Les Chroniques Techno SOSmonordi

Catégorie : Destiny 2

[Guide du débutant] Tous nos conseils pour bien démarrer dans Destiny 2 !

Sorti en 2014, Destiny premier du nom est un titre qui a énormément fait parler de lui, en bien comme en mal. Il faut dire que le shooter de Bungie avait à sa sortie, de nombreux défauts qui ont heureusement été corrigés au fur et à mesure des contenus supplémentaires, jusqu’à devenir un titre suivi par des millions de joueurs. Un succès qui ne doit rien au hasard tant le jeu possède une richesse et une profondeur vertigineuse, que l’on retrouve dans sa suite, Destiny 2, qui vient tout juste de sortir en nos vertes contrées.

• Lire aussi : [Test] Destiny 2 [PS4, XBO]

Une telle profusion de contenus et de mécaniques a de quoi faire peur, surtout aux néophytes, aussi avons-nous décidé de vous concocter un petit guide qui vous permettra d’aborder sereinement vos premiers pas dans Destiny 2. En route !

Share on Google+Share on FacebookEmail this to someoneShare on LinkedInTweet about this on Twitter

[Test] Destiny 2 [PS4, XBO]

Ah Destiny ! Voilà un titre qui aura fait couler beaucoup d’encre au fil des années. Annoncé en grande pompe par un Activision extrêmement fier, chantre du renouveau pour un Bungie sur les rotules après avoir essoré la licence Halo, ce titre avait pour ambition de révolutionner le FPS (sur console). Rien que ça. Autant vous dire que les réactions furent dithyrambiques, et que de nombreuses personnes y ont cru. Manque de bol pour les acteurs en présence, la sortie de Destiny ne fut pas à la hauteur des attentes, ni des espérances de chacun. La faute, entre autre à une histoire et un monde bien maigrelets, à des années lumières de ce qui était promis au départ, et à quelques autres soucis qui n’ont pas manqué de faire tiquer tout à chacun. Une situation vécue comme une trahison par nombre de personnes, mais qui s’est améliorée au fil des extensions (payées au prix fort par les joueurs de la première heure), jusqu’à accoucher d’un titre au final fort sympathique, à défaut d’être révolutionnaire. De quoi convaincre une communauté forte, impliquée et avide de toutes nouveautés concernant leur jeu préféré d’attendre religieusement la sortie du deuxième épisode de la série. Un véritable enjeu pour Activision et Bungie qui ont travaillé d’arrache-pied sur Destiny 2 avec pour objectif de corriger les erreurs du passé afin de proposer une expérience à la hauteur de leurs ambitions, de conserver les faveurs de son public, et tant qu’à faire, aller draguer quelques Gardiens supplémentaires. Mais qu’en est-il réellement de ce Destiny 2 et surtout, faut-il céder à la tentation ? C’est la question à laquelle nous allons tenter de répondre dans les lignes qui suivent.

Si vous pensiez avoir déjà éradiqué la plupart des menaces pesant sur la Terre (Cropta, Oryx ou encore ce satané ARIA), vous vous fourriez le doigt dans l’œil jusqu’au coude puisque Destiny 2 vous balance dès ses première secondes un nouvel ennemi dans la face. Après les Vex, les Corrompus et la Ruche, c’est au tour des Cabals de venir vous chercher des noises en la personne de Dominus Ghaul, un wanabee empereur peu amène et diablement bien organisé. Dès la première mission de l’histoire, vous assistez à la destruction de la Tour, à la capture du Guide et surtout, à l’emprisonnement du Voyageur, l’entité galactique qui transmet la Lumière aux Gardiens (mais si, vous savez, la grosse boule qui flotte au-dessus de la Tour). Une situation pour le moins catastrophique qui renvoie en un tournemain votre personnage au plus bas de l’échelle (au revoir doctrines, équipements exotiques et autres ressources acquises de haute lutte dans Destiny) qui vous embarquera à fond de train dans une histoire menée tambour battant. Au programme des réjouissances, des rencontres, des moments de bravoure, un soupçon de souffle épique et un petit tour du système solaire.

Premier point positif de ce Destiny 2 : Bungie semble avoir tiré les leçons du passé et nous propose ici un mode histoire beaucoup plus avenant que celui du premier épisode. La narration y est beaucoup plus intéressante, les enjeux sont clairs et étayés par de nombreuses cinématiques et autres cut scenes qui permettent non seulement de cerner tous les acteurs de ce conflit, mais aussi de s’impliquer dans la destinée de ce monde en proie à la guerre. Et si l’on n’échappe pas à quelques poncifs du genre (oh mon dieu, j’ai perdu tous mes pouvoirs mais je suis l’élu donc je vais gagner à la fin), la progression reste très agréable, avec des moments de bravoures et une montée finale très réussie. Les anciens personnages comme les petits nouveaux sont relativement bien écrits, et viennent égayer chaque mission de leurs commentaires, apportant de la vie à tous les instants. On saluera aussi l’écriture du méchant, qui s’avère beaucoup plus intéressante que celle de ses prédécesseurs.

Avec une grosse quinzaine de missions au compteur, ce mode histoire se déroule assez rapidement, et sert essentiellement à accompagner le joueur vers le niveau 20, tout en lui apprenant toutes les ficelles du contenu end-game au fil de l’eau. Exploration, Assauts, PVP, Patrouilles, toutes les activités sont couvertes au gré des missions. Le jeu s’ouvre ainsi au fur et à mesure du temps, et évite l’écueil de lancer tout son contenu à la face des petits nouveaux. Une initiative pour le moins louable, surtout lorsque l’on constate l’étendue des activités disponibles.

Share on Google+Share on FacebookEmail this to someoneShare on LinkedInTweet about this on Twitter