La semaine dernière, Apple dévoilait en grande pompe sa dernière fournée d’iPhone, les biens nommés iPhone XR, iPhone XS et iPhone XS Max. La firme de Cupertino s’est aussi brièvement attiré les foudres des consommateurs lorsqu’ils ont découvert que l’entreprise américaine avait encore augmenté les prix de ses appareils. Ainsi, dans sa version basique, l’iPhone XS est vendu 1159 euros, alors que l’iPhone XS Max affiche un tarif de départ de 1259 euros.

Orange, Bouygues, SFR, Free, qui s’en sort le mieux ?

Si la différence ne devait pas non plus être immense, le prix de ces iPhones peut varier d’un opérateur à l’autre. Reste à savoir quelle formule vous convient. Si vous n’avez pas peur de vous engager, SFR est l’écurie vers laquelle se tourner. L’iPhone XS est ainsi vendu 599 euros, puis 8 euros par mois pendant deux ans, auxquels s’ajoutent 30 euros de forfait Power 50 Go durant un an, qui évoluent en 45 euros mensuels l’année suivante. Soit un total, sur deux ans de 1691 euros (en incluant le forfait). Bouygues, de son côté, propose l’iPhone XS à 599,90 euros, puis 8 euros par mois pendant deux ans. Il faut ajouter un forfait 70 Go, coûtant 30,99 euros mensuels pendant un an, puis 45,99 euros par mois. Votre iPhone XS, forfait inclus, vous revient alors à 1715,66 euros.   Orange reste le plus cher avec un téléphone à 599,90 euros, à condition de prendre un engagement de 24 mois sur un forfait Jet 80 Go (minimum) facturé 54,99 euros/mois pendant un an, puis 69,99 euros/mois la seconde année. Ce qui donne une facture totale de 2099,66 euros.

Désengagez-vous qu’ils disaient

La donne change si vous préférez acheter un téléphone seul. Le mauvais élève est ici SFR, qui propose les iPhone aux mêmes tarifs qu’Apple. Free, pourtant réputé pour proposer les téléphones nus à prix bas, vend les iPhone XS et XS Max à 1139 euros et 1239 euros, soit une baisse de 20 euros. Orange va un peu plus loin en baissant la facture de 29 euros avec un iPhone XS à 1129,90 euros et un iPhone XS Max à 1229,90 euros. Les bons élèves sont donc Bouygues et Sosh, qui réduisent le prix des smartphones de 30 euros, en proposant tous les deux l’iPhone XS à 1129 euros et l’i Phone XS Max à 1229 euros. [content-egg-block template=price_comparison]

Continue Reading

On pensait qu’on ne le verrait plus jamais et pourtant, vente-privee.com propose actuellement le fameux forfait Free mobile à 0,99€/mois pendant un an (19,99€/mois au-delà) ! Mais attention, ce denier est différent des offres qu’il y avait pu y avoir auparavant. En effet, plus de data hors EU inclue dans le forfait, faire use de 30 Go (en 4G+) uniquement en France (3Go pour l’Europe en 3G)  et impossible de souscrire à cette offre pour les membres ayant déjà bénéficié d’une offre promotionnelle mobile Free vente-privee au cours des 13 derniers mois… Pendant 12 mois Depuis la France métropolitaine : • Appels illimités vers les mobiles et fixes de France métropolitaine et DOM (hors Mayotte) • SMS illimités en France métropolitaine et vers DOM • MMS illimités en France métropolitaine • Free WiFi illimité en France métropolitaine • Internet 30 Go (débit réduit au-delà) en 4G+/4G en France métropolitaine Depuis Europe et DOM : • Appels, SMS, MMS illimités depuis Europe et DOM vers les fixes et mobiles d’Europe, des DOM et de France métropolitaine • Internet 3 Go/mois depuis Europe et DOM en 3G (au-delà : 0,0072€/Mo depuis Europe et DOM) A l’issue des 12 mois : passage au Forfait Free à 19,99€/mois avec possibilité de bénéficier de la réduction abonné Freebox (-4€/mois). Conditions  Offre soumise à conditions, réservée aux membres vente-privee.com, à l’exclusion des membres ayant déjà bénéficié d’une offre promotionnelle mobile Free vente-privee au cours des 13 derniers mois et ayant résilié leur ligne dans les 30 jours précédents la souscription à l’offre promotionnelle. Valable du 12 septembre 2018 19H00 au 18 septembre 2018 6h00, pour une nouvelle souscription avec ou sans portabilité du numéro, exclusivement sur vente-privee.com. La portabilité entrante du numéro après la souscription n’est pas accessible dans le cadre de cette offre promotionnelle. Offre limitée à un forfait par abonné. SIM : 10€. Offre sans engagement.
Continue Reading

Il a beau détenir le titre officiel de vice-président et directeur délégué de la stratégie Iliad, Xavier Niel représente l’âme de la société aux yeux des clients et des actionnaires. Il est donc très compliqué de l’imaginer la revendre. Mais contre toute attente, l’entrepreneur n’est pas fermé à l’idée. Alors que les derniers résultats semestriels de la firme ne sont pas très bons, et montrent qu’elle a perdu des abonnés mobiles et fixes, ses concurrents se plaisent à évoquer des scénarios de consolidations visant cette fois-ci Free. Un classique dans cette industrie composé de quelques acteurs seulement. Questionné lors d’une réunion avec des analystes suite aux récents résultats, l’entrepreneur a expliqué qu’il restait « ouvert à une offre », précisant « qu’il ne fallait jamais dire jamais ». Il a toutefois précisé qu’il n’avait jamais reçu de proposition intéressante et qu’à 51 ans, il ne désirait pas être à la retraite.

Un véritable touche-à-tout

Il faut souligner que, malgré l’importance de Free, Niel n’a pas mis tous ses œufs dans le même panier. Il a ainsi investi dans de nombreuses start-up voire dans des projets plus personnels, comme le récent campus Station F. De plus il contrôle également des petits opérateurs dans plusieurs pays étrangers (en Suisse, avec Salt notamment). [caption id="attachment_50088928" align="aligncenter" width="1200"] La Freebox Revolution[/caption] Thomas Reynaud, directeur général d’Iliad a également tenu à tempérer ces déclarations, rappelant notamment le développement massif et accéléré de la fibre sur le territoire. La présentation de la prochaine Freebox est d’ailleurs attendue prochainement.

« Ce n’est pas la fin de Free et ce n’est pas nous qui déclencherons la consolidation »

On ne doit pas s’attendre à un bouleversement immédiat, mais cela donne une petite indication sur le futur de la carrière de Mr Niel.

Continue Reading

[caption id="attachment_50088772" align="aligncenter" width="1200"] La Freebox Revolution[/caption] Les abonnés (et les actionnaires) de Free veulent savoir quand la prochaine Freebox sera disponible. C’est en tout cas la question qui a animé la présentation des derniers résultats financiers de la firme. C’est Thomas Reynaud, le directeur général d’Iliad, qui a indiqué que l’appareil « sortira dans quelques semaines ». Sans donner de date précise, il semble indiquer que la box pourrait être présenté dès la fin du mois de septembre. Une fois n’est pas coutume, il a annoncé que cette dernière allait éblouir les clients.

« Nous allons réaffirmer notre singularité et notre leadership en matière d’innovation. Ce sera du jamais vu […] On est persuadé que la fibre va faire la différence. »

Free a par ailleurs officialisé la perte d’abonnés sur le segment mobile et fixe. Sa filiale Free Mobile a perdu 200 000 abonnés au deuxième trimestre de cette année. Les offres à 2 et 0 euro ne convaincraient plus. La firme tempère cependant en indiquant que son nombre d’abonnements à 19,99 euros augmente, permettant un meilleur taux de marge (surtout que la dépendance au réseau 3G d’Orange baisse chaque année).

La nouvelle box pourrait bien être une réponse à ces résultats « décevants ». Reynaud a ainsi rappelé que la société déploie toujours du FttH en partenariat avec Orange et qu’elle espère atteindre le million d’abonnés (en FttH) et les 9 millions de prises éligibles d’ici la fin de l’année. Interviewé sur BFM Business, Thomas Reynaud a expliqué que la dynamique pour le marché fixe est la même pour le mobile. Free espère donc aussi conquérir de nouveaux clients mobiles. Un discours policé néanmoins contrebalancé par un aveu concernant le retard de la dernière Freebox. Selon lui, cela aurait créé « un effet d’attente » qui aurait refroidi le public.

Continue Reading

L’information avait été éventée au début du mois d’août par Bloomberg : pour la première fois de sa courte histoire, Free Mobile a perdu des abonnés durant le premier semestre de 2018. Le communiqué de presse qui accompagne les résultats financiers de Free se veut toutefois rassurant. « La base totale recule de 70 000 abonnés sur la période en raison de la baisse du nombre d’abonnés à l’offre à 2 euros/mois », mais, précise Free, « la base d’abonnés au forfait Free 4G illimitée croît de 500 000 abonnés sur le premier semestre 2018, malgré une intensification des promotions concurrentes au 2e trimestre ». Ce qui n’est toutefois pas assez pour voir sa base de client croître encore, comme c’était le cas depuis 2012. Au 30 juin 2018, Free Mobile disposait alors 13,62 millions de clients, contre 13,69 millions à la fin de l’année dernière. Free indique toutefois que « sur la période juillet/août, les recrutements nets sont redevenus positifs sur le mobile ». Des recrutements très certainement aidés par l’arrivée du forfait « Série Spéciale » à 8,99 euros lancé en juillet dernier.

Les prix bas ne sont plus un arguments suffisant pour attirer de nouveaux clients

Free a beau préciser que la chute est désormais endiguée, il est toutefois en difficulté. La marque est consciente de faire face à un « contexte de marché très concurrentiel ». Il faut dire que depuis le début de l’année les trois autres opérateurs multiplient les offres de forfait mobile à bas prix et n’hésitent parfois même plus à prolonger ces offres « à vie », comme c’est le cas de SFR, par exemple. Free n’est désormais plus l’unique opérateur à bas prix et parvient de moins en moins à convaincre de nouveaux clients sur cet unique argument. Son modèle low-cost a vécu, il est désormais temps de passer à autre chose.

Moins d’abonnés dans le fixe, mais plus de clients fibrés

Sur le fixe, Free ne se porte pas beaucoup mieux. Ce n’est pas une première, mais Free a perdu quelque 47 000 clients entre le début de l’année et le 30 juin. Mais là encore, il faut relativiser ce chiffre, étant donné que le nombre d’abonnés fibre a explosé à + 178 000 abonnés. [shortcode_jdg_read_also label=”La Freebox V7 est le secret le mieux gardé de Xavier Niel” url=”https://www.journaldugeek.com/2018/06/22/freebox-v7-secret-mieux-garde-de-xavier-niel/” width=”1/1″ /] Free peut toutefois se montrer plus serein dans le domaine du fixe. La société de Xavier Niel devrait en effet bientôt annoncer de nouvelles boxes – dont de nombreux détails ont déjà fuité – qui attireront de nouveaux abonnés. Une annonce que l’on attend toujours, mais qui devrait intervenir avant la fin du mois de septembre.

Continue Reading