Les Chroniques Techno SOSmonordi

Catégorie : Desktops

Test du mini-PC MSI Trident 3 : tout dans la compacité

Dans le monde des gamers, on associe souvent les hardcores gamers aux gros PC bien massifs, que cela soit une tour de bureau ou un PC portable. Mais depuis quelque temps, on découvre aussi que certains joueurs ne souhaitent pas forcément avoir un gros PC embarrassant sous leur bureau. Et grand coup de bol, la dernière génération de cartes graphiques Nvidia est capable de réaliser de grosses performances, même à bord de PC portables. On assiste depuis à une recrudescence de PC plus compacts, mais toujours aussi performants.

C’est le cas du MSI Trident 3 que la marque présente comme le plus petit des PC de bureau dédié au Gaming. En effet, il est silencieux, son volume est de moins de 5 litres et il ne pèse que 3,17 kg, ce qui vous permettra de l’emporter un peu partout pour les LANs. Le Trident 3 supporte également la réalité virtuelle puisqu’il dispose d’un port HDMI VR Link en façade pour brancher rapidement et facilement son casque VR. Et si vous ne pourrez pas pousser les jeux jusqu’en 4K ultra détaillée, autant vous le dire tout de suite, vous n’aurez absolument aucun souci en Full HD.

Les Caractéristiques

Je pense que vous connaissez déjà les caractéristiques techniques de la bête, mais pour rappel :

Windows 10 Famille
– Processeur de 7éme génération Intel Core i7-7700 ou Core i5-7400
– Nvidia GeForce GTX 1060 3Go/6Go
– 1 x SSD M.2 2280 SATA
– 1 x HDD/SSD SATA III 2,5″
– Lecteur de cartes SD/SDHC/SDXC
– WiFi n/ac
– Bluetooth 4.2
– 1 x USB-C 3.1
– 3 x USB-A 3.1
– 4 x USB-A 2.0
– 2 x VR Link (sur sortie HDMI et dont un en façade)
– 1 x HDMI
– Technologie Silent Storm Cooling 2
– Poids de 3,17kg

Au niveau du packaging, rien de bien spéciifique puisqu’on retrouve bien évidemment la petite tour, une documentation pour une première prise en main. Nous avons testé le pack Core Edition avec les claviers et souris issus de SteelSeries.

Le Design

Une des choses qui surprend quand on découvre le MSI Trident 3 pour la première fois, c’est son design assez passe-partout qui lui permet d’être utilisé aussi bien sur un bureau classique que dans une installation dans un salon à côté des consoles du moment. D’ailleurs, si on le compare à une PS4 Pro, c’est à peu de choses près le même volume. Impressionnant. Au niveau du poids, il est relativement léger et il est même moins lourd que les PC portables de Gaming de la marque.

Le MSI Trident 3 vous propose ainsi tous les ports nécessaires, que cela soit à l’avant ou à l’arrière de l’appareil, rien ne manque à l’appel. J’aurais juste aimé avoir un port USB-C supplémentaire et surtout un lecteur de cartes SD, ce n’est pas grand-chose, mais c’est quand même super pratique. Bien évidemment, parce que ça reste avant tout une machine de gaming, vous ne passerez pas à côté des différents liserés illuminés à coup de LED qu’il est heureusement possible de désactiver.

Windows 10 et Dragon Center

Comme tout PC gamer qui se respecte, c’est Windows 10 qui fait tourner l’ensemble. Si le Trident 3 est livré avec de nombreux logiciels tiers (que j’ai désinstallé dès que possible), le centre de contrôle du MSI est de loin le plus intéressant.

Il s’agit de Dragon Center et c’est une application qui permettra ainsi de surveiller ce qui se passe au niveau hardware sur votre PC, de le modifier, de jouer avec les couleurs de rétroéclairage, d’activer le mode Turbo du processeur et de la carte graphique, de gérer les ventilateurs pour qu’ils puissent tourner à pleine puissance (ou non), de créer une image système, de calibrer la batterie, d’optimiser le son ou encore l’écran. Bref, du grand classique.

Performances

Avec une Nvidia GeForce GTX 1060, le MSI Trident 3 s’en sort plutôt bien puisque le temps du test, j’ai pu faire tourner quasiment tous les jeux actuels avec les détails graphiques réglés sur « High » en Full HD. Bien évidemment, j’ai essayé de pousser jusqu’à la 4K et si ça fonctionne, ce n’est pas ce qu’il y a de plus fluide. Le MSI Trident 3 est clairement une machine pour le gaming 1080p ! Quelle différence avec une console actuelle alors ? Cela se situera au niveau des détails, qui restent un gros cran au-dessus des consoles. Toujours est-il que j’ai pu lancer Doom, Dishonored 2, Far Cry Primal ou encore Overwatch sans aucun souci.

Pour tout le reste, je n’ai vraiment pas noté de problèmes, que cela soit dans le montage vidéo ou le traitement des photos, tout tournait très bien. Le SSD de 128 Go était très véloce. Je n’ai pas lancé de benchmarks précis, mais je n’ai pas eu à me plaindre à des performances.