RED by SFR

SFR propose jusqu’au 24 septembre son forfait RED 20Go au prix de 5 euros à vie et sans engagement !

Alors que ce dernier n’inclut, normalement, que 1 Go d’internet, le chiffre a été cette fois multiplié par 20 et passe ainsi à 20 Go par mois !  En plus de cela, on retrouve 3 Go utilisables en Europe et dans les DOM, les SMS/MMS illimités et, bien évidemment, les appels illimités depuis l’Union Européenne et les DOM, le tout pour 5 euros par mois, à vie, sans engagement.

SOSH

SOSH propose son forfait 20Go à prix réduit en entrant le code YO !  Cette offre est valable jusqu’au 26 septembre 2018 inclus et ne concerne que les nouveaux abonnés.

Cette promotion concerne le forfait 20Go qui passe à 4,99 euros par mois pendant 12 mois. Dans ce forfait on retrouve notamment les appels / SMS / MMS illimités en France et depuis l’Europe + les SMS illimités depuis la France vers l’Europe, ainsi que 20 Go/mois d’internet mobile en France sur le réseau Orange (3G, 4G/4G+) et en Europe.

Bouygues Telecom

Bouygues Telecom propose jusqu’au 24 septembre, son forfait B&YOU 20 Go à 4,99€/mois à vie et sans engagement !

Ce forfait n’est pas seulement la 1ère année et sans engagement. Il comprend les appels, SMS/MMS illimités depuis et vers la France métropolitaine/DOM, 20 Go/mois d’internet + 2 Go utilisables en Europe/DOM.

Free Mobile

On pensait qu’on ne le verrait plus jamais et pourtant, vente-privee.com propose jusqu’au 20 septembre le fameux forfait Free mobile à 0,99€/mois pendant un an (19,99€/mois au-delà) ! Mais attention, ce denier est différent des offres qu’il y avait pu y avoir auparavant. En effet, plus de data hors EU inclue dans le forfait, faire use de 30 Go (en 4G+) uniquement en France (3Go pour l’Europe en 3G)  et impossible de souscrire à cette offre pour les membres ayant déjà bénéficié d’une offre promotionnelle mobile Free vente-privee au cours des 13 derniers mois… Pendant 12 mois Depuis la France métropolitaine : • Appels illimités vers les mobiles et fixes de France métropolitaine et DOM (hors Mayotte) • SMS illimités en France métropolitaine et vers DOM • MMS illimités en France métropolitaine • Free WiFi illimité en France métropolitaine • Internet 30 Go (débit réduit au-delà) en 4G+/4G en France métropolitaine Depuis Europe et DOM : • Appels, SMS, MMS illimités depuis Europe et DOM vers les fixes et mobiles d’Europe, des DOM et de France métropolitaine • Internet 3 Go/mois depuis Europe et DOM en 3G (au-delà : 0,0072€/Mo depuis Europe et DOM) A l’issue des 12 mois : passage au Forfait Free à 19,99€/mois avec possibilité de bénéficier de la réduction abonné Freebox (-4€/mois). Offre limitée à un forfait par abonné. SIM : 10€. Offre sans engagement.

N’oubliez pas de vous fournir de votre numéro RIO en appelant le 3179 si vous souhaitez conserver votre numéro actuel.

Continue Reading

Vous n’êtes pas sans savoir que l’arrivée de Donald Trump à la Maison-Blanche a redistribué les cartes au sein de l’administration américaine. La NASA n’est évidemment pas passée au travers de la politique du 45e président des États-Unis, et ses objectifs ont changé. Alors qu’elle mettait l’accent sur une future mission martienne sous l’ère Obama, l’agence spatiale américaine a été chargée par Donald Trump de plutôt se concentrer sur le renvoi d’astronautes sur la Lune afin d’y établir une base lunaire (un objectif similaire à celui de l’administration Bush).

Construire avec les moyens du bord

Obligé de se conformer aux directives de la Maison-Blanche, la NASA planche donc sur des solutions pour établir une colonie viable sur la Lune. Et pour ce faire, l’humanité a besoin de ressources. La bonne nouvelle, c’est que notre satellite naturel en a quelques-unes sous le coude. La plus répandue, pour commencer, est la poussière lunaire. Répondant au doux nom de régolithe, cette matière première est envisagée par la NASA comme élément de base pour des matériaux de construction. Lors d’une visite du Centre Spatial Kennedy, The Verge a pu assister à une démonstration des ingénieurs montrant une impression 3D basée sur de la simili-poussière lunaire. [shortcode_jdg_read_also label=”SpaceX va envoyer des artistes pour le premier voyage Terre-Lune prévu en 2023″ url=”https://www.journaldugeek.com/2018/09/18/spacex-va-envoyer-artistes-premier-voyage-terre-lune-prevu-2023/” width=”1/1″ /] Si la poussière lunaire se révèle utile à la construction, cela signifie que la NASA n’aura pas besoin d’envoyer des ressources issues de notre belle planète, mais une simple armée de robots excavateurs, quelques installations minières et une flopée d’imprimantes 3D géantes. L’autre ressource qui a toute l’attention de l’agence spatiale est bien entendu l’eau. Les scientifiques savent depuis 2008 que de l’eau sous forme de glace est présente sur la Lune. Son excavation pourrait aussi bien permettre aux astronautes de se ravitailler, que d’être utilisée pour l’agriculture. Qui plus est, l’hydrogène et l’oxygène peuvent être extraits pour fabriquer du carburant pour les différents véhicules à la surface. [content-egg-block template=offers_grid]

Continue Reading