Très discrète sur cette affaire depuis son déclenchement, dans ce qui semblait ne concerner que l’univers pailleté et vaniteux d’Hollywod, la Maison Blanche est sortie de son mutisme face à l’ampleur de l’attaque et ses conséquences aussi imprévues que considérables. Elle évoque aujourd’hui « une grave affaire de sécurité nationale » et accuse officiellement Pyongyang. Dans le même temps CNN nous apprend que les GOP renoncent à publier d’autres données piratées car ils ont obtenus satisfaction suite à l’annulation de la sortie de The Interview. Mais où était la NSA ?

warisover-the-interveiw-nord-coreens Lire la suite..

Continue Reading