L’industrie du smartphone peut parfois être un monde de requins et les marques n’hésitent pas à se comparer entre elles pour prouver qu’elles sont les meilleures. La récente présentation des nouveaux iPhone a donc permis à certaines d’entre elles d’envoyer une pique à la firme de Cupertino. Il faut dire que les tarifs exorbitants de certains modèles, notamment les iPhone XS, leur ont laissé une vraie marge de manœuvre. Xiaomi a par exemple rebondi sur le fait qu’il faudrait débourser 1159 euros pour se procurer le premier modèle. Le chinois a ainsi comparé les clients potentiels à des pigeons, prêt à payer un prix très élevé pour le smartphone à la pomme. Xiaomi propose en effet son modèle le plus onéreux, le Mi 8, à « seulement » 499 euros. Le post a déjà été partagé 816 fois et compte près de 350 commentaires. Ces derniers sont par ailleurs mitigés. Les amateurs de la marque ont visiblement apprécié ce troll du community manager, tandis que d’autres ont pointé les propres défauts de la marque. Parmi eux, certains ont rappelé que Xiaomi s’est bien souvent inspiré d’Apple à la fois sur ses smartphones, mais aussi sur ses ordinateurs portables (en référence au Xiaomi Notebook).

Huawei, un autre géant chinois, s’est également prêté au jeu. Pendant la conférence, la marque a publié un tweet soulignant le manque d’innovation de l’iPhone, tout en rappelant que l’implémentation d’une double-sim ne datait pas d’hier. La firme a enfoncé le clou en remerciant Apple de laisser son Mate 20 « être le véritable héros de l’année ». Alors, c’est de bonne guerre ou non ?

Continue Reading

L’Elephone U2 combine en effet toutes les technologies du moment : pratiquement aucune bordure autour de l’écran (peut-être un peu en bas), pas d’encoche, un tiroir mécanique pour les deux appareils photo en façade, trois capteurs photo au dos, un design qui évoque le Find X à l’arrière.

Un futur hit ?

Le U2 ressemble en fait à un mix plus ou moins bien digéré des différentes influences du moment, entre le haut de gamme d’Oppo déjà cité, le P20 Pro de Huawei pour les trois capteurs au dos, le Nex S de Vivo pour le tiroir « pop-up », et l’iPhone X. Il fallait en tout cas le faire, et le résultat est convaincant ! Reste que techniquement parlant, Elephone n’a pas encore dévoilé toutes ses cartes. Le U2 comprend ainsi un écran de 6,26 pouces (1080p), une puce Helio P60 de MediaTek, 8 Go de RAM, 128 Go de stockage et une batterie d’une capacité de 4.000 mAh. Les deux appareils photo à l’avant (enfin, à l’intérieur) sont de 5 et 16 mégapixels. Les trois capteurs au dos offrent eux des capacités de 5, 5 et 20 mégapixels. En plus de son design « original » (pioché à droite et à gauche, d’accord), le smartphone fonctionne sous Android 9.0, la dernière version disponible depuis fin août. L’intégration de toutes les technologies à l’œuvre dans cet appareil appelle le plus grand respect, espérons simplement que ce soit bien fait. Elephone doit encore préciser une date de lancement et surtout, un tarif.

Les smartphones Elephone aux meilleurs prix

[content-egg-block template=offers_list currency=EUR]

Continue Reading

Afin que leurs smartphones soient mieux mis en avant, certains constructeurs n’hésitent pas à tricher sur les tests de différents benchmarks, qui permettent de tester les performances de l’appareil. Il y a peu, le site Anandtech expliquait que Huawei et Honor (sa filiale) avaient fait en sorte de détecter 3DMark (entre autres) afin d’augmenter artificiellement les performances de son SoC lors des phases de test. Pour en être sûr, UL Benchmarks, l’éditeur de 3DMark, a testé les smartphones incriminés avec une version privée de son application, impossible à repérer pour les constructeurs. Comme vous pouvez le constater, les différences entre les deux versions sont évidentes. Huawei a volontairement boosté son processeur sur celle qui est disponible sur le Play Store. Dos au mur, les marques s’étaient justifiées en déclarant que les autres constructeurs trichaient également. Une défense saugrenue, qui n’a évidemment pas convaincu UL Benchmarks (quand bien même elle serait vraie). La firme a ainsi décidé d’exclure de son classement les smartphones suivants. On remarque qu’ils utilisent tous le Kirin 970.

  • Huawei P20
  • Huawei P20 Pro
  • Huawei Nova 3
  • Honor Play

Ce genre de révélation fait évidemment du tort à la marque, notamment auprès de la presse. Il faudra donc que les fautifs rectifient le tir, et soient plus honnêtes sur les smartphones à venir.

Continue Reading

Après une semaine chargée pour Huawei en raison de l’IFA, notamment avec l’annonce du Honor Magic 2 et la présentation de sa nouvelle puce Kirin 980, le constructeur se tourne désormais vers le Mate 20.

London Calling

Huawei demande ainsi aux intéressés de marquer la date du 16 octobre d’une croix blanche, afin de découvrir officiellement le smartphone lors d’une conférence dédiée à Londres. Les récents bruits de couloirs nous rapportent que le téléphone embarquerait le Kirin 980, un SoC gravé en 7 nm qui intègre 4 coeurs suivant l’architecture ARM Cortex-AX76. Deux d’entre eux sont cadencés à 2,6 GHz, les autres s’élevant à 1,9 GHz. Qui plus est, 4 coeurs supplémentaires basés sur l’ARM Cortex-A55, cadencés à 1,8 Ghz. Sachez aussi que le GPU ARM Mali-G76 s’offre deux NPU, histoire de donner un coup de boost à l’IA du smartphone. Pour le reste, le Mate 20 devrait s’appuyer sur une batterie de 4 200 mAh, un triple capteur arrière et un écran de 6,3 pouces.  

Continue Reading

Le HUAWEI AI Cube peut répondre à de nombreux besoins de connectivité provenant de tous les appareils connectés de la maison grâce à sa connectivité WIFI, 4G et LTE. L’installation du routeur est simple et intuitive puisqu’il suffit de brancher une carte SIM 4G afin d’établir une connexion internet à haut débit sur une LTE de catégorie 6 (liaison descendante jusqu’à 300 Mbps). Grâce à son routeur dual-bande capable de fonctionner sur les canaux de 2,4 GHz et 5 GHz et de transmettre les données sur le LAN jusqu’à 1 200 Mbps, le HUAWEI AI Cube est également compatible avec le Wi-Fi standard 802.11ac. Le HUAWEI AI Cube embarque l’assistant vocal Alexa d’Amazon, permettant ainsi d’écouter très facilement de la musique, de contrôler les appareils connectés de la maison et d’accéder à plus de 50 000 Skills. Pour avoir accès à ces fonctionnalités, il suffit simplement de faire la demande au HUAWEI AI Cube. https://www.youtube.com/watch?v=1a96ju64MAA En ce qui concerne la performance des haut-parleurs, le HUAWEI AI Cube a été créé avec une large cavité sonore de 400 ml et un diaphragme en aluminium, ce qui lui permet d’offrir un son de qualité supérieure à moyen et haut régime, et d’intégrer des basses complètes et équilibrées. L’optimisation du son est également rendue possible grâce à la solution audio HUAWEI Histen qui ajoute notamment des basses virtuelles, un égaliseur de son, un amplificateur à réglage automatique du gain et une reconnaissance vocale à distance. Par ailleurs, l’enceinte a été conçue de façon que les ports soient cachés sous la base (USB, Ethernet, SIM). Le HUAWEI AI Cube devrait être commercialisé en France dans les mois à venir à un prix encore inconnu.

Continue Reading

Ce n’est pas la première fois que cela arrive, mais c’est une nouvelle fois un marchand en ligne qui a dévoilé un des derniers smartphones de Huawei. C’est le cas du site polonais X-kom qui a communiqué toutes les informations sur le Mate 20 Lite. Le smartphone qui n’a pas encore été annoncé officiellement par la marque dispose d’une fiche technique plutôt solide. Il serait équipé d’un écran IPS Full HD+ (2340 × 1080 px) de 6,3 pouces, qui affiche une petite encoche et une légère bordure inférieure. Côté hardware, on retrouve un processeur Kirin 710 (doté d’une puce Mali G-51 MP4) couplé à 4 Go de RAM et 64 Go de stockage, extensible via MicroSD. La photo est assurée par deux doubles modules. À l’arrière, on pourra compter sur un combo de 20 Mpx ouvrants à f/2 avec un capteur de 2 Mpx servant à calculer les distances. Devant, c’est un duo d’APN de 24 Mpx (ouvrant à f/1.8) + 2 Mpx qui fera l’affaire. Le smartphone proposera donc un mode portrait dans les deux cas, et le capteur monochrome devrait se destiner aux appareils plus haut de gamme. On constate la présence d’un lecteur d’empreinte, d’une puce NFC, d’un port USB Type-C et d’une batterie de 3750 mAh. L’ensemble tourne sous Android 8.1 Oreo avec une surcouche maison EMUI 8.2. Le site en question affiche un tarif de 1600 zlotys, ce qui équivaut à environ 375 euros. On peut donc penser que le prix français sera plus ou moins similaire, d’autant que le Mate 10 Lite était commercialisé 349 euros à sa sortie.

Continue Reading

Le cabinet d’étude IDC a partagé aujourd’hui ses estimations de ventes de smartphone sur le marché européen durant le second trimestre de 2018. C’est un classement très intéressant, puisqu’il permet de savoir qui domine le marché et vers quels appareils se tournent aujourd’hui les consommateurs. [caption id="attachment_50086901" align="aligncenter" width="459"] Les parts de marché des principaux constructeurs de smartphone en Europe depuis le premier trimestre de 2017. Source : The Verge et IDC.[/caption]

Un marché désormais dominé par trois constructeurs

Durant ces dernières années, le marché des smartphones semblait immuable. On retrouvait systématiquement Samsung et Apple aux deux premières places du podium et près de la moitié du marché tandis que les autres constructeurs se partageaient les miettes. Avec l’arrivée de Huawei en Europe ces dernières années, ce n’est plus vraiment le cas. Au deuxième trimestre de 2018, Huawei a par exemple pour la première fois de son histoire pris la seconde place du plus important vendeur de smartphones en Europe. Devant Apple et derrière Samsung. [caption id="attachment_50086902" align="aligncenter" width="776"] L’évolution des ventes de smarphones par constructeur, en Europe, depuis le premier trimestre 2017.[/caption] Cette performance est d’autant plus impressionnante qu’en un an, Huawei est passé de 13,5 % de part de marché en Europe à 24,80 %. Si Huawei rogne légèrement sur les parts de marché de Samsung et Apple, il vient également tuer les « autres » constructeurs de smartphones, qui voient encore leurs ventes baisser.

Xiaomi perce, Wiko résiste

Les petits constructeurs existent toutefois encore. En Europe, Wiko reste encore le cinquième vendeur de smartphones. Mais il vient de se faire dépasser par un certain Xiaomi qui a vendu près de 200 000 smartphones de plus que le français lors du printemps dernier. Là encore, la performance est remarquable, puisque Xiaomi n’est officiellement présent que dans une poignée de pays européens (Espagne, France, Allemagne, Italie) alors que Wiko couvre désormais presque toute l’Europe.

L’Europe, passage désormais obligé des constructeurs chinois en recherche de croissance

La percée des constructeurs chinois en Europe n’est pas qu’une simple tendance. Limités par les autorités américaines, qui se méfient des smartphones chinois, des Huawei ou des Xiaomi sont forcés de se concentrer sur le marché européen et indien pour voir leurs ventes croître. C’est d’ailleurs ce qui explique pourquoi des constructeurs autrefois uniquement cantonnés à la Chine comme Vivo ou Oppo commencent à annoncer leur arrivée sur le vieux continent.

Continue Reading

Huawei n’est pas le champion de l’honnêteté en ce qui concerne la publicité. Déjà épinglé une fois pour avoir fait passer des clichés de reflex numérique pour des photos du P9, voilà que le constructeur s’est fait reprendre la main dans le sac. Mais cette fois-ci, la manière dont le pot aux roses a été dévoilé prête à sourire. https://youtu.be/2Kf7g2XEWwI Ici, ce ne sont pas les données EXIF qui ont permis de se rendre compte de la supercherie, mais bien une photo de l’acte en question. Sans vraiment faire attention, l’actrice Sarah Elshamy a posté sur son compte Instagram un cliché du tournage d’une publicité égyptienne pour le Nova 3. Cette dernière était censée mettre en avant l’IA du capteur, permettant de sublimer chaque photo, quelles que soient les conditions. Seulement voilà, une des photos montre son compagnon supposé faire semblant de prendre un selfie… Avec rien dans les mains. Un photographe professionnel est en revanche bien présent avec un appareil reflex dernier cri. Si la qualité de la photo ne laissait de toute façon pas vraiment de doute, ce genre de mensonge ne risque pas d’être apprécié. La photo a bien évidemment été supprimée 24 heures plus tard.

Continue Reading

En fait, cette loi proscrit l’utilisation d’appareils et d’équipement servant à consulter ou diffuser les données des utilisateurs. De fait, cela touche les smartphones et les routeurs de Huawei et ZTE (et d’une poignée d’autres constructeurs chinois moins connus) ; néanmoins, les clients du gouvernement américain peuvent toujours utiliser des composants qui n’exploitent pas les données […]

Continue Reading