Les encoches se sont largement démocratisées sur les smartphones et le Pixel 3 XL n’a pas échappé à cette mode, bien au contraire. Celle du dernier smartphone de Google est même plus grande que les autres, ce qui ne plaira pas à tout le monde. La majorité des concurrents proposant un design similaire permettent néanmoins de la cacher. Interrogée (voire critiqué) sur cette possibilité, la firme a répondu par l’intermédiaire de Twitter.

« Pour ceux qui préfèrent un design de smartphone plus traditionnel, nous avons ajouté une option permettant de masquer la découpe de l’écran (l’encoche) »

Pourtant, Google n’a pas forcement arrangé la chose pour ses clients. Alors qu’il suffit de cocher un onglet dans les réglages sur OnePlus 6, la manipulation est plus complexe pour le Pixel 3 XL. Dans les Réglages, il faudra vous rendre dans « Système », puis dans « À propos du téléphone » et cliquer six fois sur le numéro de build. Une fois ceci fait, il faudra retourner dans l’onglet « Système », puis dans les « options avancées » et les « options développeurs ». Dans ces dernières, il faudra chercher l’option encoche/découpe de l’appareil et ensuite appuyer sur « cacher ». L’activation de cette fonctionnalité permettra d’afficher une large barre noire au-dessus de l’écran. Google n’a pas menti, mais on aurait aimé une façon plus simple de le faire.

Continue Reading

Il est rare dans le monde du smartphone d’être vraiment surpris par l’annonce d’un nouveau téléphone, tant les fuites en amont sont devenues la norme. Mais dans le cas des Pixel 3, tous les records ont été battus. Depuis plusieurs semaines, voire mois, le nouveau smartphone de Google est en vente sur plusieurs marchés noirs, que ce soit en Europe de l’Est ou à Hong Kong. Design, fiche technique, appareil photo, on savait déjà tout des nouveaux porte-étendards de Google. Mais qu’importe : ils sont désormais officiels et surtout ils vont enfin avoir droit à une commercialisation en France.

Un Google Pixel 3 « old school », mais doté d’une fiche technique solide

On commence donc avec le Google Pixel 3. Pas question d’encoche sur l’écran ici, mais d’un affichage « old school » au format 18:9 d’une diagonale de 5,5 pouces. Comme l’année dernière, il s’agit d’un écran AMOLED, que l’on espère beaucoup mieux calibré que ceux de l’année dernière. Question design, Google ne change pas une formule déjà convaincante. On retrouve donc un mélange de verre (sur la partie supérieure) et de métal sur la coque, un lecteur d’empreinte et… un unique capteur photo. Un choix étrange de la part de Google alors que les autres constructeurs n’hésitent plus à multiplier les capteurs de leur bloc photo dorsaux. Comme l’année dernière également, le Pixel 3, comme le Pixel 3 XL, n’embarque pas de port jack, ni de port microSD (comme toujours). Il faudra faire avec l’adaptateur USB Type-C. Enfin trois coloris sont prévus : Simplement Noir, Résolument Blanc, Subtilement Rose. La fiche technique enfin est sans aucune surprise. Le Pixel 3 embarque un Snapdragon 845 associé à 4 Go de RAM, un Pixel Visual Core, un module Titan M Security, et 64 ou 128 Go d’espace de stockage. Il dispose d’un écran Full HD+ (2160 x 1080 pixels) et d’une batterie de 2 915 mAh. Google oblige, il est installé sous la dernière version d’Android : Android 9.0 Pie avec un Pixel launcher, légèrement tweaké de façon à intégrer le maximum de fonctionnalités de Google. On le disait un peu plus haut, la plus grande surprise concernant ce téléphone provient de son bloc photo. Il n’embarque en effet qu’un unique capteur de 12,2 MP ƒ/1.8 au dos et Google promet des merveilles en basse luminosité. Ce capteur est d’ailleurs être soutenu par une application photo dotée à l’IA. Trois modes de prise de vue se démarquent : Top Shot, où une IA dopée au machine learning sera capable de sélectionner la meilleure photo prise lors d’une rafale, Photobooth, qui est l’équivalent de Top Shot, mais pour les selfies (et qui devrait prendre en compte le double capteur photo présent à l’avant de l’appareil) et enfin Super Res Zoom, qui a pour but d’améliorer la qualité des photos prises avec le zoom numérique. En façade on retrouve un 8 MP ƒ/2.2 grand angle (97°). Ses dimensions sont de 68.2 x 145.6 x 7.9 mm pour 148g. Il faudra tester tout cela en conditions réelles pour savoir ce que valent les promesses de Google.

Le Google Pixel 3 XL, plus grand et avec une encoche

Toutes ces fonctionnalités et cette fiche technique devraient se retrouver sur le Google Pixel 3 XL. Ce dernier se différencie de son petit frère par trois traits : il est plus grand (6,3 pouces) et son écran 18,5:9 dispose d’une encoche et passe en QHD+ (2960 x 1440), alors que sa batterie à une capacité de 3430 mAh. Et quelle encoche. Peu esthétique, cette dernière est plutôt large et descend assez bas dans l’écran. On s’attendait à mieux de ce point de vue de la part de Google. Ses dimensions sont de 76.7 x 158.0 x 7.9 mm pour 184g.

La recharge sans fil est bien là

En option, Google propose le Pixel Stand, notre nouveau chargeur sans fil compatible Qi. Lorsque vous mettez votre téléphone à charger sur le Pixel Stand, votre appareil se transforme en écran intelligent, grâce à l’Assistant Google intégré. Il sera disponible au prix de 79 euros.

Les Google Pixel 3 enfin disponibles en France (mais pas donnés)

La bonne nouvelle, c’est que les Google Pixel 3 vont enfin être commercialisés en France. Ce n’était pas le cas des deux premiers exemplaires. Ils ne seront toutefois pas donnés. Le Google Pixel 3 sera en effet vendu 859 euros en version 64 Go et 959 euros en version 128 Go. Pour le Google Pixel 3 XL comptez 959 euros en version 64 Go et 1059 euros pour la version 128 Go. Le message est clair : il s’agit de smartphones haut de gamme et Google compte les aligner face aux flagships de Samsung ou Huawei.  Ils seront en prévente dès demain, le 10 octobre, puis en vente à partir du 2 novembre, chez Orange, Fnac-Darty, Boulanger, SFR, Bouygues Telecom et sur le Google Store. https://www.youtube.com/watch?v=vKSA_idPZkc&feature=youtu.be

Continue Reading

[caption id="attachment_50088560" align="aligncenter" width="728"] Crédits : Android Police[/caption] Les Google Pixel arriveraient-ils finalement en France ? C’est bien possible et les dernières nouvelles données par Google nous mettent la puce à l’oreille. La société vient en effet d’annoncer qu’une conférence aura lieu à Paris le 9 octobre prochain, c’est-à-dire à la même date de la présentation officielle des Pixel 3 et Pixel 3 XL aux États-Unis. La firme de Mountain View s’apprête à renouveler sa gamme de smartphones, et dévoilera ses deux nouveaux modèles lors d’une conférence de presse new-yorkaise. On peut donc légitimement se demander si la simultanéité de l’événement parisien ne va pas servir à annoncer le lancement des appareils chez nous. Sa récente escapade dans un taxi nous a permis d’en savoir un peu plus il y a peu. Ce serait une bonne nouvelle pour les fans de la marque puisque cela signifie qu’ils n’auront plus à le commander en import.

Continue Reading

[caption id="attachment_50088560" align="aligncenter" width="728"] Crédits : Android Police[/caption] À ce train-là, il n’y aura plus besoin d’attendre le mois d’octobre prochain pour tout savoir du Google Pixel 3 XL. Un chauffeur du service américain Lyft a en effet eu la surprise de retrouver un exemplaire du fameux smartphone sur sa banquette arrière. Ce dernier, qui a voulu rester anonyme, l’a ensuite remis à son propriétaire. Mais il a tout de même pris quelques clichés avant ça, repris par le site Android Police. Ironie du sort, le chauffeur a d’abord cru qu’il s’agissait de son propre Pixel 2 XL. Mais à la vue de l’encoche et d’autres détails, il s’est rendu compte qu’il s’agissait du nouveau smartphone de Google. [gallery ids="50088561,50088562"] Ce n’est pas la première fois que ce type d’incident arrive. On se souvient notamment du célèbre leak de l’iPhone 4 oublié dans un bar. Mais le Pixel 3 multiplie les escapades, sur les forums de XDA Developer voire même sur eBay ou un vendeur tentait d’en écouler il y a peu de temps. Ces fuites sont-elles dommageables pour la marque, qui fait ainsi parler d’elle ? Elles prouvent en tout cas une nouvelle fois qu’il semble impossible de conserver les secrets d’un appareil avant sa sortie.

Continue Reading