[caption id="attachment_50096036" align="aligncenter" width="1400"] Crédit : Mozilla[/caption] À compter de demain, mercredi 24 octobre, un petit panel d’internautes américains usant de Firefox va voir apparaître une publicité pour un abonnement au service ProtonVPN. Ces derniers devront cependant posséder la dernière mouture du navigateur, à savoir la version 62. Et utiliser une connexion Wi-Fi non-sécurisée. [caption id="attachment_50096037" align="aligncenter" width="1000"] Crédit : Mozilla[/caption]

Make Internet Safe Again

Dans un communiqué sur son blog officiel, Mozilla explique que son choix s’est porté sur ProtonVPN car ce dernier applique une politique de transparence favorable pour les internautes, et surtout, respecte les données personnelles et la vie privée de ses clients. “Ils partagent notre engagement en faveur de la sécurité sur Internet“, peut-on ainsi lire sur le blog de Mozilla. [caption id="attachment_50096038" align="aligncenter" width="1386"] Crédit : Mozilla[/caption] Contrairement à l’abonnement original de ProtonVPN, facturé 8 dollars par mois, la souscription via Firefox coûtera 10 dollars. Les deux dollars supplémentaires iront directement dans la poche de Mozilla pour financer les futurs développement du navigateur. Si l’opération marche, ProtonVPN pourra s’appuyer sur les 300 millions d’internautes utilisant Firefox pour démocratiser ses services. De son côté, Mozilla jouira d’une manne financière bienvenue.   https://www.journaldugeek.com/2018/10/23/firefox-mozilla-va-vendre-abonnements-vpn-via-navigateur/

Continue Reading

[caption id="attachment_50096030" align="aligncenter" width="800"] Guillermo Del Toro / Crédits : Gage Skidmore sur Flickr[/caption] Guilllermo Del Toro a su prouver sa valeur au fil des années avec des réussites telles que Le Labyrinthe de Pan, Hellboy ou encore La Forme de l’Eau (Oscar du meilleur film et du meilleur réalisateur). Mais le mexicain a aussi connu de nombreux déboires l’obligeant à annuler purement et simplement plusieurs projets. Il n’est donc pas étonnant qu’il soit attiré par l’apparente liberté que Netflix, pour qui il a déjà travaillé, semble laisser aux « signatures » reconnues. Del Toro a ainsi voulu s’attaquer à un de ses plus vieux projets : Pinocchio. Le roman de Carlo Collodi a été de nombreuses fois été adapté pour finalement devenir un des personnages majeurs de l’animation grâce au film de Disney (1940). « Aucune forme d’art n’a davantage influencé ma vie et mon travail que l’animation, et Pinocchio est le personnage avec lequel je me sens le plus étroitement lié» explique-t-il dans un communiqué. Comme il l’avait fait auparavant pour L’échine du Diable et le Labyrinthe de Pan, il replacera cette histoire connue de tous dans un contexte historique dramatique, ici représenté par le fascisme de Mussolini. Il a choisi le stop-motion pour retracer l’épopée du petit bonhomme de bois créé par son maître Gepetto.

« Dans notre histoire, Pinocchio est une âme innocente, délaissée par son père, qui se perd dans un monde qu’il ne peut appréhender. Il se retrouve embarqué dans un voyage extraordinaire qui lui laissera une compréhension très nette de son père et du monde réel. J’ai toujours voulu faire ce film, d’aussi loin que je me souvienne »

[caption id="attachment_50096032" align="aligncenter" width="800"] Fantastic Mister Fox[/caption] On peut s’attendre à quelque chose de visuellement impeccable étant donné qu’il a été rejoint par Mark Gustafson, directeur de l’animation de l’excellent Fantastic Mr. Fox et plusieurs marionnettistes des Noces Funèbres. On a donc vraiment hâte de découvrir le résultat. https://www.journaldugeek.com/2018/10/23/guillermo-del-toro-va-collaborer-netflix-redonner-vie-a-pinocchio/

Continue Reading

Vous avez un fichier APK, mais vous ne savez pas quoi en faire ? Voici la marche à suivre pour le transformer en application fonctionnelle sur votre smartphone ou votre…

Continue Reading

Bien entendu, si vous ne voulez pas être spoilé, quittez immédiatement cette page.

Au revoir ou adieu ?

C’était un fait acquis, c’est aujourd’hui une réalité. Rick Grimes, le grand héros de The Walking Dead ne va plus apparaître dans la série inspirée du comics de Robert Kirkman. Andrew Lincoln, son interprète, l’avait fait comprendre il y a déjà plusieurs mois et c’est aujourd’hui officiel. Pourtant, alors qu’on pensait voir Rick jusqu’à la fin de ce neuvième acte, on apprend que le personnage ne sera finalement présent que jusqu’au 4 novembre prochain. AMC a confirmé l’information, précisant que les fans allaient pouvoir profiter du héros durant encore deux épisodes. https://twitter.com/TheWalkingDead/status/1054192690198306817?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1054192690198306817&ref_url=http%3A%2F%2Fwww.allocine.fr%2Farticle%2Ffichearticle_gen_carticle%3D18676366.html L’épisode où Rick Grimes fera ses adieux a un titre évocateur : « What Comes After » (Ce qui vient après dans la langue de Molière). Si on sait déjà que le personnage incarné à l’écran depuis 2010 ne sera plus de la partie, aucun détail sur les raisons de ce départ n’a fuité. Il faut se faire une raison et espérer que les showrunners ont pensé à tout pour donner un nouvel élan à une série qui en a bien besoin, notamment au regard de ses tristes audiences. Réponse le 4 novembre prochain ! https://www.journaldugeek.com/2018/10/23/spoil-depart-dun-grands-heros-de-the-walking-dead-approche-amc-confirme-date/

Continue Reading

[caption id="attachment_50095955" align="aligncenter" width="780"] Crédits : Fan-art by apocalipse234[/caption] Attention, les lignes qui vont suivre sont à prendre avec de larges pincettes de rigueur. De plus, si vous ne souhaitez pas être spoilé, nous ne pouvons que vous conseiller de quitter cet article.

Le retour de Stark

Le trailer débute avec le gantelet de Thanos endommagé dans un champ, sur une planète qui ressemble à celle où le Titan se trouve à la fin d’Infinity War. On entend une voix, celle de Tony Stark s’exclamant : « Nous étions destinés à perdre ». Une musique commence. On voit le Quinjet atterrir dans un désert du Wakanda et Steve Rogers dit « Nous sommes venus jusqu’ici ». Les Avengers survivants s’avancent jusqu’à l’avion d’où descendent Tony et Nebula.  Steve Rogers lance un sourire à Iron Man, l’air grave, qui lui rend. Le logo Marvel Studios apparaît. Les images de la bataille de New York, en 2012, dans le premier Avengers apparaissent. On voit alors Loki, choqué et déconcerté en haut de la tour Stark. Puis apparaît M’Baku, sur le trône du Wakanda, entouré de ses nouveaux gardiens. De leur côté, Shuri et Bruce Banner travaillent sur un projet secret dans un nouveau laboratoire. Black Widow, dans une tenue de travail, se trouve dans la maison familiale de Hawkeye que l’on peut voir dans Age of Ultron.  Tout est détruit. On voit alors Nathasha étudier des cartes et photos comprenant des emplacements. Puis, Thanos fait son retour. Une longue et impressionnante épée à la main, dans une ruelle de New York. Une silhouette mystérieuse, capuchon sombre et les yeux brillants fait son apparition devant la caméra et tire quelques flèches. On voit alors Scott Lang, sans costume, courir à travers un parc tout en évitant des explosions. Thor est de son côté avec Valkyrie, absente d’Infinity War, à bord d’un navire Kree. « Si les histoires sont vraies, vous êtes le dernier espoir de notre univers. Si une telle chose existe encore » s’exclame alors le fils d’Odin. On retrouve Tony Stark, plus âgé et déterminé qui travers ce qui semble être le nouveau QG du SHIELD. Il traverse la salle, une mallette orange à la main. Nouvelle séquence avec Bruce Banner, mais cette fois, le scientifique semble terrifié et fuit quelque chose. On voit cette fois Scott Lang dans son costume d’Ant-Man. Il apparaît suite à un éclair de lumière dans un endroit ravagé que l’on découvre de son point de vue. Rocket est avec Nébula. Les deux héros se penchent sur des armes et le Gardien de la Galaxie, seul survivant de son groupe dit : « Quand pourrons-nous l’essayer ? ». Ils se regardent et sourient.

Back in 2012

Iron Man, dans son armure nanotechnologique rouge et or signe son retour. Hulk, qui veut enfin revenir, tombe du ciel à ses côtés. Thanos leur fait face et sourit. Hulk sourit en retour. War Machine, Black Widow et Captain America sont eux au Japon. Ils font la rencontre de Ronin, anciennement Hawkeye, qui a bien changé. Au Sanctuaire, on retrouve Wong qui communique avec l’âme de Dr Strange via un portail. Tony Stark et Scott Lang, côte à côté, sont dans un New York post-apocalyptique, les cheveux grisâtres. L’écran se met à clignoter. Apparaît alors Captain Marvel qui flotte, les poings en feu et les yeux illuminés. Thanos est lui dans la Pierre de l’âme avec une Gamora enfant, comme dans Infinity War. Cette dernière hurle. On voit alors Loki et Thor combattre ensemble les Chitauri (les monstres du premier Avengers) tandis que Tony Stark remet un nouveau bouclier à Captain America dans la salle du trône du Wakanda. Iron Man ouvre enfin cette mystérieuse mallette orange. Scott Lang lui remet un bracelet. Stark s’exclame alors : « Comment ? Est-ce possible ? » Les deux hommes traversent le royaume quantique et voyagent à travers le temps pour faire leur retour durant la bataille de New York de 2012. Une pierre de l’Infini disparait alors du gant endommagé de Thanos. Le Titan Fou, passablement énervé, se lève brusquement et enfile son armure. D’un air décidé, il s’avance, un léger sourire menaçant au visage. Le titre est finalement révélé, Avengers : Annihilation. On le répète, rien n’est officiel dans tout ce qui vient d’être présenté. Mais ce « leak » parait assez crédible et logique d’un point de vue scénaristique. La réponse d’ici quelques semaines ? [caption id="attachment_50095958" align="aligncenter" width="780"] Retour en 2012 confirmé ?[/caption] https://www.journaldugeek.com/2018/10/23/premier-trailer-davengers-4-aurait-leake-toutes-informations/

Continue Reading

[caption id="attachment_50095971" align="aligncenter" width="680"] Crédit : mui[/caption] De loin, la mui ressemble à une simple planche de bois collée à un mur, ce qui peut être bizarre d’un point de vue de décoration intérieure, mais pas surprenant. Mais lorsque l’on s’en approche et qu’on la touche, cette dernière se révèle être un panneau de contrôle qui gère votre domotique. [caption id="attachment_50095970" align="aligncenter" width="680"] Crédit : mui[/caption]

mui sort du bois

Mui Labs arrive ainsi à contre-courant des écrans OLED et autres dalles E-ink en proposant une planche en bois connectée qui vous permet, grâce à une batterie de LED dissimulées à l’intérieur et une connexion Wi-Fi, aussi bien de recevoir et envoyer des messages, consulter la météo ou les informations et surtout les divers objets intelligents qui émaillent votre logis. https://youtu.be/KYpbf69X8tU Grâce à la plateforme virtuelle IFTTT, vous pouvez effectivement lier votre mui aux enceintes Google Home, Amazon Echo, Sonos, ainsi qu’aux diverses ampoules Philip Hue ou IKEA Tradfri. [caption id="attachment_50095969" align="aligncenter" width="680"] Crédit : mui[/caption] Les intéressés peuvent participer au Kickstarter mis en place par la start-up japonaise. Disponible en bois de sycomore, cerisier, érable ou frêne poncé, le mui est vendu 499 dollars aux early backers. Son prix s’envolera ensuite à 999 dollars lors de sa sortie, calée à septembre 2019. Les développeurs peuvent également mettre la main sur une version à 999 dollars qui contient le SDK de mui ainsi qu’un connecteur Raspberry Pi.   https://www.journaldugeek.com/2018/10/23/mui-planche-bois-connectee-controler-maison/

Continue Reading