Les Chroniques Techno SOSmonordi

Catégorie : Cloud

On a testé Shadow, un ordinateur dans le cloud pour remplacer sa tour de jeu

Si vous êtes un joueur PC, vous savez à quel point il est fastidieux de changer sa tour de jeu. Non seulement c’est très cher (au moins 1000 euros pour avoir une tour complète digne de ce nom), mais il faut en plus passer des heures à benchmarker les différents sites de hardware pour comprendre quels sont les bons composants à intégrer à sa machine. Pire, en un an, une nouvelle génération de carte graphique prend souvent la place de la précédente. C’est long, pénible, coûteux.

Le Shadow, le petit boîtier, qui permet de décoder le flux vidéo du PC situé dans le Cloud.

Le Shadow, le petit boîtier, qui permet de décoder le flux vidéo du PC situé dans le Cloud.

Les solutions pour remplacer ces tours sont toutefois de plus en plus nombreuses. Les e-marchands proposent tous des configurations toutes prêtes. Les progrès réalisés dans le domaine des cartes graphiques permettent aujourd’hui de disposer de PC portables presque aussi puissants que des tours gamers. De son côté, la société francaise Blade a pour ambition de remplacer purement et simplement le PC physique pour le déporter dans le cloud, sur un serveur.

Un PC dans le cloud ?

Parler de « PC dans le cloud » est une assertion qui peut sembler bien vague. Tout le monde associe finalement le cloud à des vagues fichiers ou services hébergés sur des serveurs, à des fonctionnalités souvent limitées sur lesquelles l’utilisateur n’a pas toujours la main ou à des services réservés uniquement aux entreprises. Pour le Shadow, la proposition de base est simple : Blade met à disposition de l’utilisateur un « bout de serveur » comprenant un CPU Xeon à 6 threads, 12 Go de RAM, une GeForce 1070 et 256 Go d’espace de stockage sur un SSD. Blade installe sur ce serveur un Windows 10 Famille tout ce qu’il y a de plus légal et laisse l’utilisateur entièrement libre d’en faire ce qu’il veut. Pour accéder à ce serveur, Blade va alors fournir (gratuitement) un petit boitier de quelques centimètres de côté qui s’occupera de décoder le flux vidéo en streaming émis par le serveur : c’est le Shadow, un petit PC de jeu que l’on détaillera un peu plus loin.

Le Shadow permet de jouer à Battlefield One sans problème.

Le Shadow permet de jouer à Battlefield One sans problème.

Dernier point, ce PC gamer dans le Cloud est soumis à une tarification par abonnement : 29,95 euros par mois si l’on s’engage pendant un an, 34,95 euros par mois si l’on engage pendant pendant trois mois ou 44,95 euros par mois sans engagement. À noter que Blade pense déjà à proposer des options payantes supplémentaires. À terme, il sera ainsi possible de passer d’une GeForce 1070 à une GeForce 1080, d’ajouter de l’espace supplémentaire sur le SSD ou le disque dur, voire une option pour mettre en pause son abonnement pendant un temps limité sans perdre ses données.

Les tarifs du Shadow.

Les tarifs du Shadow.

La promesse est donc très simple : le hardware se trouve sur les serveurs et c’est Blade qui s’occupe de tout. La société française promet également de faire évoluer environ tous les 18 mois la configuration de ses machines, de façon à ce que l’utilisateur bénéficie en permanence des cartes graphiques de dernière génération. Le joueur, lui, profitera de la machine à distance grâce à sa connexion Internet (en fibre, obligatoirement) et à son boitier Shadow, pour lancer tous les jeux, logiciels ou applications qu’il désire.

Et dans les faits alors ? C’est presque aussi simple que ça en a l’air.