Bataille juridique

La mode du Battle Royale ne fait pas que des heureux. Divorce-Online, site web britannique permettant de lancer une procédure de séparation reconnue par l’Etat, rapporte dans un document que le jeu d’Epic Games serait à l’origine de 5% des demandes de divorce reçues sur sa plateforme. Ainsi, sur 4 665 formulaires déposés depuis le 1er janvier 2018, environ 200 avançaient comme raison principale la présence de Fortnite dans le couple. Il faut tout de même minimaliser ce chiffre puisqu’il ne prend en compte que les éléments inhérents à la plateforme Divorce-Online et n’est pas forcément représentatif du reste du pays et par la même occasion du monde. Par exemple, 106 959 divorces de couples de sexe opposé ont été prononcés rien que sur l’année 2016, un chiffre bien plus conséquent que ce qui est avancé par le site web. De plus, certaines demandes réalisées en ligne n’aboutissent pas obligatoirement en séparation puisqu’il est tout à fait possible de suspendre une démarche en cours.

Fortnite, une maladie ?

Néanmoins, le but est tout autre : prouver à quel point le jeu vidéo peut avoir un impact dans notre sphère privée jusqu’à s’immiscer totalement dans une vie de couple. Ce n’est pas la première fois que Divorce-Online fait parler de lui avec de tels chiffres. En effet, en 2011, la plateforme avait déjà été relayée par le Daily Mail qui assurait que 200 femmes avaient rempli une demande de divorce à cause du comportement addictif de leur conjoint sur World of Warcraft. Jouer de façon excessive peut donc être légitimement reconnu comme une raison de quitter son partenaire et demander ainsi le divorce. Un élément supplémentaire qui risque de ne pas donner une bonne image du jeu vidéo qui est déjà dans l’œil du cyclone depuis quelques années et qui est parfois représenté injustement par les médias. Reste qu’en juin dernier, l’OMS a classé l’addiction aux jeux vidéo comme une maladie, à l’instar de l’alcool, de la drogue ou de la pornographie. Passer une grande partie de son temps à finir top 1 sur sa console plutôt qu’à chérir l’être aimé est donc à éviter pour continuer d’avoir une alliance à son doigt. https://www.journaldugeek.com/2018/09/10/hasbro-va-lancer-version-fortnite-monopoly-regles-de-battle-royale/

Continue Reading

Le constructeur PC a équipé une chambre de l’hôtel Hilton de la ville de Panama avec tout le confort moderne dont pourrait rêver un joueur. On y trouve en effet deux ordinateurs de la marque : le premier est équipé d’un Core i7-8700, 32 Go de RAM, une GeForce GTX 1080 Ti et d’un moniteur […]

Cet article Une chambre d’hôtel totalement Alienware est apparu en premier sur Journal du Geek.

Continue Reading

Cette nouvelle marque n’en est pas vraiment une. Xiaomi travaille depuis quelques temps avec Black Shark Tech, une société dont une partie du capital est entre les mains du constructeur. Cette entreprise est spécialisée dans la recherche et le développement de technologies d’images, mais son nom a sans doute semblé suffisamment catchy pour que Xiaomi […]

Cet article Black Shark : la marque de produits pour les joueurs de Xiaomi ? est apparu en premier sur Journal du Geek.

Continue Reading

L’enseigne bien connue est la dernière « victime » en date du commerce en ligne, pas aidée il est vrai par la gestion financière d’une direction qui n’a pas su résorber une dette immense : l’équivalent de 4,2 milliards d’euros, une ardoise due au rachat de l’entreprise par trois fonds d’investissement qui visaient surtout le profit à […]

Cet article Toys’R Us liquidé aux États-Unis est apparu en premier sur Journal du Geek.

Continue Reading

Les développeurs de Warframe ont décidé de supprimer une microtransaction en constatant qu’elle …

Cet article « Nous avons créé une machine à sous » : Les développeurs de Warframe retirent une microtransaction après qu’un client l’a payé 200 fois est apparu en premier sur Journal du Geek.

Continue Reading