“Madame, l’autre jour, en visitant l’antre de vos mignardises, j’ai attrapé la vérole.” Méchant début de chronique, non ?

C’est du moins le scénario que l’illustration ci-après nous suggère. On voit deux pitounes toutes pomponnées à côté de leur frigo coréen, celui qui aime causer avec le lave-vaisselle, et un panneau de l’antivirus NOD32 nous avertissant qu’il y a chtouille en la demeure. De quossé, nom d’condom ?

Rien d’autre qu’une simple illustration bien patente de l’aberrante misère qui caractérise de très larges pans de l’industrie mondiale du logiciel. Le cas que je vous soulève ce matin est celui de Paint.Net. Avant d’élaborer sur ma dénonciation courroucée …

Cet article Paint.Net: quand l’excellence passe par le trottoir est apparu en premier sur Nelson Dumais Le Magazine.

Continue Reading

Dans la série « Défions le système », voici un truc tout à fait légal pour se télécharger, installer et utiliser gratuitement le méga coffret CS2 d’Adobe. Il suffit d’avoir un compte auprès de la fabricante californienne et de ne pas avoir un besoin vital des sophistications de la CS6 qui est la version actuellement en vigueur.

Je vous parle ici de la CS2 au complet pour Mac et pour Windows,un coffret multimédia qui date d’avril 2005 et qui inclut Photoshop CS2, Audition 3.0, Acrobat 3D 1.0, Acrobat Pro 8.0, Illustrator CS, InCopy CS2, InDesign CS et Adobe Premiere Pro 2.0. Rien de moins !

Cet article La Creative Suite 2 d’Adobe devient un gratuiciel est apparu en premier sur Nelson Dumais Le Magazine.

Continue Reading

Quand il est question de se brancher sur un ordinateur distant pour y faire de l’entretien ou pour accéder aux fichiers qu’il contient, les solutions logicielles sont nombreuses. Par exemple, en janvier 2010, Nelson Dumais avait présenté en ces pages la version gratuite de TeamViewer qui en était alors à la version 5.0.

Bien que ce logiciel demeure un excellent produit, sa version 8 pour l’utilisation non commerciale contient des Nag Screen, une façon de rappeler à l’utilisateur qu’il utilise gratuitement un produit qui, dans les faits, se vend entre 700 $ et 3 000 $. C’est pourquoi je me sers plutôt de TightVNC, un gratuiciel dont le Code Source est public. Il s’agit d’un dérivé du logiciel VNC tel que développé par AT&T, le pionnier de ce type d’application.

Cet article TightVNC : un gratuiciel de réseau virtuel est apparu en premier sur Nelson Dumais Le Magazine.

Continue Reading