ai que très peu utilisé le trackpad. Ce dernier est grand et précis, il répond bien mais je ne l’ai que très peu utilisé. En effet, qui joue au trackpad ? En réalité, j’en connais qui arrivent à jouer avec le trackpad… mais ce sont des poulpes. Toujours est-il que j’ai pu noter que le trackpad restait agréable avec une bonne surface de jeu, une bonne précision et surtout un bon revêtement.

Enfin, pour la partie sonore, elle est assurée par DynAudio. Son système 2.1 était satisfaisant et pour la majorité des tests de jeux, je n’ai pas noté le besoin de mettre un casque, excepté peut-être en mode Compétitive sur Overwatch. Le son est équilibré et j’ai été agréablement surpris par les graves.

msi-titan-gt73vr-live-15

Performances

Avec une Nvidia GeForce GTX 1080 (oui, c’est le modèle le plus cher qu’on avait avec les 32 Go de RAM), vous vous doutez bien qu’en terme de performances, je n’ai pas trop eu à me plaindre, surtout parce que je suis plus un joueur de Blizzard en ce moment. Toujours est-il que j’ai pu lancer Doom, Rainbow Six, Far Cry Primal ou encore Star Wars Battlefront et je n’avais que les mouchoirs pour sécher mes larmes de joie.

Pour la partie disque, on se retrouve avec deux disques SSD de 512 Go en PCIe-3.0 x4 et en RAID 0, avec en plus, un disque dur de 1 To. Si je mets de côté l’espace disque qui me suffisait amplement (je vous rappelle que je ne joue qu’au Solitaire), les disques SSD se sont avérés plutôt rapides au quotidien.

MSI lance le Vortex, sa mini machine de guerre en forme de Mac Pro

msi_vortex-02-1024x576MSI est une marque qui a fait ses preuves dans le secteur du gaming, et son nouveau flagship est plutôt impressionnant. MSI vient d’annoncer que le Vortex, son mini PC présenté lors du dernier CES, est maintenant disponible. La machine, qui prend des allures de Mac Pro sous stéroïdes, est puissante et compacte, mais plutôt […]