L’information avait été éventée au début du mois d’août par Bloomberg : pour la première fois de sa courte histoire, Free Mobile a perdu des abonnés durant le premier semestre de 2018. Le communiqué de presse qui accompagne les résultats financiers de Free se veut toutefois rassurant. « La base totale recule de 70 000 abonnés sur la période en raison de la baisse du nombre d’abonnés à l’offre à 2 euros/mois », mais, précise Free, « la base d’abonnés au forfait Free 4G illimitée croît de 500 000 abonnés sur le premier semestre 2018, malgré une intensification des promotions concurrentes au 2e trimestre ». Ce qui n’est toutefois pas assez pour voir sa base de client croître encore, comme c’était le cas depuis 2012. Au 30 juin 2018, Free Mobile disposait alors 13,62 millions de clients, contre 13,69 millions à la fin de l’année dernière. Free indique toutefois que « sur la période juillet/août, les recrutements nets sont redevenus positifs sur le mobile ». Des recrutements très certainement aidés par l’arrivée du forfait « Série Spéciale » à 8,99 euros lancé en juillet dernier.

Les prix bas ne sont plus un arguments suffisant pour attirer de nouveaux clients

Free a beau préciser que la chute est désormais endiguée, il est toutefois en difficulté. La marque est consciente de faire face à un « contexte de marché très concurrentiel ». Il faut dire que depuis le début de l’année les trois autres opérateurs multiplient les offres de forfait mobile à bas prix et n’hésitent parfois même plus à prolonger ces offres « à vie », comme c’est le cas de SFR, par exemple. Free n’est désormais plus l’unique opérateur à bas prix et parvient de moins en moins à convaincre de nouveaux clients sur cet unique argument. Son modèle low-cost a vécu, il est désormais temps de passer à autre chose.

Moins d’abonnés dans le fixe, mais plus de clients fibrés

Sur le fixe, Free ne se porte pas beaucoup mieux. Ce n’est pas une première, mais Free a perdu quelque 47 000 clients entre le début de l’année et le 30 juin. Mais là encore, il faut relativiser ce chiffre, étant donné que le nombre d’abonnés fibre a explosé à + 178 000 abonnés. [shortcode_jdg_read_also label=”La Freebox V7 est le secret le mieux gardé de Xavier Niel” url=”https://www.journaldugeek.com/2018/06/22/freebox-v7-secret-mieux-garde-de-xavier-niel/” width=”1/1″ /] Free peut toutefois se montrer plus serein dans le domaine du fixe. La société de Xavier Niel devrait en effet bientôt annoncer de nouvelles boxes – dont de nombreux détails ont déjà fuité – qui attireront de nouveaux abonnés. Une annonce que l’on attend toujours, mais qui devrait intervenir avant la fin du mois de septembre.

Continue Reading

ILIAD a dévoilé hier soir ses chiffres pour le dernier trimestre et le groupe peut avoir le sourire.

logo_iliad

Le chiffre d’affaires d’ILIAD progresse de près de 11% depuis le début de l’année à 3 074 millions d’euros (contre 2 774 millions d’euros au 30 septembre 2013). Cette croissance est principalement tirée par l’activité mobile dont la hausse est de 26% à près de 1,2 milliard d’euros. L’activité fixe affiche également une belle croissance à plus de 3%.

En effet, les activités mobiles du Groupe ont poursuivi leur forte croissance sur le 3ème trimestre 2014, avec 480 000 abonnés recrutés (net de résiliation) sur la période. Le chiffre d’affaires affiche une hausse de 30% pour atteindre 416 millions d’euros sur le trimestre (1 161 millions d’euros depuis le début de l’année). Free Mobile compte désormais 9,6 millions d’abonnés à ses offres mobiles, soit une part de marché de 14%. On notera une amélioration du mix d’abonnés dans les recrutements, mais c’est toujours l’offre à 2 euros par mois qui reste majoritaire.

Sur la partie Fixe, le chiffre d’affaires est en hausse de près de 3% sur le trimestre pour atteindre 642 millions d’euros sur le 3ème trimestre 2014. Au 30 septembre 2014, Free comptait 5 805 000 abonnés haut débit, dont 70 000 nouveaux abonnés au 3ème trimestre, restant ainsi le deuxième opérateur en termes de recrutements nets sur l’ensemble de l’année.

Continue Reading

Iliad a annoncé la semaine dernière mettre fin à son projet d’acquisition de T-Mobile US après des échanges avec Deutsche Telekom et certains représentants du conseil d’administration de T-Mobile US refusant de donner suite à sa nouvelle offre.

Pour rappel, fin juillet 2014, Iliad avait confirmé son intérêt pour le marché américain et avait soumis au conseil d’administration de T-Mobile US une offre indicative d’achat de 56,6% de cette dernière. Cette offre avait été rejetée par le conseil d’administration de T-Mobile US, malgré la prime significative proposée.

À la suite de ce rejet, Iliad a mis en place un consortium avec deux fonds de private equity de premier plan et de grandes banques internationales permettant d’améliorer significativement les termes de son offre en accroissant le montant en numéraire et en augmentant la part du capital de T-Mobile US acquise de 56,6% à 67%. Cette nouvelle offre, à environ 36 dollars par action (numéraire + quote-part de la création de valeur), se serait inscrite dans le cadre de la politique financière du Groupe Iliad en termes d’endettement et de dilution.

Face à ce nouveau refus, le Groupe Iliad annonce donc qu’il poursuivra sa politique de croissance rentable telle que menée depuis 15 ans dans l’intérêt de ses abonnés, de ses salariés et de ses actionnaires. Iliad va donc concentrer ses efforts sur la nouvelle Freebox ?

xavier-niel-monaco-telecom

Continue Reading