Les Chroniques Techno SOSmonordi

Catégorie : HTC

Test : HTC U11, le smartphone qu’on presse

Cette année, HTC fait tout en décalé. Ainsi, c’est durant le CES 2017 à Las Vegas que la marque taïwanaise avait annoncé ses nouveaux U Ultra et U Play. Il n’y a pas eu d’annonce lors du MWC 2017 à Barcelone et c’est donc le 16 mai dernier que HTC a annoncé son nouveau flagship, le HTC U11.

Pourquoi le 16 mai 2017 ? Tout simplement parce que cela correspondait aux 20 ans de la marque. 20 ans déjà. À l’exception de Sony Mobile qui traîne un peu, le HTC U11 arrive après les autres mastodontes du secteur et va faire face à une concurrence féroce. Et pour se démarquer, HTC a présenté une nouvelle technologie, Squeeze, qui permet de « presser » le smartphone pour lancer des actions. Innovation ou gadget ? Réponse entre ces lignes

Les Caractéristiques

Voici la fiche technique du HTC U11 :

Nom HTC U11
Taille de l’écran 5,5 pouces
Définition de l’écran 1440 × 2560 pixels (534 ppi)
Type d’écran Super LCD5
SoC Snapdragon 835 (4 x 2,45 GHz Kryo + 4 x 1,9 GHz Kryo)
GPU Adreno 540
Mémoire vive 4 Go
Mémoire interne 64 Go
Port micro-SD Oui, jusqu’à 256 Go
Batterie 3000 mAh
Appareil photo dorsal – UltraPixel 12 mégapixels
– Photosites de 1,4 µm
– Objectif grand angle ouverture à F/1,7
– Stabilisation optique
– Flash Dual-LED
Appareil photo frontal 16 mégapixels (F/2.0)
Version d’Android Android 7.1.1 Nougat avec la surcouche Surcouche HTC Sense
Dimensions 153,9 ×75,9 × 7,9mm
Poids 169 grammes
Carte SIM 1 × nano-SIM
Capteur d’empreintes digitales Oui (en façade)
Connectique – 1 × port micro USB Type-C 3.1
– WiFi a/b/g/n/ac (2.4GHz et 5GHz)
– Bluetooth 4.2 LE
– NFC
Port jack Non
Etanchété Oui (IP 68)
Coloris Bleu, Noir, Or, Rouge, Turquoise
Prix 759 euros

Petit détail à souligner : HTC a choisi le parti de proposer à l’utilisateur d’utiliser, ou non, la technologie Adoptable Storage de Google. Contrairement à d’autres constructeurs, on a au moins le choix et ce n’est pas plus mal. Personnellement, parce que je n’arrête pas de changer de terminal, j’ai préféré ne pas utiliser la technologie de Google.

#gallery-1 { margin: auto; } #gallery-1 .gallery-item { float: left; margin-top: 10px; text-align: center; width: 33%; } #gallery-1 img { border: 2px solid #cfcfcf; } #gallery-1 .gallery-caption { margin-left: 0; }

Côté packaging, la marque taïwanaise ne va pas révolutionner le genre. On retrouve sans surprise le câble USB-C vers USB-A, un chargeur USB, un adaptateur USB-C vers jack 3,5 mm (car, oui, le port jack a disparu), les écouteurs USB-C HTC USonic qui disposent de la réduction de bruit active ainsi que les notices d’utilisation pour une première prise en main. Rien de bien original donc si ce n’est les écouteurs qui s’en sortent vraiment bien, c’est tellement rare qu’il faut le signaler.

Pas d’opération de pré-commande avec un accessoire quelconque chez HTC, le U11 est disponible depuis le 1er juin au prix de 759 euros.

Prise en main : Quand HTC presse son U11

Je ne sais pas pourquoi mais quand j’ai entendu pour la première fois U11 (à prononcer en anglais), j’ai tout de suite pensé à Winning Eleven, la version japonaise de PES ! Bref, à côté de cette petite anecdote, nous avons pu prendre en main le nouveau HTC U11. Si le HTC U Ultra nous avait laissé sur notre faim, le U11 s’annonce bien plus convaincant et complet.

La première chose qui m’a frappé en découvrant le nouveau HTC U11, c’est son format classique. En, effet, je pensais que tous les futurs smartphones haut de gamme allait forcément adopter un format 18:9 comme les Samsung Galaxy S8 ou LG G6. Que nenni, on restera avec un format 16:9 plus classique puisque le HTC U11 vous propose ainsi un écran Super LCD 5 de 5,5″ avec une définition Quad HD soit 2560×1440. Le HTC U11 vous propose sinon un processeur Qualcomm Snapdragon 835, la 4G LTE Cat.16, la technologie Squeeze (on vous en parle plus bas) et on retrouve des boutons sensitifs. Pour les caractéristiques techniques complètes, je vous redirige vers l’annonce ICI-même.

Quand vous découvrez le nouvel HTC U11 pour la première fois, on n’est pas choqué par le fait de retrouver un format classique 16:9, et ce, même si on a utilisé pendant quelques temps des smartphones au format 18:9. C’est peut-être une question d’habitude avant tout. En revanche, ce qui surprend, c’est la finition du produit. Elle est excellente et il faut reconnaître que la technologie Liquid Surface permet d’avoir un rendu unique. Ainsi, en fonction de l’angle, on est surpris par les teintes que prend le smartphone. C’était encore plus flagrant sur la version rouge qui ne sortira pas avant juillet. Comme n’importe quel smartphone de ce gabarit, le HTC U11 tient plutôt bien en main mais devra être utilisé à deux mains. Pour l’avoir essayé à une main, j’avais peur qu’il me glisse des mains mais finalement, sa surface adhère mieux que le métal des iPhone 7 par exemple. Pour le peu que j’ai pu essayé, l’écran semble être de très bonne qualité, similaire à ce que HTC nous avait habitué jusqu’à maintenant. De ce côté là, je ne me fais pas trop de soucis. Certains pourront peut-être un format trop classique par rapport à d’autres concurrents, mais maintenant, c’est avant tout une question d’usage et de goûts. Il faudra voir avec le temps.

Pour le bloc photo, pas de surprise dans la mesure où HTC a décidé de ne pas répondre aux sirènes des doubles capteurs. Si je comprends la démarche parce que ce n’est pas une obligation et qu’on utilise pas tout le temps le deuxième capteur, j’aime beaucoup les options que proposent le LG G6 avec l’ultra grand angle, le Huawei P10 avec le monochrome ou encore l’Apple iPhone 7 avec le zoom x2. A côté, on retrouve bien évidemment un capteur UltraPixel de 12 Mégapixels qu’on testera en temps voulu mais DXO semble être convaincu ! J’avoue avoir été agréablement surpris par le capteur rétro-éclairé de 16 Mégapixels en façade. On notera enfin une technologie dite Accoustic Focus qui vous permettra d’utiliser les micros pour vous situer dans l’espace et ainsi aider l’AutoFocus du HTC U11 pendant vos enregistrements vidéos. Je n’ai pas pu tester mais cela peut s’avérer utile si vous êtes du genre à utiliser votre smartphone comme d’un outil de Vlog par exemple. Et en parlant de micros, on notera la présence d’un nouveau micro à basse consommation qui vous permettra d’avoir le micro actif tout le temps. Pourquoi ? Tout simplement parce que Google Now et Alexa d’Amazon sont tous les deux supportés d’office par le U11. Il faudra juste attendre la version française (ou alors parler anglais).

Pour la surcouche Android, on retrouve bien évidemment HTC Sense avec quelques nouvelles fonctionnalités sur fond d’Android 7.1. Mais la grosse nouveauté concerne la technologie Squeeze. En gros, c’est une nouvelle interface utilisateur avec HTC Edge Sense, qui vous permettront de lancer des actions en pressant les bords latéraux, comme si vous « pressiez » un citron ou une orange. Des vibrations haptiques vous permettront de reconnaître l’action que vous venez de faire. On peut ainsi presser une ou deux fois le smartphone et définir l’action qui ira avec. Dans nos tests, avec une pression, on a pu lancer l’appareil photo en mode selfie avec la possibilité de prendre la photo de la même manière. J’avoue que les premières fois, j’y suis allé plutôt fort et je m’étais dit que ce n’était pas super intuitif mais tout de même super pratique. Avec quelques autres essais, j’ai réalisé qu’on n’était pas forcément obligé de presser trop fort. Dans les actions possibles, vous pourrez ainsi lancer n’importe quelle application, lancer des enregistrements vocaux, lancer les paramètres, prendre des captures d’écrans, etc. Parce que le HTC U11 est IP67, cette nouvelle fonction fonctionnera aussi bien avec de l’eau qu’avec des gants. Je vous rappelle l’arrivée en juillet prochain d’une application qui devrait vous permettre de définir des actions dans les applications mêmes.