On le sait tous, l’accès WiFi dans les hôtels n’est pas donné. Tout à débuté quand la chaîne hôtelière américaine Marriott s’est vu infligée une amende de 600.000 dollars pour avoir osé bloquer des hotspots WiFi Mobile lors d’une conférence à Nashville. En effet, les dirigeants de l’hôtel Marriott concerné avait décidé de brouiller les hotspots WiFi mobiles utilisés dans son Convention Center. La chaîne hôtelière s’est défendu sur le fait que c’était avant tout une question de sécurité et que c’était pour protéger ses clients d’éventuelles utilisations frauduleuses. Du coup, toujours dans le Marriott concerné, seul les réseaux WiFi de l’hôtel étaient visibles et utilisables, ce qui n’a pas plus à tous les clients.

Mais voilà, au lieu de s’en arrêter là, le groupe Marriott International et l’American Hotel & Lodging ont demandé à la FCC de se prononcer sur le sujet. La demande n’est pas très claire puisqu’elle ne remet pas en cause l’interdiction de brouiller un signal légal mais plutôt de proposer un réseau sécurisé dans l’enceinte des grands hôtels. Mais ce que Marriott ne dit pas, c’est que pour proposer un tel réseau, la chaîne hôtelière ne voit que le brouillage des réseaux autres que le sien et ne laisserait donc pas le choix à ses clients.

Microsoft et Google viennent, tour à tour, de se prononcer sur le sujet et sont contre n’importe quel type de brouillage d’un réseau légalement autorisé.

huawei_4g_lte_mobile_wifi_hotspot

Lire la suite..

Continue Reading